Carrefour enregistre une hausse de ses ventes grâce à la blockchain

D’après Reuters, la mise en place d’un système de traçage basé sur la blockchain a contribué à l’augmentation des ventes du géant français de la distribution Carrefour.

Le système de traçage de Carrefour offre aux clients la possibilité de suivre la chaine logistique de 20 articles différents, de la ferme jusqu’au magasin, y compris des produits comme la viande, le lait et les fruits. Ce système permet ainsi d’éviter les produits contenant des organismes génétiquement modifiés (OGM), des antibiotiques ou des pesticides. L’entreprise prévoit d’ailleurs d’ajouter 100 autres produits au système cette année, dont des produits non alimentaires.

Emmanuel Delerm, le chef de projet en charge de la blockchain pour Carrefour, a déclaré à Reuters que “le pomelo s’est vendu plus vite que l’année précédente grâce à la blockchain. Nous avons eu un impact positif sur le poulet, à l’inverse du poulet ne faisant pas partie de la blockchain”

La société a également révélé que le système de traçage était le plus largement utilisé en Chine, suivie par l’Italie et la France. Selon Mr. Delerm “Les millennials achètent moins, mais achètent de meilleurs produits pour leur santé et pour la planète”.

A l’origine, ce projet est le fruit d’une collaboration entre Carrefour et IBM, ce dernier ayant déjà établi son propre système de traçabilité sur base de la blockchain l’année passée. En rejoignant le système de traçage d’IBM, appelé Food Trust, Carrefour figure désormais au coté d’autres chaines de supermarchés et entreprises commerciales telles que Nestle SA, Dole Food Co., McCormick and Co., McLane Co., Tyson Foods Inc., et Unilever NV.

Carrefour et le géant suisse de l’alimentation Nestlé se sont associés à IBM à la mi-avril pour utiliser ce nouveau système afin de suivre la chaîne logistique de Mousline, la célèbre marque de purée de pommes de terre instantanée. Le système permet aux consommateurs de vérifier les variétés de pommes de terre utilisées, les dates et lieux de production, les informations relatives au contrôle de la qualité, ainsi que les lieux et dates de stockage.

EY, le cabinet d’audit membre des “Big Four”, a récemment révélé qu’il offrait maintenant sa propre solution de blockchain dans le but de créer une nouvelle plateforme majeure qui aiderait les consommateurs à travers l’Asie à déterminer la qualité, l’origine et l’authenticité des vins importés d’Europe.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

bank-of-america-cryptos-wallet

Bank of America cherche à breveter un portefeuille de cryptos

Bank of America cherche à breveter un système de sécurité « partitionné » pour les portefeuilles de monnaie numérique ce qui donnerait à différents utilisateurs différents niveaux d'accès aux fonds stockés.
Israël-regulations-finctech

L’organisme de réglementation israélien accélère le traitement de 2 000 demandes de licence Fintech !

L'organisme israélien de réglementation Fintech est en train de réorganiser son régime d'octroi de licences pour encourager la concurrence dans ce domaine.
levéedefond-CRM-blockchain

Le concurrent de Salesforce « Cere » lève 3,5 millions de dollars auprès de Binance Labs et d’autres partenaires

Le Cere Network, un logiciel de gestions des relations avec la clientèle (CRM) basé sur la blockchain vient de clôturer un tour de table « seed round » de 3,5 millions de dollars.
darkweb-trafic-cryptos

Un trafiquant de drogue du dark web perd des millions de dollars de gains cryptos illicites

Un homme a été condamné à San Diego, en Californie, pour de la vente de drogue contre des cryptos sur le dark web.