A partir d’1% d’adoption mondiale, Bitcoin (BTC) explosera (étude Messari)

A la question de savoir combien de gestionnaires d’actifs cryptographiques sont nécessaires pour entrainer le développement de Bitcoin (BTC), Ryan Watkins, analyste de Messari, répond qu’il suffit seulement qu’un minuscule 1% de ces gestionnaires d’actifs décide d’adopter la reine des crytomonnaie. Cependant, si ce développement est envisageable, il se justifie essentiellement par le moyen de paiement rapide et fiable que Bitcoin offre de nos jours. On est par ailleurs curieux de savoir à quoi ressemblera réellement l’écosystème Bitcoin lorsque 1% de ces gestionnaires d’actifs cryptographiques l’aura réellement adopté. Mieux encore : une étude tend à démontrer que Bitcoin pourrait ne pas avoir besoin des fameux “institutionnels” pour réaliser son plein potentiel.


Bitcoin, un moyen de paiement plus rapide et plus fiable

Signe des temps, la récente intégration de Bitcoin par Bitpay rend les transactions sur la blockchain BTC plus fiables et plus rapides qu’un virement bancaire. Vous pouvez également transférer du Bitcoin, en toute discrétion, sans subir l’impératif de traçabilité des transactions qui incombe aux banques traditionnelles.

Par ailleurs, il est dorénavant de notoriété que des personnes fortunées s’intéressent de plus en plus à la cryptomonnaie. Le milliardaire Paul Tudor  par exemple, a affirmé avoir en Bitcoin jusqu’à 2% de son portefeuille. De plus en plus de commerces acceptent aussi Bitcoin. Il arrive également de plus en plus fréquemment que des employés demandent à être payés en BTC (ce qui est indéniablement la meilleure méthode pour s’enrichir en BTC, sans avoir à en acheter).

Cette adhésion au Bitcoin s’explique entre autres par le fait que cette monnaie numérique mondiale apparait également comme une couverture contre l’inflation monétaire et une alternative aux émissions excessives de billets de banque.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

A quoi ressemblerait Bitcoin avec 1% d’adoption mondiale ?

L’adoption mondiale à l’échelle de 1% de Bitcoin par les gestionnaires d’actifs cryptographiques pourrait propulser le cours de Bitcoin autour de 50 000 dollars provoquant une capitalisation boursière à plus de mille milliards de dollars. C’est ce que révèle Ryan Watkins dans le cadre d’une étude de Messari.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
L'étude de Messari qui étudie les conséquence d'un Bitcoin adopté par 1%

Par ailleurs, l’analyste fait également remarquer qu’on assistera dans une telle hypothèse à une normalisation de l’usage de Bitcoin, après son explosion. Cependant, il faut remarquer que cette normalisation influencera également le positionnement des gestionnaires d’actifs cryptographiques. Ryan Watkins en profite pour émettre une observation, plutôt à contre-courant de la tendance actuelle.

Il remarque que durant la dernière décennie, le Bitcoin a été l’actif le plus performant toutes catégories confondues, démontrant à trois reprises au moins des résultats particulièrement significatifs matérialisés par d’évidentes vagues de croissances. Et tout cela, uniquement grâce aux investisseurs et utilisateurs particuliers. Les gestionnaires d’actifs cryptographiques n’auraient en rien contribué à cette performance, selon Ryan Watkins.

C’est ainsi qu’il en vient à naturellement se demander si Bitcoin a réellement besoin des fameux “institutionnels”, ces organismes de gestion d’actifs cryptographiques pour espérer une éventuelle explosion. A ce propos, il a exprimé son doute et a par ailleurs anticipé le fait que la pandémie du coronavirus conduira certainement ces gestionnaires d’actifs à adopter une nouvelle approche de leur gestion des investissements. Cette nouvelle approche inclurait nécessairement Bitcoin.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Avec 1% d’adoption mondiale par les gérants d’actifs cryptographiques, si les prédictions de Ryan Watkins se confirment, on aboutira à ce qu’il convient d’appeler désormais « l’hyper-bitcoinization » du monde, c’est-à-dire ce momentum où Bitcoin sera devenu un véritable réseau de paiement.

Bitcoin vs Altcoins

Bitcoin (BTC) le 1er décembre 2020 – Toujours plus haut !

Le prix du Bitcoin (BTC) a atteint un nouvel ATH aujourd’hui, 1er décembre 2020. Bitcoin a bénéficié du soutien des baleines et notamment des investisseurs institutionnels sur la route vers les 20 000 USD. Doit-on s’attendre à un autre krach avec…
Golden bitcoin on pile of one hundred Chinese yuan banknotes background. Cryptocurrency, digital currency with yuan money bills.

Le parti communiste chinois détient 1 % des Bitcoins (BTC), que va-t-il en faire ?

Mine de rien, plusieurs nations, et non des moindres, accumulent des Bitcoins (BTC). Nous ne savons pas exactement qui mine en Chine mais c’est un fait qu’environ 50 % des mineurs viennent de là-bas. Ajoutez à cela l’Iran et le…
Coin cryptocurrency monero on the background of a stack of coins. xmr

CipherTrace veut tracer les transactions Monero (XMR)

A quoi joue CipherTrace ? La société semble vouloir obtenir les bonnes grâces des institutions gouvernementales en voulant mettre fin à l’anonymat que confère le Monero (XMR). L’objectif serait de chasser les criminels tirant profit des avantages du XMR : une justification…
Goal goal goal

L’Inter rejoint le projet de fantasy football Sorare !

Sorare accueille l'Inter sur sa plateforme. L’Italie est le second pays en terme de temps passé sur le jeu (1h20 par jour), et le quatrième en nombre d’utilisateurs avec une croissance de 36% mois par mois (du au succès du…
Election

Enregistrer un vote sur Blockchain n’assure pas que les données sont correctes

L’inviolabilité des données enregistrées sur la blockchain représentait logiquement un argument de poids pour l’utilisation de la technologie dans le cadre des élections.  C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, AP (Associated Press -l'un des plus grands médias américains- a publié…