Analyse : La folle expansion des marchands acceptant le Bitcoin et les cryptomonnaies

Une demande croissante de nouvelles solutions conduite par les commerces de proximité, de plus en plus nombreux à vouloir accepter les paiements en actifs digitaux.

Un grand nombre de sociétés spécialisées se sont lancées récemment dans ces nouveaux systèmes de paiements P.O.S (Point Of Sale), permettant à n’importe quel commerçant d’accepter, quasi instantanément un paiement en crypto-actif sans jamais faire face au risque de volatilité.

Bien que ces solutions ne soient pas tout à fait récentes, on peut observer ces derniers mois un réel intérêt pour les systèmes P.O.S et une multiplication de ces-derniers chez les commerçants. En effet, parmi les catalyses de cette expansion, on peut tenir compte de l’appréciation du Bitcoin en 2019 ou de la démocratisation des cryptos-actifs, mais ces facteurs ne sont pas les seuls : le marché perd en volatilité, rendant les paiements en crypto-monnaies beaucoup plus viables pour les marchands et fournisseurs de solutions qui se multiplient.

Dans certains pays en crise politique et/ou économique, ces systèmes se sont révélés totalement opportun : C’est le cas du Venezuela par exemple qui est devenu un concentrateur majeur de solutions de paiement en crypto-monnaies, après avoir connu une inflation de plus de 1.000.000% en Mai 2019. On peut aussi prendre le cas de l’Iran, qui s’est tourné largement vers les crypto-monnaies, et encouragé l’utilisation des P.O.S après avoir subi de lourdes sanctions bancaires par l’administration Trump. Le pays envisage aussi fortement de lancer sa propre monnaie d’ici l’année prochaine.

« Une tasse de café ? Ça fera 0,00015 BTC s’il vous plait ! »

Mais l’expansion de ces P.O.S ne se limite pas seulement aux pays troublés économiquement. Un nombre croissant de firmes dans des nations développées ont su également prendre part au phénomène : Par exemple, en Espagne, la chaine de café Nostrum comportant 130 emplacements, a déclaré accepter les paiements en crypto-monnaies sur tout le territoire espagnol. En Corée du Sud, la célèbre plateforme BitHumb a dévoilé un partenariat avec Korea Pay Service, permettant aux coréens de dépenser leur crypto-monnaies dans plus de 6.000 boutiques à travers le pays. On peut aussi regarder du côté des Etats-Unis, ou le géant Starbucks, à récemment émis la possibilité d’accepter le Bitcoin en tant que nouveau moyen de paiement pour la branche U.S.

Néanmoins, ces solutions restent assez expérimentales pour plusieurs raisons, dont la bonne tenue de la comptabilité ou la taxation des ventes collectés par le détaillant. En effet, la volatilité du Bitcoin peut poser un problème si le prix fluctue trop entre l’acceptation du paiement et la conversion en devises à la fin de la journée.

« Des taxes de transactions réduites »

Lorsqu’un client passe une transaction d’une valeur de 100$ sur un P.O.S, elle est confirmée instantanément par la blockchain et convertie en devises. Le montant réglé au marchand à la fin de la journée sera de 100$, sans prendre en compte de la possible fluctuation journalière du Bitcoin. Le client lui de son côté aura été débité de 100$ en valeur Bitcoin.

Cette nouvelle solution de conversion crypto-fiat et de façon instantanée participe sans contraste au développement de l’utilisation des P.O.S et des crypto-monnaies en général, en tant que moyen de paiement.

Le fait que le Bitcoin ait connu un regain de prix ces derniers mois, une baisse de la volatilité et un volume de transactions croissant nous prouve que les crypto-monnaies tendent à se comporter de plus en plus comme un marché classique. Mais si ces monnaies digitales veulent vraiment être considérés comme devise à part entières, elles doivent trouver leur place et des cas concrets d’utilisations, comme les systèmes P.O.S par exemple. Non seulement ces solutions vont autoriser les détenteurs de cryptos-monnaies à dépenser leurs actifs plus facilement, mais elles vont aussi continuer de normaliser le marché et attirer de nouveaux entrants, clients comme détaillants.

Si c’est le cas, à l’approche des fêtes de Noel, nous pourrions voir de plus en plus de magasins accrochant en vitrine l’alléchante mention : « Bitcoin Accepted Here ».

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…

Bitcoin (BTC) pourrait passer sous les 10.000$ : Pourquoi ?

Le bitcoin flirte ces derniers jours avec la barre psychologique extrêmement importante des 10.000$ et certains indicateurs montrent que la cryptomonnaie la plus importante n'est pas à l'abri d'un nombre à quatre chiffres. L'étude précise des indicateurs montre néanmoins que Bitcoin pourrait remonter à 10.700$…
hong-kong

Manifestations à Hong-Kong : Bitcoin (BTC) s’échange à prix d’or

La demande de Bitcoin à Hong-Kong s'est envolée ces derniers jours alors que la région chinoise de 7 millions d'habitants manifeste pour plus de démocratie et un moins grand contrôle chinois. La perte de confiance dans le yen sur la péninsule asiatique s'est traduite par…
Inégalités-Bitcoin

Bitcoin (BTC) pourrait réduire les inégalités monétaires sur la planète !

Internet a été une première étape, la blockchain a le potentiel de complètement changer la donne et redessiner le visage de l’économie internationale actuelle ! Observons comment.