BitBay ploie devant la réglementation anti-blanchiment, Monero première victime

La plateforme d’exchange de cryptomonnaies, BitBay, va supprimer de sa liste la crypto-devise basée sur la confidentialité Monero (XMR). Cette décision est motivée par un souci de conformité par rapport aux réglementations anti-blanchiment d’argent. BitBay a fait cette annonce le 25 novembre notant que la radiation prendra effet le 19 février 2020.

Rester en conformité avec la réglementation : le premier souci de BitBay

La plateforme d’exchange s’explique sur la décision :

«?Monero peut utiliser de manière sélective les fonctionnalités de confidentialité selon le projet. Cette fonctionnalité de Monero n’est active qu’à la fin de la transaction. La décision était de bloquer toute possibilité de blanchiment et de ressources provenant de réseaux externes.?»

Le 29 novembre, l’exchange va ainsi cesser d’accepter les dépôts XMR. En raison du prochain fork de la blockchain de Monero, les retraits XMR ne seront pas possibles entre le 29 novembre et le 5 décembre. BitBay mettra fin au support commercial le 19 février 2020, après quoi plus aucun ordre d’achat ou de vente ne sera possible. La plateforme d’exchange a invité ses utilisateurs et détenteurs de XMR de les retirer avant le 20 mai 2020.

BitBay est une société basée en Pologne. C’est selon des données de Coin360 la 90ème plus grosse plateforme d’exchange en termes de volume de transactions en 24 heures. Au moment d’écrire ces lignes, BitBay a un volume de transactions quotidien d’un peu plus de 20,7 millions de dollars.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Les cryptomonnaies basées sur la confidentialité, cœur du problème

BitBay a expliqué qu’en tant que plateforme d’exchange réglementée, elle se doit de respecter les normes et réglementations du marché en matière de protection des consommateurs et de pratiquer le reporting. À ce titre, il a noté que Monero et d’autres cryptos basées sur la confidentialité avaient déjà été retirés de certaines plateformes d’exchange de cryptomonnaies. En septembre, le principal exchange de cryptos, OKEx, a retiré une série de cryptomonnaies axées sur la confidentialité. C’est le cas de Monero, de Dash (DASH), Zcash (ZEC), Horizen (ZEN) et Super Bitcoin (SBTC).

BitBay a déclaré que ces cryptomonnaies ne respectaient pas les nouvelles directives définies par le Financial Action Task Force. Selon une analyse de Cointelegraph sur le sujet, il en ressort que le climat général du secteur des crypto-devises est de plus en plus hostile aux projets centrés sur la confidentialité comme Monero.

Dans un exemple récent, le Ministère Fédéral Allemand des Finances s’est dit préoccupé par l’utilisation croissante des cryptos basées sur la confidentialité en raison de leur association aux activités criminelles et à la difficulté à les tracer.

Finances Personnelles – Livret A ou Masternode Crypto ? Le Match de la semaine

Tout le monde n'est pas fait pour l'investissement. D'une part, certains trouveront l'exercice vain, pas vraiment à l'aise avec cette sorte de fuite en avant, à la poursuite d'un gain perpétuel et infini, dans le contexte d'un monde dont on a déjà largement trouvé les…

Les institutionnels investissent dans le minage de Bitcoin grâce à Bitfury

Pendant longtemps, les clients institutionnels ont montré une évidente réticence à investir directement dans le bitcoin fuyant comme la peste la volatilité du marché. En revanche, les produits d'exposition alternative à Bitcoin et aux cryptomonnaies ont rapidement attiré leur attention, de manière à tirer profit…

Quand Craig Wright se fait insulter…par ses propres adresses Bitcoin

Faisant déjà l’objet de nombreuses moqueries - c'est un euphémisme - pour avoir prétendu être l’inventeur du Bitcoin, Craig Wright ne cesse de perdre en crédibilité dans le procès qui l’oppose à la famille Kleiman. Il avait notamment refusé de fournir les preuves de l’existence…

Block.one (EOS) sous le feu d’une seconde Class Action

Peut-on se lancer dans un projet crypto d’envergure, sans avoir à faire face à un procès ? Comme si les tribunaux étaient une étape incontournable pour les grandes sociétés cryptos ou blockchain. Block.One (EOS) s’expose aujourd’hui à un remboursement à 9 chiffres, après avoir écopé d’une…

“Tous Influenceurs !” – Avec SaTT, la Blockchain redéfinit la pub et la communication

Troisième épisode de notre saga "Adopte un Projet Crypto", avec aujourd'hui le plaisir de présenter un autre projet français. Et oui, la France ne manque pas d'idées novatrices dans le domaine de la Blockchain. Le projet proposé aujourd'hui à l'adoption se concentre sur le secteur…
Pub