Gemini souhaite obtenir une licence de Broker-Dealer pour des titres financiers cryptos

Gemini-licence-cryptos

CoinDesk a appris que le site d’échange de cryptos Gemini appartenant aux jumeaux Winklevoss demande une licence de courtier en valeurs mobilières auprès de la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA).

Il s’agit de la première étape pour devenir un système de trading parallèle approuvé, où les clients peuvent légalement échanger des titres numériques.

Gemini s’était auparavant associée à la plateforme d’échange de tokens Harbor qui permet aux investisseurs institutionnels d’acheter des titres avec le stablecoin GUSD de Gemini et de recevoir également des dividendes en dollars via cette monnaie. Il paraît maintenant logique que Gemini souhaite également faciliter la négociation de ces titres sur sa propre plateforme.

En février, Joshua Stein, PDG de Harbor a déclaré à CoinDesk que les courtiers, les family offices et les banques d’investissement sont toujours « significativement intéressés » par les tokens. Pourtant, le climat réglementaire plus strict a atténué la frénésie générale du marché en 2017. Jusqu’à présent, la plateforme s’est concentrée sur le potentiel de l’immobilier fractionné et de l’equity dans les startups, bien que sa seule transaction immobilière ait échoué en avril.

« Il est très facile de travailler avec l’équipe [Gemini] et nous sommes alignés pour ce qui est d’adopter une approche réglementaire proactive et de répondre aux besoins des acteurs institutionnels du marché » a déclaré Kevin Young, responsable marketing de Harbor.

Une source connaissant les opérations de Gemini a dit à CoinDesk que leur stratégie consiste à permettre aux titres de plateformes externes telles que Harbor de se négocier sur Gemini. Toutefois, l’obtention des approbations nécessaires pourrait prendre du temps.

Jusqu’à présent, la FINRA s’est montrée réticente à approuver les demandes de courtiers-négociants présentées par des sociétés qui interagissent avec des cryptos, même en tant que security tokens. L’organisme de réglementation serait en train d’évaluer près d’une quarantaine de demandes d’approbation, et les entreprises pourraient attendre jusqu’à 14 mois. Seul l’avenir nous dira si Gemini deviendra également une plateforme de négociation de security tokens.

Gemini est déjà qualifié au niveau de l’État pour la conservation des actifs numériques, une approbation que la société a reçue en 2015 par l’intermédiaire du New York Department of Financial Services (NYDFS).

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Universa blockchain vs Banque centrale de Tunisie, qui manipule qui ?

E-Dinar tunisien – Universa Blockchain sort du silence et contre-attaque

Le CEO de la start-up russe Universa Blockchain s'est fendu d'une explication sur Medium revenant sur le crypto-psychodrame du week-end dernier, sur fonds de l'annonce de la sortie imminente d'un E-Dinar adoubé par la Banque Centrale de Tunisie (CBT). Si la CBT publiera rapidement un…
Recrutement chez Bitstamp

Bitstamp étend ses activités en Asie-Pacifique

Bitstamp, un des leaders de l'industrie des exchanges, étend son empire et s’ouvre à de nouveaux horizons. L’entreprise veut étendre ses activités vers l’Asie-Pacifique (APAC). Pour ce faire, il a engagé Andrew Leelarthaepin pour diriger le développement commercial dans la région. Cette embauche représente une…

La plus grande banque du Canada prête à lancer une bourse crypto ?

La vénérable Banque Royale du Canada s'apprêterait à plonger dans le grand bain crypto. C'est en tout cas ce que pourrait laisser entendre le dépôt de plusieurs brevets, ainsi que rapporté par le média spécialisé The Logic. Si la rumeur se confirme, elle se transformerait immédiatement…
cryptomonnaie chinoise et anonymat

Big Jinping is watching you : un « anonymat » contrôlé pour la crypto chinoise

Le crypto-yuan, une cryptomonnaie soutenue par le gouvernement chinois, sortira selon certains analystes, début 2020. L’Etat chinois rassure ses concitoyens : Ce système de paiement ne sera pas un programme d’espionnage et les transactions resteront anonymes…  …Ou pas ! Pourra t-on vraiment parler d'anonymat s'agissant…
eToro enrichit son offre de stablecoins

Rand, Lire turque, Dollar de Singapour…5 nouveaux stablecoins sur eToroX

La célèbre plateforme de trading social eToro enrichit son panel de stablecoins. C'est ainsi 5 nouveaux jetons, adossés à leurs monnaies nationale respectives, qui débarquent sur la filiale crypto de l'exchange eToroX, parmi lesquels le Rand sud-africain (ZARX) ou la lire turque (TRYX). D'autre actifs sont également…