Bitcoins bloqués par Binance, face au scandale, CZ tente d’éteindre l’incendie

CZ de Binance explique les contraintes des exchanges
  • Binance est au cœur d’un bad buzz ces derniers jours,
  • l’exchange a “pris en otage” les Bitcoins (BTC) de catxolotz, un de ses utilisateurs, accusé d’avoir tenté de les envoyer vers le service de mixage Wasabi,
  • Casinos en ligne, services d’anonymisation, passerelles P2P… Binance s’arroge un droit de regard de plus en plus large sur l’usage fait par ses utilisateurs de crypto-actifs, après que les fonds aient quittés sa plateforme,
  • CZ, le PDG de Binance s’est fendu d’un article pour expliciter la position de l’exchange face aux contraintes réglementaires.

Les Bitcoins du crypto-chat de Schrödinger, ni dedans, ni dehors

Allégorie quantique pour le coup mais qui résume pas si mal la mésaventure vécue cette semaine par l’utilisateur @Catxolotl que TheCoinTribune relatait il y quelques heures.

En ultra résumé, notre malheureux héros a eu l’impudence de penser qu’il pouvait jouir librement de ses Bitcoin (BTC) stockés sur Binance, et a tenté de les envoyer vers le service de mixage Wasabi. Binance a trouvé la démarche suspecte et ce n’est qu’après des échanges surréalistes avec le service client et avoir accepté d’exposer sa généalogie sur 4 générations et promis (oui “promis”) de ne pas utiliser ses Bitcoin pour les envoyer vers un service d’anonymisation, que la situation s’est enfin débloquée.

L’ensemble a été bien évidemment exposé sur les Réseaux sociaux, l’effet en matière de communication est déplorable et l’affaire a été jugée suffisamment sensible pour pousser changpeng Zhao, le PDG de Binance himself à se fendre d’un article explicatif pour tenter d’éteindre l’incendie naissant.

Voici une traduction française de cet article.

CZ s’explique sur les règlements, les exchanges et la confidentialité

Résultat de recherche d'images pour "Binance changpeng Zhao""
“Oui ? non mais dites-lui que les fonds sont #Safu”

« Récemment, un utilisateur de Binance Singapour a été surpris lorsque son compte a été signalé dans le cadre des contrôles AML/KYC parce qu’il utilisait un service de mixage. Son post sur Twitter a suscité un certain nombre de commentaires. Plus important encore, d’après les commentaires, il est clair qu’il y a encore beaucoup de confusion sur les réglementations touchant au KYC, à l’AML, à la vie privée, et plus largement sur la façon dont ces impératifs sont liés aux différents types d’exchanges crypto. Bien que je ne sois pas un expert, je partagerai mes meilleures connaissances sur ces questions et j’espère qu’elles pourront vous aider également.

Réglementation

La réglementation est un vaste sujet qui n’entre pas dans le cadre de ce petit article. Nous nous en tiendrons ici aux fondamentaux. Bien qu’elle varie selon les pays, il existe deux exigences de base qui sont relativement universelles pour la plupart des régions : le KYC et l’AML.

Le KYC (know your customer) implique que la bourse doit connaître le client. C’est pourquoi les échanges demandent une pièce d’identité, une preuve d’adresse, etc.

L’AML (anti-money laundering) signifie que le bureau de change doit analyser chaque transaction et s’assurer qu’elle n’est pas liée au blanchiment d’argent, en lien avec des sanctions ou à de la fraude.

Tant pour le KYC que pour l’AML, il existe des services tiers spécialisés qui effectuent l’analyse pour le compte des plateformes, en lien avec les organismes de réglementation. Dans le monde de la monnaie fiat, les banques demandent des informations sur les sources de fonds, des preuves d’adresse, etc. Dans le monde de la crypto, il existe des fournisseurs de services qui analysent les transactions sur la blockchain et attribuent différents scores de risque aux différentes transactions. La plupart des régulateurs exigent que les bourses utilisent ces fournisseurs tiers. Ce n’est pas à l’exchange de faire ce choix. Beaucoup de gens ne s’en rendent pas compte et blâment la bourse. Nous reviendrons en détails sur ce sujet plus tard.

Exchanges

Maintenant, passons rapidement en revue les différents types d’exchanges.

Les exchanges “réglementés”

Ce sont des bourses domiciliées dans un pays spécifique qui a une réglementation claire ou du moins quelques directives officielles. Certains pays délivrent une “licence d’échange crypto” claire. D’autres exigent que les bourses s’inscrivent auprès d’une agence spécifique dans le pays, tandis que d’autres encore demandent simplement aux bourses d’obtenir des licences de services financiers traditionnels. Encore une fois, chaque pays est un peu différent.

Les exchanges ” non réglementées “

Faute d’un meilleur mot, nous utiliserons ici le terme ” non réglementé “. Il s’agit généralement de bourses qui sont, soit domiciliées dans un pays qui n’a pas de lignes directrices claires, soit qui ne sont pas domiciliées dans un pays en particulier.

Les exchanges décentralisées (DEX)

Bien que les deux types ci-dessus se réfèrent principalement à des bourses centralisées, il existe de nombreux DEX. Ils sont généralement construits sur un contrat intelligent ou une blockchain. La plupart d’entre eux n’ont pas de domiciliation précise et sont généralement ” non réglementés “. Ils présentent différents niveaux de décentralisation, mais c’est un sujet à part entière.

Vie privée

La plupart des règlements placent la lutte contre le blanchiment d’argent au-dessus de la protection de la vie privée. Cela signifie qu’ils exigeront des échanges d’effectuer des contrôles AML. Les bourses n’ont pas d’option ici. Techniquement, les exchanges ont deux choix :

  • 1. faire les vérifications AML,
  • ou 2. ne pas faire de business dans ce pays. L’option 2 n’aide personne.

En tant qu’utilisateur, vous avez des choix :

Utiliser une bourse réglementée en sachant qu’il y aura des contrôles AML en arrière-plan, comme pour les banques. Il sera exigé que vous suiviez les lois, où que vous résidiez, en matière de crypto trading. Cela vous évitera, à vous et à la bourse, beaucoup d’ennuis. Passer d’une bourse à l’autre ne vous aidera pas.

Utilisez une bourse non réglementée, sachant qu’il y aura des risques spécifiques. Choisissez votre bourse avec sagesse.

Utilisez un DEX. Ceux-ci ont généralement une liquidité plus faible et aucun accès aux monnaies fiats.

Si vous êtes vraiment sérieux au sujet de la confidentialité, vous devriez envisager d’utiliser une crypto confidentielle, ainsi que son nom l’indique.

Et Binance dans tout ça ?

Binance a évolué pour devenir plus qu’une simple entreprise ou qu’une bourse centralisée. Il existe un certain nombre de bourses de fiat-crypto réglementées utilisant la marque et la technologie Binance, notamment Binance Singapour, Binance.US, Binance Jersey, etc.

Toutes ces entités sont exploités de manière indépendante et sont entièrement conformes à leurs réglementations locales. Il existe bien sûr un central téléphonique mondial Binance.com. Et il existe également un DEX Binance fonctionnant en amont de la BinanceChain, maintenu par un groupe de développeurs de la communauté.

Chez Binance, nous nous efforçons de vous offrir différents choix et différents niveaux de confidentialité. Nous ne vivons pas dans un monde parfait. Il y a différents compromis avec chacun des choix. Il est important de comprendre les choix qui s’offrent à nous et le monde dans lequel nous vivons. J’espère que cet article vous aidera à les comprendre.

Nous croyons que la protection de la vie privée est un droit fondamental et nous appuyons les initiatives axées sur la protection de la vie privée. »

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Bitcoin le 7 juillet 2020 – Avec ce Président, le BTC deviendrait le nouveau Dollar

Une correction logique suite à la belle hausse d’hier, 6 juillet 2020 ? Un petit chandelier quotidien rouge en formation pour Bitcoin (BTC) aujourd’hui, 7 juillet 2020, au moment où nous rédigeons cet article. Bitcoin se négocie actuellement à 9 276 USD. Côté analyse technique, les indicateurs…

Les investisseurs ont déterminé le cours idéal de Bitcoin (BTC) pour 2020

100% des partisans de Craig Wright pensent que ce dernier est bien Satoshi Nakamoto : le type de sondage dont on s'épargnera sans peine l’analyse. Certains sondages concernant Bitcoin méritent en revanche notre attention. Il faut bien évidemment faire la part des choses en distinguant opinions,…

BTC le 6 juillet 2020 – La valeur intrinsèque de Bitcoin au plus Haut

Il souffle comme un air de taureaux sur les marchés de Bitcoin (BTC), qui espérons-le ne sera pas vicié par le coronavirus qui se transmettrait finalement par la voie des airs selon 239 experts. Un gros chandelier vert quotidien en vue pour Bitcoin : ce dernier…

45% des Millennials in love de Bitcoin (BTC), en froid avec les Banques (sondage)

Il y a encore 10 ans, Bitcoin (BTC) était un illustre inconnu dans le domaine de la finance. À présent, un sondage effectué auprès des "Millennials" - soit la génération adolescente au moment du passage à l'an 2000 - , place le BTC en tête…

Bitcoin (BTC) le 5 juillet 2020 – Les 8000 se jouent maintenant

On commence par annoncer le prix de Bitcoin (BTC) : Bitcoin se négocie à 9 042 USD aujourd’hui, 5 juillet 2020, au moment où nous rédigeons cet article. Le petit chandelier vert d’hier, 4 juillet 2020, est déjà actuellement absorbé par le chandelier rouge en formation. Retour…