Business as usual, Binance double les frais de transaction Ethereum (ETH)

Apparemment, ce ne sont pas que les traders et les investisseurs qui se débattent contre l’impact meurtrier du récent crash des cryptomonnaies. Il faut croire que l’hémorragie financière est en train de réussir à pousser les gros bonnets de l’industrie dans leurs retranchements. C’est du moins la lecture que l’on est tenté de faire suite à la récente décision de la plateforme cryptographique Binance selon laquelle les frais de transaction d’Ethereum (ETH) seraient désormais multipliés par deux, « de façon temporaire ». Évidemment, Binance a mis en avant un argument politiquement correct pour justifier sa décision, mais les clients ne l’entendent pas de cette oreille. Après la publication de l’annonce, l’exchange a passé un sale quart d’heure sur Twitter. Retour sur les événements.

Les frais Ethereum passent de 0,003 à 0,006 ETH sur Binance

B pour Binance, B pour Business. Pour l’exchange cryptographique, il faut croire que les affaires passent avant les sentiments.

En fait, les transactions cryptographiques ont atteint des volumes inespérément élevés récemment, et la plupart des exchanges ont enregistré une croissance exponentielle des frais de transaction en quelques jours.

Dans la foulée, Binance annonce sur Twitter que les frais de retrait d’ETH passent du simple au double. Ce n’était pas une suggestion. Le tweet disait exactement ceci :

« Pour mieux faciliter les retraits ERC20 et ETH pendant cette période de forte congestion sur le réseau ETH, nous procédons aux ajustements temporaires suivants : les frais de retrait d’ETH qui coûtaient 0,003 ETH passent désormais à 0,006 ETH. Les frais de retrait d’ERC20 qui coûtaient 0,006 ETH passent désormais à 0,01 ETH. Les retraits reprendront sous peu ».

Alors que la plupart des cryptomonnaies ont valdingué et que les portefeuilles se vident en vitesse, Binance semble avoir trouvé une combine à la Donald Trump – le Trump de l’immobilier – pour tirer profit de la situation.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Les utilisateurs de Binance déversent leur bile sur l’exchange

Aux vu des réactions qui ont suivi l’annonce de Binance, il faut croire que la décision a fait de l’effet aux utilisateurs de l’exchange. Le genre d’effet que ferait une pincée de sel sur une plaie déjà un peu trop à vif. L’utilisateur Bianca commente : « vous foutez vos clients dans la merde… pour votre bien ».

Son opinion est immédiatement amplifiée par l’utilisateur Uldis Racs qui ne semble visiblement pas convaincu par la théorie de « la forte congestion du réseau » avancée par Binance comme motif de la décision. « Pour moi », répond-il en s’adressant à Binance, « votre avidité n’a aucune limite ».

Bien que l’exchange ait indiqué qu’il ne s’agissait que d’un ajustement temporaire, beaucoup ont perçu la décision comme « un vol », « une arnaque », « la preuve de difficulté de solvabilité » ou encore la démonstration qu’on pouvait « se faire b**** par son exchange préféré ».

En clair, c’était chaud pour Binance. On se demande bien si cette décision impopulaire ne se retournera pas contre la société, puisqu’il y a quelques jours à peine, le PDG avait publié une lettre ouverte de demande d’excuses à ses clients pour son implication dans l’affaire TRON et STEEM. Une décision des plus maladroites qui fait un bad buzz en pleine excitation à la perspective de la sortie d’Ethereum V2 (et si vous avez 32 ETH en poche, allez lire cet article d’urgence !)

La Blockchain Ontology permettra d’authentifier 250 millions de contenus

Les petits garçons adorent jouer aux pirates – pas tous mais, ils sont nombreux – rêvant de découvrir un trésor dans une malle, enterré quelque part sur une île déserte. Certains « grands » garçons adorent acheter des versions piratées de logiciels ou d’œuvres du 7ième art,…

Les secteurs crypto et blockchain se féminisent comme jamais

La Femme : celle qui avait le pouvoir de perturber le cérébral Sherlock Holmes, celle qu’il ne pouvait lire – peut-on interpréter cela comme un hommage au sexe féminin, par Sir Arthur Conan Doyle ? Sherlock avait Irene Adler, la cryptosphère elle, a récemment perdu une de…

La légende du Football Diego Maradona dribble sur la Blockchain Ethereum avec SORARE

Sorare, les cartes à jouer et à collectionner, émises sur la blockchain Ethereum sous forme de token non Fongibles (NFT) accueille aujourd'hui un invité prestigieux que tout amateur de ballon rond verra au minimum avec respect, et bien souvent avec vénération : Diego Maradona !…

L’écosystème Blockchain dépassera 20 milliards en 2025

Peut-on imaginer le monde de demain sans blockchain ? Cette question n’aurait tout simplement eu aucun sens, il y a 10 ans. Les projets, les solutions blockchain se multiplient ; la valeur de l’écosystème qu’ils forment, devrait dépasser les 20 milliards de dollars en 2025. Jackpot pour…

La nouvelle mode pour miner du Monero (XMR)? Le piratage de supercalculateur

Le Monero (XMR) sera-t-il le prochain Bitcoin (BTC) ? Un indicateur important : Il est devenu l’une des cryptos chouchou des hackers, qui n’hésitent pas à utiliser Taylor Swift, à pirater 35 000 ordinateurs au Pérou, ou même à installer leurs sales bestioles sur le site même du…
Pub