Binance et Tron censuré sur Weibo : Une nouvelle charge de la Chine contre les cryptomonnaies ?

Binance et TRON interdit par Weibo en Chine

Après quelques semaines d’éclaircie, les réticences de la Chine envers les cryptomonnaies resurgissent à nouveau. Binance et Tron en sont les dernières victimes : leurs comptes Weibo ont été bloqués en début de mois. Cette mesure ferait suite à des violations de la Convention Communautaire du site par les deux plateformes. Les observateurs voient la nouvelle autrement…

Pub

 Binance et Tron bloqués sur Weibo

Fin octobre, le président chinois Xi Jinping créait la surprise en qualifiant la blockchain de technologie innovante, essentielle pour le développement des économies nouvelles en Chine. Il soutenait au passage que son pays devait investir davantage dans le perfectionnement de la blockchain, qui n’est rien d’autre que le système sur lequel repose le Bitcoin (BTC). Ce commentaire, relayé par l’agence officielle Xinhua a fait bondir le cours du Bitcoin de 40 % en un week-end, du jamais vu depuis 2011.

Pourtant, quelques jours à peine après ces déclarations, la situation ambiguë des cryptomonnaies en Chine apparaît au grand jour. Les autorités ont en effet demandé – et obtenu – le blocage des comptes Weibo de Binance (BNB) et Tron (TRX), deux des plateformes leaders du trading de cryptomonnaies en Chine. Cette décision serait liée aux déclarations des dirigeants de ces plateformes suite à la hausse soudaine du cours du Bitcoin fin octobre. Changpeng Zhao, directeur général de Binance, a en effet appelé les traders à « réinvestir les gains perçus lors du boom exceptionnel du Bitcoin dans les autres cryptos ».

Censure des cryptos : à quoi joue la Chine ?

Dans les faits, plusieurs observateurs attribuent la censure de Binance et Tron au double langage de la Chine vis-à-vis des cryptomonnaies. En théorie, le pays n’interdit pas la détention de Bitcoin, de Tronix ou de n’importe quelle autre monnaie virtuelle. Seul le trading de cryptomonnaies est interdit sur les terres de l’Empire du Milieu. Et pourtant, la Chine constitue un poids lourd mondial des échanges de devises virtuelles : jusqu’à 80 % du minage de bitcoin s’y concentre.

Le pays a fait craindre le pire aux traders de bitcoin et de cryptomonnaies en avril dernier. À l’époque, les médias ont évoqué une proposition de loi listant les activités industrielles et économiques à favoriser et à éliminer dans le pays. Le minage de cryptomonnaies figurait alors parmi les activités à éliminer dans le brouillon obtenu par les journalistes. Toutefois, dans le catalogue final dévoilé le 6 novembre dernier, le minage de bitcoin ne figurait plus dans le groupe des activités à bannir.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Serait-ce le signe d’une plus grande ouverture aux cryptommonnaies de la part du gouvernement chinois ? Rien n’est moins sûr. D’après un rapport du groupe Caixin, les régulateurs financiers de Shanghai ont reçu récemment l’ordre de poursuivre toute organisation qui promeut ou facilite l’échange de cryptomonnaies et de tout autre token en Chine.

La censure de Binance et Tron semble annoncer une répression plus forte à l’encontre des cryptos en Chine. Néanmoins, l’annonce d’un crypto-yuan et les récents commentaires de Xi Jinping laissent présager un avenir meilleur pour les monnaies virtuelles dans l’Empire du Milieu. Difficile d’y voir clair dans cette politique du chaud et du froid.

Un téléphone et un carte SIMn ça a suffi à cet ado canadient pour voler 50 millions en crypto

Canada : 18 ans, un téléphone et 50 millions de vol en cryptomonnaies par SIM-Swapping

Samy Bensaci, 18 ans, fait face à quatre chefs d’accusations criminelles relatives à une arnaque par échange de SIM visant, entre autres, deux experts de la blockchain au Canada. Les autorités canadiennes l’accusent de faire partie d’un réseau de cybercriminels ayant volé « 50 millions de…

Les IEO, nouvel Eldorado ? Selon cette étude de BitMEX, rien n’est moins sûr…

La plate-forme d'exchange crypto BitMEX dévoile de temps à autre les études réalisées par sa branche analytique BitMEX Research. Selon l'une des dernières annonces de cette entité, seule une parmi les 12 plus importantes offres d'IEO identifiées au cours de 2019 a connu une évolution…

Thaïlande : avec la plateforme régulée Zipmex, le “Pays du Sourire” ouvre les bras à la cryptomonnaie

Les traders et investisseurs crypto en Thaïlande accueillent un nouveau service d'exchange. Zipmex vient en effet de recevoir sa licence, lui permettant de lancer ses activités dans ce pays de près de 70 000 000 d'habitants. Un 6e exchange officiellement accrédité pour les utilisateurs de…

Quelles sont les 10 plus grosses adresses de holders de TRON (TRX) ?

L'un des principaux intérêts de retrouver le classement des adresses holders de TRON (TRX) est d'avoir une vue sur les destinataires des plus importants paiements effectués avec cette cryptomonnaie. Parfois, l'identité ou l'appellation des titulaires de ces adresses est connue, et dans d'autres cas, aucun…

TRON (TRX) promu par PewDiePie, coup marketing ou levier vers l’adoption ?

Vendre un service blockchain, c’est finalement pareil que prendre un produit sur Aliexpress et le revendre en dropshipping à un prix x10 ou x12, sur une belle boutique destinée aux clients français. Rien de plus simple ! Il suffit de faire appel à un influenceur qui…