Brevets blockchain : La Chine en a déposé 60 % depuis 2009

Même avec le succès croissant des cryptomonnaies, la blockchain n’a pas encore révélé tout son potentiel. Les géants du web et les industriels de tous les secteurs d’activités cherchent encore de nouvelles applications de cette technologie. À ce petit jeu, la Chine mène la danse – et de loin. Les entreprises chinoises ont déposé à elles seules plus de 60 % des brevets autour de la blockchain sur la période 2009-2018 !

Pub

La Chine, principale détentrice des brevets de la blockchain

Selon un rapport publié par le quotidien japonais Nikkei le 21 novembre dernier, la Chine aurait déposé 60 % des brevets de technologies basées sur la blockchain entre 2009 et 2018. Alors que 90 % des entités blockchain en Chine n’utilisent pas réellement le concept, l’Empire du Milieu confirme de fait son statut de superpuissance de la chaîne de bloc et des systèmes qui y sont associés, en dehors des cryptomonnaies.

D’après l’étude du cabinet de recherches Astamuse, les entreprises et organisations gouvernementales chinoises ont enregistré 7 600 brevets liés à la blockchain ces 10 dernières années. Parmi les industriels chinois cités dans le rapport, Alibaba Group Holding occupe la position de leader, avec 512 brevets déposés sur la période.

La compagnie exploite notamment la blockchain sur sa plateforme de paiement Alipay, pour surveiller les contrefaçons via un suivi complet depuis la chaîne de production jusqu’à la livraison au client ou pour sécuriser les services de paiement entre les Philippines et Hong Kong. La Corée du Sud truste la seconde place du podium, avec 1 150 brevets déposés, sur un total de 12 000 entre 2009 et 2018. Les États-Unis, l’Allemagne et le Japon complètent le top 5 mondial.

La blockchain, un marché en plein boom

La blockchain, considérée comme l’innovation technologique la plus prometteuse depuis internet, a un avenir annoncé comme exeptionnel, toujours selon l’étude de la compagnie Astamuse. Les technologies innovantes utilisant la chaîne de bloc révolutionnent déjà plusieurs secteurs d’activités. Walmart utilise, par exemple, la blockchain pour améliorer la gestion de ses données logistiques.

Honda et BMW travaillent, de leur côté, sur un système de péage novateur. La Suède et la Chine développent également leur propre cryptomonnaie, appelée à concurrencer l’incontournable Bitcoin (BTC) et les autres cryptos comme l’Ether (ETH) et DigiByte (DGB).

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

International Data Corp, premier fournisseur mondial de renseignements et de conseils sur les secteurs innovants, estime que le marché des technologies basées sur la blockchain se chiffrera à 15,9 milliards de dollars en 2023, soit 6 fois son volume de 2019. Les secteurs financiers représenteront 30 % de ce marché, contre 20 % pour les industries de la manufacture.

Avec 60 % des brevets dans son giron, la Chine est à coup sûr le leader mondial des technologies liées à la blockchain. Ses entreprises et ses organisations gouvernementales seront des protagonistes majeurs de ce marché en plein boom, brassant plusieurs milliards de dollars d’ici 2023.

L’Inde mise sur la blockchain pour améliorer l’école publique

Selon l’agence de presse Press Trust of India, Ravi Shankar Prasad, Ministre Indien des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) aurait demandé à la National Informatics Center (NIC) de concevoir des solutions basées sur la technologie de la blockchain pour améliorer la qualité…

Passe d’armes entre Binance et Chainalysis sur fonds de respect des normes anti-blanchiment

Il avait su garder son calme face à un Vitalik Buterin qui ne ratait pas une occasion d’attaquer Binance sur le fait que celui-ci n’est un DEX que de nom. Mais le rapport de Chainalysis mettant en cause Binance dans des transactions illégales de 2,8…

Maduro, Petro et Casino, le tiercé gagnant ?

Nicolas Maduro joue-t-il avec l’avenir de son pays ? Le Président du Venezuela a annoncé l’ouverture d’un casino international à l'hôtel Humboldt de Caracas, un crypto-casino où tous les paris devront être placés en Petro (PTR). Maduro est en effet prêt à tout pour faire adopter…

Interdiction des exchanges crypto : La Banque Centrale Indienne se défend maladroitement

En 2018, la Banque Centrale Indienne (BCI) a récemment diffusé un avis demandant à toutes les banques du pays de cesser de fournir leurs services aux exchanges cryptographiques et aux entreprises du secteur. Cette décision avait alors entraîné la fermeture de tous les exchanges ou…

Binance qui modifie discrètement le fonctionnement du token BNB, on en parle ?

Jusqu'à récemment, Binance appliquait scrupuleusement le plan prévu selon lequel la société utiliserait chaque trimestre 20% de ses bénéfices pour acheter, sur le marché, des jetons BNB, dans le but de les détruire (les "brûler") jusqu'à ce qu’il ne reste en circulation plus que la…