Baleines, Banksters, exchanges… qui a fait trébucher Bitcoin ? Un lecteur mène l’enquête

Mais qu’est-il donc arrivé à Bitcoin ? Navré, je vais commencer par une mauvaise nouvelle : On ne le saura peut-être que dans 3 à 5 ans… Ce que l’on peut cependant établir, ce sont les scénarios probables actuels et futurs. Notez que je suis autodidacte, ceci consiste en ma vision personnelle des choses, et le raisonnement que je vous partage humblement. Pour ce faire, nous devons dans un premier temps faire fi des émotions causées par les pertes ou l’euphorie de ceux qui ont eu « la chance » de shorter leurs positions, et se mettre dans un état d’esprit Vulcain (Comme dans « paix et prospérité »), établir les faits, analyser les probabilités – on ne sera pas à un chouia près ici je vous rassure – et établir les objectifs… Ensuite nous disposeront de quelques scénarios plausibles… Ceux qui ont déjà mal au crâne, mes excuses, mais c’est ça aussi investir…

Pub

Pour analyser le cours de façon psychologique, il faut essayer de comprendre qui fait quoi alors que d’un point de vue fondamental, on doit comprendre la technologie et le système financier lui-même (celui du Bitcoin ici en l’occurrence).

Note d’Hellmouth, Rédacteur en Chef : Bienvenue dans la première édition de la “Tribune des Lecteurs” que Steefer Phans nous fait le plaisir d’étrenner ! La Tribune des Lecteurs, c’est un espace de parole libre où chacun peut exposer son point de vue, même (surtout !) s’il est décalé, pas politiquement correct, ou parodique. Vous l’avez compris : cet espace est le votre ! Si vous souhaitez faire entendre votre voix ou être accompagné dans vos premiers pas de reporter crypto, n’hésitez pas à me contacter via l’adresse hellmouth.banner@thecointribune.com.

Qui fait quoi dans le grand cirque du trading de Bitcoin ?

Ne nous leurrons pas, impossible de le savoir exactement…mais il est malgré tout possible d’imaginer quelques profils :

  • Les premiers geeks. Les premiers à avoir miné, certes peu nombreux mais certains sont encore là, et brassent des volumes de BTC considérables.
  • Les Baleines. Que je catégoriserai ici comme étant des investisseurs réguliers, mais aux poches profondes. Ils ont des millions dans le Bitcoin, probablement éparpillés aussi parmi les altcoins. Les baleines sont aguerris, mais pas nécessairement à l’abri de faire des erreurs. Certaines, un peu trop confiantes en leurs bonnes fortunes, ont commis des boulettes monumentales dans le passé.
  • Les banksters. C’est un secret de polichinelles, mais il est évident que les banques et surtout les hedges funds ont pris pieds dans le marché depuis belles lurettes. Impossible de savoir depuis quand exactement mais les CME futures étant en préparations en novembre 2017 et sachant que chaque pas de ces pros est minutieusement calculé, Il devait probablement être déjà aux aguets lors de la bulle de 2015. Simple supposition peu importante. Sans être conspirationniste, utilisant plusieurs outils financiers pour faire gagner leur clients (et faire exploser leurs profits au passage) on peut comprendre qu’ils ont un pouvoir certain de manipulation et je serais bien surpris qu’ils ne l’utilisent pas du tout.
  • Les exchanges. Mi-Baleines, mi-banksters, comme Binance, Coinbase, Kraken…ces derniers détiennent la majeure partie des bitcoins en circulation (plus d’un million pour coinbase), ils ont la même fonction technique que les hedges funds, j’aime croire qu’ils sont moins requins…. Difficile à dire. Ces derniers convertissent toutes les cryptomonnaies au gré des besoins en liquidité de cette plateforme. Je les crois plus souvent réactifs, puisqu’ils s’ajustent aux demandes de leurs clients de la plate-forme de trading.
  • Les grande fermes de minage. On en parle rarement, mais ils génèrent des gains colossaux qu’ils doivent échanger sur les plateformes afin de payer leurs frais opérationnels, proportionnellement tout aussi colossaux, il va sans dire.
  • Et pour finir les investisseurs réguliers. De 10$ par semaine à 500 000$ par année, ils font bouger les prix en agissant en groupes, le plus souvent en réactions à l’actualité. Ils sont selon moi responsable des corrections normales et des ranges de trading. Seuls, ils n’ont aucun pouvoir notable, leurs actions sont aussi logiquement plus lentes. Notons ici que chez ces investisseurs, comme chez les baleines les plus aguerries, qui contrôlent probablement la plus grosse partie du volume respectif, certains sont là parce qu’ils n’ont pas froid aux yeux. Ils ont donc un plan pour chaque scénario et par conséquent ne sont pas tous du type « panic sell »
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Suspects et scène de crime. Qui a abattu Bitcoin ?

Maintenant le temps est venu de mettre tout ce petit monde sur le graphique.

Nous avons la chute principale. Avant, c’était le calme plat, scénario bearish certes, mais rien qui ne laissait croire à cette chute monumentale.

Ensuite le 12 mars, à la suite de l’annonce de la montée en puissance de la pandémie de coronavirus (Covid-19), nous avons perdu 23% en 1 heure!

Pub

De mon point de vue, les investisseurs réguliers sont exclus, la chute étant trop rapide. En revanche, il est possible que 2 ou 3 baleines aient elles, paniqués. Ce scénario bien que probable, serait un tantinet étonnant de leur part, Disons que si c’est le cas, ces quelques whales doivent aussi s’être procuré du PQ pour les 20 prochaines années…

Il y a une théorie qui traîne sur twitter, comme quoi les gros mineurs se seraient coordonnés pour faire baisser le prix afin d’étouffer la petite concurrence… J’admets que je ne vois pas du tout l’intérêt, allez hop, on classe dans la catégorie “peu probable”.

Les Banksters… Comme le marché crash, je crois qu’il est dans leur intérêt, afin d’éviter une dégénération apocalyptique des places boursières, qu’un marché comme le bitcoin bouge en même temps. Sinon, ça pourrait devenir une valeur refuge et en même temps démontrer que ce système est de loin meilleur que celui plus traditionnel de la bourse et du forex…. Je suis d’avis qu’il y a ici une théorie évidente qui s’impose. Du moins, la plus probable qui vienne à mon esprit, et la suite ne fait que l’appuyer.

Pour la suite, nous avons une seule vague, légèrement bearish, qui correspond tout à fait aux trades normal de whales raisonnables et d’investisseurs avant de vivre quelques heures plus tard une autre chute brutale, mais quelque peu différente….

S’il est assez commun de voir deux chutes espacées de quelques heures sur le BTC, cette configuration en particulier me paraît étrange. Comme si on avait voulu faire peur et attendre la réaction de FUD des investisseurs.

Or, depuis l’an passé, j’ai remarqué que ce qui me semble être les investisseurs réguliers ne réagissent plus vraiment à ces baisses, ils se contentent de trader la volatilité… Raté pour les banksters (ou autres, remplacez le terme par celui que vous voulez à la fin) cela les force à faire un mouvement du type bien peu subtil ! Si les choses s’étaient passées comme prévu, le FUD aurait eu lieu, ils achèteraient plus bas pour un profit éventuel, mais à la place, ils doivent vendre encore pour confirmer un mouvement de panique :

Le stratagème pas bien subtil s’enclenche : on vend (-20%), on rachète (+20%) et on revends (-30%)…. On trade contre soi-même en ramassant toutes les micros paniques, et stop loss en chemin…. C’est ce que me disent les 3 chandelles rouges consécutives suivi d’une verte.

Pub

Ensuite nous avons le retour à un range de trading sideway vers un calme plat. Je vous rappelle que pendant ce temps, sur les marché boursiers, il n’y a pas la moindre accalmie. Je parie que le nombre de prières récitées au NYSE a explosé “to the moon” ce jour là…Pour ces raisons, personnellement je ne vois pas de corrélation « normale » avec les marchés traditionnels.

En guise de conclusion, je vous laisse émettre vos propres théories mais nous sommes maintenant sur une remontée. Personnellement je crois qu’ils ont assez renfloué mais ont encore les poches assez profondes pour faire baisser encore, ce qui renforcerait cette théorie. Si l’on part pour une remontée directement vers les 20 000, évidemment, j’admettrai m’être royalement foutu le doigt dans l’œil jusqu’au coude…

La grande leçon à tirer : Soyons toujours prêt pour n’importe quel scénario plausible, mais en attendant la suite des événements, rappelez-vous que « Nous sommes Bitcoin ».

Halving Bitcoin – Mythes et Réalité du plus gros événement de 2020

Le halving est l'événement incontournable dans l'écosystème Bitcoin. Comment passer à côté de ce phénomène qui ne se déroule qu'une fois tous les quatre ans ? Et dont la promesse est de nous envoyer tout droit direct vers la Lune ? Ou direction les enfers…

Cet analyste légendaire s’attend à une reprise rapide du cours de Bitcoin

La passion pour les crypto amène les utilisateurs des monnaies numériques à avoir une écoute attentive des diverses opinions qui émanent des spécialistes financiers. Quand c'est au tour de John Bollinger de livrer son regard sur l'actualité de la cryptosphère et de Bitcoin (BTC) en…

Possédez-vous une des 800 000 adresses garnies d’au moins 1 Bitcoin ?

Il y a quelques semaines, les principaux exchanges détenteurs des plus importantes quantités de monnaies numériques étaient évoqués à travers ces lignes. Était alors rappelé que les grands noms de l'industrie crypto comme Huobi, Coinbase ou Binance formaient un top 7 détenant l'équivalent de 25…

Pendant que les dollars se multiplient, le Bitcoin est de plus en plus rare

Pendant que le monde s'enfonce dans une crise économique née de la propagation rapide du coronavirus à travers le monde, la Réserve Fédérale se targue de pouvoir imprimer du dollar à volonté. C'est d'ailleurs ce qu'elle fait avec son plan de $6T censé soutenir l'économie…

Aux sources de Bitcoin : le PGP – THE CYPHERPUNK CHRONICLES #1

Bienvenue dans le premier épisode de cette mini-série, THE CYPHERPUNK CHRONICLES, consacrée à des inventions dans lesquelles Bitcoin a trouvé inspiration ! Pour commencer, le PGP est à l'honneur. Épisode 1 : Le PGP de Philip Zimmermann Le PGP, ou Pretty Good Privacy, est une…