Block.one investit 150 millions dans le réseau social VOICE

Après avoir passé 9 mois sous les ailes de la société Block.one, sa société mère, la plateforme de réseau social Voice va enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Block.one y a injecté un investissement en capital de 150 millions de dollars, dont 100 millions de dollars en espèces et 50 millions de dollars en actifs de propriété intellectuelle. La société récipiendaire a publié l’annonce ce jeudi 26 mars. Plus de précisions dans cet article.

150 millions de dollars pour rendre le réseau Voice indépendant

Construite sur le protocole phare EOSIO de la société Block.one, Voice a fait ses débuts en été 2019. Il s’agit d’une plateforme de réseau social conçu pour permettre à de vrais utilisateurs – plutôt que des bots – de publier et de partager du contenu contre des récompenses symboliques. Le but est de remédier aux multiples lacunes du monde des médias relatives entre autres à la propriété des données, aux fausses informations et aux cas de manipulations des bots.

Après le lancement de la version bêta publique de Voice le 14 février 2020 aux États-Unis, Salah Zalatimo, PDG de Voice et ancien directeur numérique mondial de Forbes a annoncé que l’application sera officiellement déployée au premier trimestre 2021.

Et pour que cela arrive, Brendan Blumer, le PDG de Block.one estime qu’il faut « permettre à Voice de fonctionner comme une entreprise distincte ».

Ainsi, ce 26 mars Block.one a investi 150 millions de dollars dans Voice, pour « étendre ses opérations et renforcer les effectifs de l’entreprise ».

Ce montant comprend 100 millions de dollars en espèces dont l’achat du nom de domaine Voice.com pour 30 millions de dollars, et 50 millions de dollars en actifs de propriété intellectuelle.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Une application qui donnera de la Voice ?

Pour permettre des interactions sociales fiables et transparentes sur l’application, Voice bénéficiera des caractéristiques inhérentes à la technologie blockchain : immuabilité, sécurité, responsabilité, etc. De plus, pour garantir l’authenticité, chaque utilisateur sera soumis à la vérification Know Your Customer (KYC).

Ainsi, chaque jour, les utilisateurs vérifiés recevront des jetons VOICE dont ils pourront se servir pour booster certaines de leurs publications. Ils pourront également gagner des jetons supplémentaires en créant du contenu original. Selon le site Web de Voice, l’utilisation de jetons basés sur la blockchain rendra le processus de promotion de contenu plus transparent et vérifiable.

Par ailleurs, pour régler les  problèmes de sécurité qui ont été soulevés entre temps par rapport à Voice, il est prévu que les données de l’application soient stockées par l’entreprise britannique HooYu plutôt que sur la blockchain de la société.

Selon la société, HooYu a été choisie parce qu’en tant que société de recouvrement de créances, elle utilise les données des utilisateurs pour retracer les débiteurs en « révélant toutes les connexions avec un individu ou une entreprise, ce qui lui permet de découvrir des adresses cachées, des associés, des numéros de téléphone et des adresses e-mail ». Elle sera donc parfaite pour veiller à ce que le réseau social offre un environnement sain.

Pour l’instant, les regards sont tournés vers 2021. Si les fruits tiennent la promesse des fleurs, cette application pourrait entraîner une révolution fondamentale dans le fonctionnement des plateformes de réseaux sociaux.

Les compagnies d’Assurances continuent à explorer le potentiel de la Blockchain

La blockchain révolutionne de nombreux secteurs de services, allant de la finance avec les entreprises dans la DeFi, en passant par la logistique avec les systèmes de tracking optimisés, jusqu’aux assurances. L’assurance décentralisée permet d’améliorer l’expérience client, en rendant possible par exemple le remboursement quasi-instantané…

18% de tous les Tezos (XTZ) sont sur 5 plateformes. Et c’est un problème

Jusqu’où ira Tezos (XTZ) ? Il est déjà aux coins de 10 000 rues en France. Il a même surperformé Bitcoin (BTC). Pour autant, une menace guette : Sa gouvernance est aujourd’hui mise en péril par des Baleines qui naviguent dans l’Océan Tezos et, qui pourrait faire…

Finances Personnelles – Livret A ou Masternode Crypto ? Le Match de la semaine

Tout le monde n'est pas fait pour l'investissement. D'une part, certains trouveront l'exercice vain, pas vraiment à l'aise avec cette sorte de fuite en avant, à la poursuite d'un gain perpétuel et infini, dans le contexte d'un monde dont on a déjà largement trouvé les…

Les institutionnels investissent dans le minage de Bitcoin grâce à Bitfury

Pendant longtemps, les clients institutionnels ont montré une évidente réticence à investir directement dans le bitcoin fuyant comme la peste la volatilité du marché. En revanche, les produits d'exposition alternative à Bitcoin et aux cryptomonnaies ont rapidement attiré leur attention, de manière à tirer profit…

Quand Craig Wright se fait insulter…par ses propres adresses Bitcoin

Faisant déjà l’objet de nombreuses moqueries - c'est un euphémisme - pour avoir prétendu être l’inventeur du Bitcoin, Craig Wright ne cesse de perdre en crédibilité dans le procès qui l’oppose à la famille Kleiman. Il avait notamment refusé de fournir les preuves de l’existence…
Pub