Bitcoin (BTC) et blockchain, pourquoi parle-t-on d’une révolution aussi importante qu’Internet !?

Internet-blockchain

Interrogé à l’occasion de la conférence “Blockchain, un nouvel intermédiaire de confiance ?” qui a eu lieu lors des rencontres économiques d’Aix-en-provence, Allen Guo, crypto-investisseur et fondateur du fonds d’investissement 2048 capital a déclaré : “La technologie blockchain est, après Internet, la deuxième étape vers une digitalisation de l’humanité.” Alors, essayons de comprendre un peu mieux, pourquoi cette technologie de stockage et de transfert de données qu’est la blockchain est une si grande révolution pour de nombreux observateurs. 

Pub

“La blockchain et les cryptomonnaies sont un moyen de digitaliser la confiance.” 

En effet, nous constatons aujourd’hui et depuis une vingtaine d’années maintenant un phénomène de digitalisation qui touche à peu près tous les instants de notre quotidien, la façon dont nous consommons, échangeons, voyageons, apprenons etc… 

En revanche il existe une chose que nous n’avons pas digitalisé et cela est la confiance, en effet, alors que pendant des années nous avons utilisé le cash, qui nous permettait alors de réaliser des échanges directs sans tiers de confiance pour réaliser des transactions, celui-ci disparaît progressivement, les Etats cherchent même à diminuer le cash en circulation afin d’augmenter son contrôle et sa vision omnisciente des échanges économiques. 

Aujourd’hui, les cryptomonnaies et notamment le Bitcoin nous donnent la possibilité de se faire confiance en ligne afin de transférer de la valeur entre deux utilisateurs sans avoir recours à un tiers de confiance comme une banque, une plateforme d’échange ou encore Paypal. Le besoin d’échanger et de se faire confiance en ligne est tel que nous avons vu ces dernières années émerger une nouvelle économie qui pèse aujourd’hui des centaines de milliards de dollars, cette économie se compose notamment des Airbnb, Uber et de tous les business de mise en relation en ligne. 

La blockchain, à travers un système indépendant régulé par des cryptomonnaies décentralisées permet aux populations de s’émanciper d’un pouvoir centralisé et opaque.

Comme l’explique Neha Nerula du MIT media Lab, si les intermédiaires ne sont pas forcément mauvais, en devenant de plus en plus opaques, les populations et notamment les jeunes que l’on peut qualifier de “digital natives” ont perdu confiance dans ces grosses institutions et ont une propension supérieure à faire confiance à des réseaux transparents ou même à des logiciels. C’est ainsi bien la notion de confiance qui est au coeur de la révolution blockchain. 

Si internet a été une révolution permettant de partager l’information, celle-ci s’est vite retrouvée centralisée dans des institutions privées comme les GAFA qui ont su tirer une grande majorité des bénéfices de cette révolution.

La blockchain permet de repenser notre société en redonnant du pouvoir à l’individu, en rendant la digitalisation plus décentralisée et plus démocratique pour repenser nos modes de gouvernance en ligne et hors ligne.

Enfin, c’est une révolution car pour la première fois, il existe une ouverture permettant de redistribuer les cartes du monde digital afin de donner plus de place et de pouvoir aux individus. 

On pourra néanmoins concevoir que cette vision de la révolution blockchain est assez idéaliste dans le sens où les premiers à avoir compris le potentiel des cryptomonnaies sont dans une faible propension les individus, et dans une plus large propension les entreprises privées et les institutions, bancaires notamment, qui s’emparent déjà de la blockchain comme de leur prochain atout marketing. En témoigne le projet Libra de Facebook. 

Ainsi, si nous n’en sommes certainement qu’au début d’une véritable révolution amenée par la technologie blockchain, celle-ci connaît actuellement un tournant, celui-ci pourrait bien consister en une reprise en main de la révolution technologique par des entreprises privées et des institutions étatiques. Ce tournant n’est pas forcément négatif s’il permet d’engager une remise en cause profonde des modes de fonctionnement de ces derniers afin de renouer avec des valeurs d’honnêteté, de confiance et de transparence qui mèneront dans un second temps à des gains de temps et d’argent considérables.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

En Europe, Bitcoin (BTC) nous sert surtout…à manger

Bien loin de servir à se procurer de la drogue sur le darknet, ou à obtenir la dernière carte graphique à la mode sur des sites spécialisés, les européens se servent de leurs bitcoins principalement pour sortir au restaurant, aller à l'hôtel, ou au supermarché.…
En raison des incertitudes liées au dollar et au dollar, 2020 sera un belle année pour Bitcoin

Gros potentiel pour Bitcoin (BTC) en 2020 face aux tensions géopolitiques et aux carences du dollar (Bloomberg)

Bloomberg a dévoilé ses perspectives pour les cryptomonnaies pour cette année 2020. En ce qui concerne le Bitcoin (BTC) plus particulièrement, les prévisions du groupe financier s'inscrivent dans les mêmes tendances que celles émises par certains observateurs et analystes habitués de la cryptsophère. Selon Bloomberg,…

Le meilleur mois de janvier depuis 2012 pour Bitcoin (BTC)

Il aura donc fallu 8 ans au Bitcoin (BTC) pour qu’il connaisse un meilleur mois de janvier que celui de 2012. Entre temps, Donald Trump fut élu Président des Etats-Unis, la France a gagné pour la deuxième fois la coupe du monde et Craig Wright…

L’intérêt pour les contrats à terme sur le Bitcoin est “étonnamment élevé” (JP Morgan)

Le 13 janvier 2020, le Chicago Mercantile Exchange Group (CME) a lancé ses options sur les contrats à terme sur le Bitcoin (BTC), un nouveau produit dérivé très attendu par le marché, selon une note rédigée par les stratèges de JP Morgan quelques jours auparavant.…

Entre son BNB et le Bitcoin, le cœur du patron de BINANCE balance

En réalité, il ne s’est pas contenté de les holder, CZ a donné un coup de pouce au Bitcoin (BTC). La main invisible de Smith ne l’est plus tellement aujourd’hui. Le PDG de Binance Changpeng Zhao a admis dans un tweet qu’il promouvait aussi bien…