25 000 sociétés chinoises ont tenté d’émettre des cryptomonnaies

Plusieurs milliers de sociétés de blockchain chinoises auraient tenté d’émettre leurs propres cryptomonnaies. C’est ce qu’affirme un Livre Bleu publié sous la direction de la banque centrale chinoise par cinq autorités financières et technologiques. Ce livre décrit aussi les stratagèmes illégaux et frauduleux qui sont monnaie courante – c’est le cas de le dire – dans le secteur.

Des mesures de répression toujours plus drastiques

Yedong Zhu, président de la Beijing Blockchain Application Association, un organisme à but non lucratif soutenu par le gouvernement, a estimé que 89 % des entreprises chinoises du continent déclarées comme œuvrant dans la blockchain, auraient tenté de créer et d’émettre des tokens.

Cette déclaration a été faite lors d’une interview de présentation du rapport à la télévision d’État CCTV. L’émission de cryptommonnaies par le procédé le plus courant, en occurrence l’ICO, est jugé illégal depuis son interdiction par le gouvernement chinois en 2017.

Cependant, le gouvernement autorise l’exploitation de fermes de minage ainsi que la détention de crypto-actifs sur des plateformes légales. Cette enquête s’inscrit en droite ligne de la nouvelle vague de répression du gouvernement chinois à l’encontre des opérations financières jugées illégales et du trading des cryptos.

Les autorités des grandes villes telles que Beijing et Shanghai ont mis en place des plans d’inspection visant à fermer ces sociétés d’exchanges illégales. Les mesures prises par le gouvernement ont été si excessives qu’elles ont touché même les entreprises de marketing qui font la promotion des sociétés crypto ainsi que celles qui se font passer pour des sociétés de blockchain pour lancer des ICO.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Un livre guide de l’action du gouvernement pour la régulation du secteur de la crypto

Selon ce Livre Bleu, plus de la moitié des 28 000 sociétés de blockchain sont situées dans la province du Guangdong dans le sud de la Chine près de Shenzhen. Les autres entreprises sont plus particulièrement présentes dans les villes de Beijing et Shanghai. Zhu Zhu a déclaré :

« Nous devons nous assurer que les sociétés blockchain qui collectent illégalement les fonds et commettent ainsi des fraudes financières ne soient pas incluses dans les programmes de soutien de la blockchain lancés par le gouvernement. »

Ce rapport est l’un des trois livres bleus dont le gouvernement chinois se sert comme boussole pour la réglementation de ce secteur naissant de la Fintech. Les deux autres rapports portent quant à eux sur les différentes technologies utilisées par les régulateurs et sur la Fintech.

Un conseiller de Dash vole les fonds crypto de plusieurs investisseurs

Au mois d’août 2019, le conseiller principal du Dash Core Group avait envoyé un email aux investisseurs, leur informant qu’il allait fermer le service de Masternodes Partagés et qu’il renverrait tous les dépôts à leur adresse initiale. Le 1er décembre 2019, Dash Uncensored annonce sur…

Accord entre Zilliqa et Elliptic pour séduire les fonds institutionnels

Zilliqa (ZIL), la plateforme blockchain publique à haut débit, s'est associé à Elliptic, la société de crypto-surveillance londonienne, pour améliorer la conformité de sa crypto ZIL et du stablecoin XSGD, aux lois anti-blanchiment d’argent. Selon Tom Robinson, Co-Fondateur d'Elliptic, les institutions financières préféreront les plateformes…

Luxembourg : Création d’un hub d’excellence blockchain

Dans un communiqué commun, plusieurs leaders luxembourgeois du secteur ont annoncé l'émergence d'un hub d'excellence pour la blockchain. L’objectif est à la fois ambitieux et limpide : que le Luxembourg se mette dès maintenant en ordre de bataille pour prendre sa place dans la révolution…

Fraude alimentaire : 31 milliards d’économie sur 5 ans grâce à la blockchain (étude)

Le 21 octobre 2019, la Food And Drug Administration (FDA) américaine a organisé une consultation avec des intervenants internationaux, en vue d’établir un système de suivi utilisant la blockchain et l’IA pour mieux tracer les aliments. Une étude du 25 novembre 2019 réalisée par le…

HUOBI Russia lance de nouveaux services crypto et accepte les roubles

Exchange de cryptomonnaies basé à Singapour, Huobi vient d'annoncer le développement de nouveaux services mis à disposition par sa récente franchise Huobi Russie. Le dépôt de roubles russes est désormais possible et le lancement prochainement d’une plate-forme IEO est confirmé, rapporte le site spécialisé d’informations…