Blockchain : premières briques de l’économie programmable !

économie

Le célèbre cabinet d’étude Gartner nous offre des analyses intéressantes des technologies blockchain. La courbe d’adoption des technologies est un outil très intéressant afin de faire des prévisions concernant la fameuse “adoption globale” si attendue qui promet une envolée du marché des cryptomonnaies.

La blockchain et les cryptomonnaies divisent les opinions.

Adulée par des “early adopters” qui voient en cette technologie des opportunités infinies qui feront de la blockchain une révolution plus grande que fût celle d’internet, attaquée de manière virulente de l’autre côté par Warren Buffet et certains économistes qui ne voient en Bitcoin et les autres cryptomonnaies qu’un repère d’arnaques et de bulles spéculatives successives.

Si les enthousiastes qui connaissent bien le sujet sont de plus en plus nombreux, il est incontestable que la grande majorité ne comprend pas encore bien ce qu’est la blockchain et a du mal à voir en elle une révolution. Pourquoi ce scepticisme ambiant, notamment autour des cryptomonnaies pourrait en fait être une étape essentielle vers une adoption globale à plus long terme. 

Gartner explique que la blockchain est l’infrastructure sur laquelle reposera une nouvelle ère de l’économie mondiale et digitale.

Cette économie sera une économie programmable. Les cycles de développement probables sont les suivants. Dans un premier temps les infrastructures se développent, c’est la phase que nous connaissons actuellement avec la mise en place des protocoles blockchain et le phénomène de tokenisation. La phase actuelle est également celle des cas d’usage de ces nouvelles infrastructures : cela comprend les “Smart contracts”, “Smart identities” ainsi que les applications  et organisations décentralisées. La phase suivante sera celle des externalités positives de ces cas d’usage sur les Etats, les industries, les clients et les réglementations. Enfin, le résultat sera ce que l’on expliquait en début de paragraphe avec l’émergence d’une véritable économie programmable, une nouvelle société faite de contrats intelligents, plus sécurisée, décentralisée et plus transparente qui touchera les gouvernements, la société dans son ensemble et l’économie. 

D’autre part, il est intéressant d’observer ce que l’on a appelé le “crypto winter” à travers le prisme du cycle des technologies émergentes proposé par Gartner.

Ce cycle est extrêmement représentatif de ce que nous observons dans l’écosystème blockchain et cryptomonnaies actuel. Alors que l’ensemble des technologies blockchain associées au différents secteurs : énergie, assurance, supply chain, présentent des attentes très importantes sur le marché. Les cryptomonnaies, elles, ont subi une phase de décroissance importante des attentes que l’on pouvait avoir à l’égard de ces dernières. 

Selon l’étude réalisée par Gartner, ceci est tout à fait normal et propre à l’adoption de toute technologie émergente. Ces dernières semblent ainsi suivre le même cycle d’adoption qui est le suivant : dès l’apparition de l’innovation, les attentes sont de plus en plus importantes, puis atteignent finalement un pic, le marché pense ainsi que ces innovations vont être adoptées sous peu. Cependant peu après ce pic, le manque de maturité de la technologie ne permet pas une adoption du marché, de ce fait les attentes baissent considérablement. Suite à cette grande désillusion, les attentes finissent par ressurgir sur un espace temps plus long : jusqu’à 5 à 10 ans, généralement le temps nécessaire à une adoption de la technologie de manière définitive. 

Ainsi, on peut constater que la technologie blockchain n’est pas encore entrée dans la phase de désillusion. Encore peu matures, les cas d’usage atteindront leur niveau de maturité d’ici 5 à 10 ans. Tandis que les cryptomonnaies ressortent peu à peu de la phase de désillusion, ce qui permet d’être plus optimiste quant au temps nécessaire afin d’atteindre une maturité de la technologie, Gartner table sur un horizon compris entre 2020 et 2023. 

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Découvrez « Poop Token », le 1er véritable shitcoin !

Les cryptomonnaies pourront-elles résoudre le problème de défécation publique auquel fait face actuellement la ville de San Francisco ? Le très inspiré Poop Token (Littéralement « jeton de m***e ») vient en tout cas de faire irruption dans le monde des cryptomonnaies. Des jetons peuvent…

Paypal quitte PornHub, provoquant l’envolée vigoureuse de Verge (XVG)

Le retrait unilatéral de Paypal du site « culturel » PornHub a eu une conséquence inattendue. Déjà proposé depuis un moment en tant que moyen de paiement sur la plateforme aux beautés exotiques, le token Verge (XVG) a vu sa valeur connaître un pic d'hormone…
2412 cryptomonnaies en 1 image

L’image de la semaine : 2412 cryptomonnaies sur 1 graphique

L'image de la semaine nous vient du site spécialisé dans la construction de graphiques en lien avec les cryptoactifs, charts.wobull.com, fondé par Willy Woo. L'analyste est parvenu au tour de force de faire tenir plus de 2400 cryptomonnaies en une unique image, dont vous tirerez…
Universa blockchain vs Banque centrale de Tunisie, qui manipule qui ?

E-Dinar tunisien – Universa Blockchain sort du silence et contre-attaque

Le CEO de la start-up russe Universa Blockchain s'est fendu d'une explication sur Medium revenant sur le crypto-psychodrame du week-end dernier, sur fonds de l'annonce de la sortie imminente d'un E-Dinar adoubé par la Banque Centrale de Tunisie (CBT). Si la CBT publiera rapidement un…
Recrutement chez Bitstamp

Bitstamp étend ses activités en Asie-Pacifique

Bitstamp, un des leaders de l'industrie des exchanges, étend son empire et s’ouvre à de nouveaux horizons. L’entreprise veut étendre ses activités vers l’Asie-Pacifique (APAC). Pour ce faire, il a engagé Andrew Leelarthaepin pour diriger le développement commercial dans la région. Cette embauche représente une…