2 milliards en Bitcoin et crypto sont traités chaque année par les banques…sans qu’elles le sachent

2 milliards de dollars de transactions crypto traitées inconsciemment par les banques

Selon Ciphertrace, la célèbre société d’analyse de blockchain, les principales banques américaines traiteraient environ 2 milliards de dollars de transactions en cryptomonnaies sans le savoir. La société a révélé que plusieurs institutions financières n’avaient pas mis en place la bonne infrastructure KYC (Know-Your-Customer)/AML (Anti Money Laundering) afin de détecter les transferts de cryptos.


Les banques sont mal outillées pour la surveillance des transactions

L’entreprise Ciphertrace est spécialisée dans les solutions d’information sur les cryptomonnaies. Ces solutions couvrent 87 % des crypto-actifs existants. Son rôle principal est de surveiller la blockchain et les transactions qui y sont enregistrées. Ce travail permet de détecter des comportements non conformes ou encore des possibles blanchiments d’argent.

C’est dans ce cadre que la société a révélé le 16 décembre dernier que 10 des plus grandes banques des USA traitent chaque année sans le savoir environ 2 milliards de dollars en cryptomonnaies. Ces fonds proviennent principalement des exchanges et des services de transfert d’argent (MSB). En effet, ces organismes utilisent les crypto comme moyen de changes.

Selon Ciphertrace, ces institutions financières ne sont pas équipées des dernières technologies en matière de détection des transactions. Généralement, les banques ont l’obligation d’identifier toutes les transactions sous-jacentes émanant des MSB. Elles ont également obligation de les reporter au Financial Action Task Force (FATF). Le régulateur américain a d’ailleurs réaffirmé que les cryptomonnaies comme BTC n’échappent pas aux règles sur les transactions. Cela implique désormais que les banques se conforment aux nouvelles exigences d’identification et de conformité relatives aux cryptomonnaies.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Prendre des mesures pour se conformer aux nouvelles réglementations

Ciphertrace a mené des recherches desquelles il ressort que les deux tiers des principaux exchanges crypto ont des procédures KYC faibles. Ciphertrace l’a  prouvé en retirant environ 0,25 BTC par jour sur l’une des plateformes sans que cela n’ait attiré l’attention. Selon cette étude, Ciphertrace souligne également que la majorité des exchanges ne sont pas équipés pour gérer le KYC de base. Ils le sont encore moins pour ce qui est de la conformité aux nouvelles règles sur les transactions de la FATF.

Ciphertrace souligne aussi que le taux de criminalité en relation avec les cryptomonnaies est en diminution cette année. 2019 a cependant connu une multitude de piratages des plateformes d’exchanges. Ceux-ci ont coûté aux investisseurs plus de 4,4 milliards de dollars à ce jour. Ces précédents événements ont contraints de nombreux exchanges à prendre des mesures drastiques. Mesures indispensables pour pouvoir implémenter les dernières directives du FATF. Le rapport note que la plupart des exchanges ont supprimé de leurs plateformes les cryptomonnaies basées sur la confidentialité.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Ces deux dernières années, les réglementations liées aux cryptos sont de plus en plus strictes. Les Startups d’analyse de blockchain surveillent minutieusement les réseaux les plus populaires. Cependant, la criminalité bien qu’en baisse reste d’actualité. Les plateformes ont donc l’obligation de se mettre à jour afin de réduire l’impact de la criminalité sur les investissements.

Bitcoin (BTC) le 27 octobre 2020 – La dernière haie avant les 20 000 USD

Encore une journée au paradis pour Bitcoin (BTC) qui enregistre actuellement un gain quotidien de plus de 5%. Le BTC est à un obstacle des 20 000 USD ; Bitcoin plante ses supports et brise pour le moment sans trop de difficulté,…

Mais pourquoi les terroristes et les cybercriminels continuent d’utiliser Bitcoin (BTC) ?

Pour financer leurs activités, cybercriminels et terroristes se sont mis à utiliser les cryptomonnaies comme relais. Une idée de génie à première vue, mais qui finit par se retourner contre eux au final. C’est ce qu’ont notamment expliqué le juge…
Les banques devraient pouvoir détenir des cryptomonnais et du bitcoin

Pour Paul Tudor Jones, investir dans Bitcoin (BTC) aujourd’hui, c’est comme investir dans Google et Apple à leurs débuts

L’embellie qu’a connue récemment la valeur du Bitcoin (BTC) sur le marché a remis aux gouts du jour les habituels commentaires sur un bull run de la cryptomonnaie. Les partisans de l’actif étant de sortie pour partager leurs impressions, Paul…
Bitcoin (BTC) le 14 octobre 2020

Bitcoin le 26 octobre 2020 – Les Ours ne sont pas encore Endormis

Bitcoin (BTC) est confronté à une ligne de résistance majeure avant une éventuelle impulsion vers les 14 000 USD. Le dernier vendredi du mois approche avec la menace de l’expiration mensuelle des options BTC. Des bonbons ou des farces : si le BTC…

Le CME devient le deuxième plus gros marché de Futures de Bitcoin (BTC) grâce à l’intérêt grandissant des institutionnels

Bitcoin (BTC), la cryptomonnaie des investisseurs institutionnels – c’est toujours mieux que l’actif sans valeur intrinsèque ou encore la grande pyramide de Ponzi. Ces 8 sociétés ont fait le pari du Bitcoin, PayPal se transforme en crypto-wallet, le BTC entre…