CaixaBank, 3ème banque espagnole, lance we.trade et franchit le pas de la blockchain

La 3ème banque espagnole se lance dans la blockchain

Sécurité, transparence et rapidité sont quelques-unes de ces qualités de la blockchain qui intéressent au plus haut point les établissements financiers du monde entier. En Europe, et en Espagne en particulier, les plus grandes enseignes bancaires franchissent peu à peu le pas et intègrent petit à petit les nouvelles technologies dans les services proposés à leur clientèle. CaixaBank vient ainsi de lancer we.trade. La plate-forme qui facilite les échanges internationaux fait désormais partie du catalogue de prestations de la troisième plus grande banque d’Espagne.

Pub

La blockchain, l’outil indispensable aux banques du futur

Les nombreux avantages liés à l’utilisation d’une plate-forme basée sur la blockchain séduisent de plus en plus les banques. Il y a moins de 5 ans, un consortium réunissant plus d’une dizaine des plus grandes banques opérant en Europe a vu le jour. La principale finalité de l’association était alors de s’unir pour développer des solutions innovantes pour leur clientèle, basées sur les nouvelles technologies numériques et notamment sur la blockchain. La plate-forme we.trade est ainsi apparue, proposant de nombreuses fonctionnalités tournant autour du commerce et des échanges nationaux et internationaux.

CaixaBank fait partie intégrante de cette poignée d’établissements financiers séduits par la blockchain, et lance en ce début d’année la plate-forme we.trade, parmi ses services destinés aux petites et moyennes entreprises. La banque espagnole est l’une des plus importantes dans le pays, disposant d’une base de clients numériques de plus de 6 millions de personnes. Présente à travers 127 pays, l’enseigne compte fournir des services toujours plus innovants et efficaces à sa clientèle grâce à la plate-forme blockchain.

we.trade est un outil très efficace pour la sécurisation des transactions. La plate-forme génère des smart contracts – des contrats numériques – dont l’une des fonctions est de lier une opération commerciale à un financement ou à un paiement. Grâce à we.trade, les transactions sont traitées facilement et plus rapidement puisque la plate-forme regroupe de manière sécurisée, dans un même outil tous les participants : les acheteurs, les fournisseurs, les transporteurs, etc.

Un nouveau pas en avant vers la généralisation des solutions blockchain est donc noté, avec ce lancement de we.trade effectué par CaixaBank. De plus en plus d’établissements privés optent ainsi pour l’intégration des nouvelles technologies financières, en attendant le basculement des banques nationales.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Tokeniser l’immobilier : En Suisse, un immeuble à 134 millions sur la blockchain

Takasbank a tokenisé l’or, BrickMark tokenise les briques d’un immeuble. La société immobilière Suisse BrickMark a fait l’acquisition d’un immeuble de 134 millions de dollars dans la rue Banhofstrasse à Zurich. Rien d’exceptionnel jusque-là pour une société immobilière ! Sauf que BrickMark utilise la blockchain…

Conférence blockchain en Corée du Nord : Mise en garde de l’ONU

Un petit tour en Corée du Nord, ça vous dit ! Qu’est ce que vous risquez ? Kim vous accueillera à bras ouverts mais, vous gagnerez probablement un aller direct à la case prison à votre retour, notamment si vous résidez au pays de l’Oncle…

[Tezos] StakerDAO révolutionnera t-il la DeFi en 2020 ?

250% de rendement sur les principaux leaders de la DeFi  en 2019, avec un Blockchain Capital qui prévoit jusqu’à 5 milliards de dollars d’investissement dans le secteur cette année. 2020 sera t-elle également l’année de la DeFi ? De nouvelles initiatives - certaines majeures, d’autres…
Initial Exchange Offering : prudence, selon la SEC, les recours seront impossibles

La SEC met en garde contre les investissements dans les IEO (Initial Exchange Offering)

A travers une alerte publiée le 14 janvier, le Bureau de la Formation et du Plaidoyer des investisseurs de la SEC a exhorté les investisseurs qui s’intéressent aux « Initial Exchange Offering » (des ICO coordonnées sur des exchanges), à faire preuve de prudence. Selon…

3 milliards $ de fonds criminels ont transités sur des exchanges crypto en 2019

Après une récente étude sur les transactions illicites de Bitcoin (BTC), la société d'analyse de blockchain Chainalysis a déclaré, mercredi dernier, avoir retrouvé les traces d’un total de 2,8 milliards de dollars de Bitcoin de transactions illégales effectuées sur des exchanges de crypto en 2019.…