Avec ZEBITEX, découvrez comment lier Trading de Bitcoin et Souveraineté Economique

Aujourd’hui, invité spécial dans la Tribune du Trading avec la plateforme toulousaine d’exchange Bitcoin et crypto ZEBITEX qui nous fait le plaisir de nous accompagner sur quelques chapitres de cette rubrique dédiée au trading de Bitcoin et autres devises numériques.

Pub

De l’apprentissage du trading de Bitcoin et de crypto, à la découverte de nouveaux outils et méthodologies à même de mieux encadrer vos activités de trader, cette Tribune vous apporte toutes les semaines de quoi nourrir votre progression dans une activité à la fois passionnante, mais également pleine de complexité, voire de pièges dans lesquels tomberont les moins bien préparés.

Comme vous pouvez le constater, je suis parvenu à enfermer Cryptodidacte dehors afin de passer aux commandes de sa Tribune à l’occasion de l’épisode du jour. Pendant qu’il cherche la clef, l’occasion m’est donnée d’évoquer une question qui me tient à cœur : s’il faut se réjouir de disposer avec ZEBITEX d’une plateforme d’exchange et de trading efficace, ergonomique et de confiance, il convient de se féliciter également que la société toulousaine nous offre une solution purement française sur un secteur qui aura vocation à prendre de l’importance dans l’industrie nationale avec le temps.

Avertissement Cet article vous est proposé en partenariat avec la société ZEBITEX. Les investissements crypto sont risqués par nature, faites vos propres recherches et n’investissez que dans les limites de vos capacités financières. Cet article ne constitue pas une incitation à l’investissement.

La Souveraineté Economique, c’est quoi ?

D’un point de vue académique, la définition suivante, tirée d’un papier de Christian St Etienne du Cercle des Économistes permet de bien poser le sujet :

« La souveraineté se définit comme la capacité d’être maître chez soi, de résister aux attaques extérieures et aux tentatives de déstabilisation internes, et de choisir avec qui coopérer sur une base de respect mutuel. La souveraineté suppose l’indépendance politique et militaire et la capacité à assurer la prospérité économique de sa population en toutes circonstances. La souveraineté économique est donc un attribut clé d’un État politiquement indépendant. Elle suppose que l’offre productive réponde aux principaux besoins alimentaires et énergétiques et aux principaux éléments de la demande de biens et services de la population »

Christian St Etienne (source)

Énoncé ainsi, le sujet pourrait sembler renvoyer a des secteurs économiques très traditionnels. Ceux qui relèvent de la sécurité de la nation et de sa survie en tant qu’entité indépendante : secteur militaire, capacités de production industrielle, réseaux énergétiques…Pour autant, la souveraineté d’une nation se détermine autant dans sa capacité à produire ses propres chaussures et machine-outils (et même ses masques chirurgicaux), que dans celle à identifier et protéger les secteurs innovants de demain.

Or, bien évidemment ne pas identifier en 2020 Bitcoin, la blockchain et – d’une manière générale – tout ce qui touche de près ou de loin à ce qu’on qualifie de plus en plus de “tokenisation de l’économie”, c’est clairement faire preuve de cécité selective. Ainsi, au même titre que l’indépendance énergétique ou l’autonomie en matière de Défense, toute nation moderne a vocation à également préparer l’avenir en identifiant et soutenant en amont les secteurs stratégiques de demain, plus particulièrement en matière de Nouvelle Technologies (N-Tech).

La France ne fait pas exception, et même si notre biais culturel à tendance à nous faire voir le verre à moitié vide et à nous laisser nous lamenter sur la perte de vitesse nationale, l’hexagone demeure aujourd’hui la 6ème puissance mondiale.

Or, dans le cadre de la compétition d’influence permanente qui caractérise l’époque moderne, les exécutifs français successifs ces 20 dernières années ont déterminé des axes stratégiques sur lesquels il est désormais hors de question de se laisser distancer dans la compétition internationale.

On pourra citer la Stratégie Nationale en Recherche Artificielle et ses 700 millions d’euros de crédit, ou encore un leadership indéniable sur le sujet du Deep Learning.

Au passage, aviez-vous conscience qu’au-delà des clichés, les classements internationaux placent la France très honorablement dans la liste des pays les plus innovants, devant des nations à la réputation plus “Tech” comme Taiwan, ou le Japon ?

Or, dans cette mécanique stratégique globale, la France n’a pas manqué d’identifier le secteur blockchain comme éminemment stratégique, à tel point que l’intitulé de “Blockchain Nation” revient régulièrement dans les discours ministériels ces dernières années. Déclinaison “crypto” de la fameuse “Start-up Nation” de la Présidence actuelle – et même si on se méfiera des termes et intitulés ronflants ne servant parfois qu’à dissimuler un grand espace plein de vide on conviendra malgré tout que le sujet est pris au sérieux.

Pub

La preuve en est encore apportée dans le cadre de notre toute récente interview du Député Jean-Michel Mis. Le parlementaire, défenseur de longue date d’un secteur français de la blockchain innovant et leader ne s’en cache pas : il aimerait voir le géant énergétique EDF s’intéresser au minage de Bitcoin et estime que l’Application Stop Codid aurait du être assortie d’une incitation en cryptomonnaies !

Or, se positionner sur le terrain du minage de crypto (actuellement trusté par l’Asie et l’Amérique du Nord), ou sur les applications industrielles des technologies blockchain n’est pas tout.

En effet, En 2020, une grande partie des cas d’usages de la blockchain gravitent autour de l’utilisation des cryptomonnaies (“crypto-actifs” selon la classification française). Il s’agit là d’un point d’entrée majeur, et d’un évident vecteur de démocratisation qu’il est indispensable de ne pas laisser évoluer dans une espèce de zone-grise qui serait propice aux dérives et excès. Et dans ce cadre, la France a aussi besoin d’acteurs crédibles, solides et régulés. L’excellente nouvelle, c’est que ces acteurs commencent à émerger, proposant aux particuliers d’investir en toute sécurité dans les crypto-actifs.

Et la plateforme ZEBITEX fait partie de ces leaders en devenir.

ZEBITEX, La plateforme Française de référence pour trader du Bitcoin et des crypto-actifs

On a déjà eu l’occasion de parler de ZEBITEX, que ce soit en proposant le projet à l’adoption ou à l’occasion de la présentation de ses services. Et laissez moi spoiler un peu les prochains épisodes : il reste beaucoup à raconter sur cette société, filiale du groupe DIGITAL SERVICE.

L’expérience intégrale Digital Service

Notez au passage que s’il ne s’agit pas du propos du jour, on retrouve également Digital Service derrière la société ZeBitcoin (achat et vente de Bitcoin en ligne), DIGYCODE (achat de devises cryptos en bureau de tabac) ou encore DIGYWallet (wallet). Un écosystème intégral donc et une volonté de rendre Bitcoin et les devises crypto accessibles au plus grand nombre pour un coût modique.

Derrière Zebitex, Digycode, Zebitex et Digywallet, on trouve la même entreprise : Digital Service

Qu’est-ce qu’un exchange crypto ?

Un exchange crypto, ou plateforme d’échange, se constitue essentiellement d’un site Internet (parfois doublé d’une application mobile) sur laquelle il est possible d’échanger (de “trader“, très littéralement “de faire commerce“) des devises crypto entre-elles.

Pour mériter votre intérêt – et plus important encore, votre confiance – , un exchange doit présenter un grand nombre de qualités dont la présentation fera l’objet d’un article dédié, tant le sujet est d’importance. Au même titre que vous devez éplucher les caractéristiques d’un projet crypto avant d’y injecter le moindre satoshi, une plateforme d’exchange devra également faire l’objet de vos investigations attentives.

Pour l’heure, considérons une approche simple : il devient de plus en plus naturel de privilégier les “circuits courts” dans le cadre de notre consommation quotidienne. Ainsi, si acheter des tomates au producteur bio du village d’à côté vous semble un choix plein de raison, vous ne regretterez pas d’appliquer la même logique dans le cadre de vos activités crypto.

ZEBITEX, le “circuit-court” crypto

Pub

En effet, s’il existe une multitude de plateformes d’exchanges crypto à travers le monde. Coinmarketcap en répertorie ainsi plus de 300 au moment de la rédaction, la plupart ne présenteront pas les qualités que les toulousains de ZEBITEX sont parvenus à regrouper dans la version 2.0 de leur plateforme :

  • Une assistance ultra-disponible, dans la langue natale de ses utilisateurs principaux
  • Une conformité avec les lois et réglementations nationales (allez tenter un exit scam des familles lorsque vous payez des impôts locaux, juste pour voir)
  • Une antériorité vérifiable. Digital Service existe depuis 2014, son équipe et ses fondateurs sont connus et reconnus de la scène nationale
  • Une volonté d’innovation et un dynamisme que “l’hiver crypto” n’aura pas réussi à altérer. Imaginez ce dont ils seront capable lors du prochain bull run !

Conclusion souveraine

Au-delà de l’expérience utilisateur optimale, de la sécurité qu’implique d’utiliser un service déployé par des professionnels ayant pignon sur rue ou de la bonne surprise que constitue la découverte de frais d’utilisation particulièrement bas, il existe donc un enjeu supérieur : utiliser les services de ZEBITEX, c’est œuvrer à petite échelle au dynamisme du secteur crypto et blockchain français. Et ça, ça n’a pas de prix. Pour s’inscrire sur ZEBITEX, c’est par ici.

Metal knight swords background. Close up. The concept Knights.

Maisie Williams, de Game Of Thrones, parle de Bitcoin (BTC) sur Twitter

Bitcoin (BTC) contrôle déjà le royaume des cryptomonnaies ; aucun altcoin n’est en mesure pour le moment de réellement détrôner la doyenne des cryptos. Le BTC a le don d’attirer l’attention des stars. Cette actrice a lancé un sondage sur Bitcoin ;…
Golden Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 23 novembre 2020 – Quand le dollar couvre Bitcoin !

Bitcoin (BTC) prend du temps pour faire les miles restants avant les 20 000 USD. Les actifs de couverture subissent la possibilité d’une vaccination de masse le mois prochain. Bitcoin peut tout de même compter sur le dollar pour tenter une…
virtual money - Bitcoins

Combien de milliardaires Bitcoin (BTC) existent dans le monde ?

Il ne fait aucun doute que les cryptomonnaies et surtout le bitcoin ont permis l’éclosion de nouveaux millionnaires et milliardaires. Le nombre de ces derniers étant forcément restreint, leur identité n’est cependant pas connue de tous. Outre la forte volatilité…
bitcoins on Mexico flag background

L’homme le plus riche du Mexique met 10% de sa fortune en Bitcoin (BTC)

Un feu de joie avec des fiats alimentant le bûcher : seuls les millionnaires et les milliardaires seraient donc conscients de la vraie valeur des fiats ? Les investisseurs institutionnels et les grandes fortunes se ruent de plus en plus vers Bitcoin (BTC).…
Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 22 novembre 2020 – Ménage avant la rentrée des institutionnels

Les marchés se refroidissent un peu avant d’attaquer l’ouverture des marchés pour les institutionnels le lundi. Bitcoin (BTC) a chuté en-dessous des 18 000 USD aujourd’hui, 22 novembre 2020. Les institutionnels sont à l’origine du rallye actuel, une différence notable par…