Chine vs Bitcoin : 200 exchanges et acteurs crypto fermés par les autorités

La répression contre les activités illégales en lien avec les cryptomonnaies a abouti à la fermeture de près de 200 exchanges de monnaie virtuelle. Elle a été conduite par des bureaux de Shanghai et de Shenzen de la Banque populaire de Chine (PBoC). Dans un rapport financier, la PBoC a annoncé que la répression se poursuivra contre les activités de « paiement sans licence ».

Pub

Les campagnes de réglementation se poursuivront

Au terme de la répression menée par la Banque populaire de Chine (PBoC) via ses bureaux de Shanghai, 173 échanges de négoce de devises numériques et d’émissions de jetons ont été fermés. Après avoir lancé sa propre campagne, le bureau des finances de la PBoC à Shenzen a affirmé avoir mené des enquêtes sur 39 échanges cryptographiques. En tout, 200 exchanges et émetteurs de tokens chinois ont vu leurs activités suspendus par les autorités chinoises.

Ces campagnes de réglementation ont ciblé les plateformes ayant des  activités de « paiement sans licence ». Il s’agit principalement des sociétés de crédit en ligne et autres entreprises financières ayant des activités sur Internet. De Binance à IDAX, c’est le secteur tout entier qui tremble sous les assauts chinois

Rendue notamment publique via le rapport sur la stabilité financière de la Banque populaire de Chine, la nouvelle s’est rapidement répandue. Les bureaux de Shanghai de la PBoC ont annoncé que la guerre de la Chine contre le Bitcoin ne faisait que commencer et que la répression se poursuivrait.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Une répression ambivalente ?

Selon le rapport de la Banque populaire de Chine, l’objectif de la répression est « la rectification spéciale des risques financiers sur Internet ». Elle permet au gouvernement chinois de resserrer son emprise sur le secteur de la cryptomonnaie.

Le gouvernement chinois veut veiller à ce que l’industrie chinoise de la cryptomonnaie soit conforme au projet  de lancement d’une plateforme publique. Un projet qui veut faire de la Blockchain en Chine, l’affaire du siècle. Si aucune déclaration officielle n’a été faite dans ce sens, plusieurs rumeurs évoquent le lancement d’un jeton numérique stable émis par la PBoC.

Ces rumeurs se sont intensifiées après une déclaration du président Xi Jinping en faveur de la Blockchain et de l’utilisation dans l’économie numérique de la technologie du grand livre distribué. Cette déclaration s’est fait suivre d’une action immédiate de la PBoC qui mettra en œuvre de nouvelles réglementations relatives à l’industrie de la Fintech.

Les régulateurs chinois ont dans leur ligne de mire l’Ethereum et le Bitcoin.

Elon Musk avis Bitcoin (BTC)

Bitcoin : l’avis (bizarre) d’Elon Musk sur la reine des cryptomonnaies

On pardonne tout aux génies, y compris d'être excentriques. Surtout d'être excentriques en fait. Et si en dépit de ses goûts particuliers en matière de design automobile, son petit penchant pour la marijuana médicale et une capacité au hors-piste dont on espère que son Cybertruck…

Les (mauvaises) raisons de ne pas acheter du Bitcoin : “BTC se fait pirater !”

3éme volet de notre tour d'horizon des arguments les plus éventés entendus autour de la table du réveillon, lorsque le sujet dérive dangereusement sur votre affection pour le Bitcoin. Après avoir ironisé sur le très relatif "Bitcoin, monnaie du crime" et exposé en quoi le…

Cours du Bitcoin (BTC) du 24 janvier – On demande le signal de tendance !

Sans surprise, le Bitcoin (BTC) a fini baissier hier à sa clôture par rapport à son cours de la veille.  Et comme mentionné dans nos analyses du cours du BTC du 23 janvier 2020, le BTC est reparti à la hausse 5 heures environ après…

Utiliser Bitcoin (BTC) sans Internet ? Le Venezuela montre le chemin

Une équipe vénézuélienne développe un réseau maillé décentralisé qui permettra d’effectuer des transactions avec Bitcoin (BTC) en se passant d'Internet. Basé sur les ondes radio, ce système baptisé « Locha Mesh » est né en réponse aux fréquentes pannes d'électricité et d'Internet au Venezuela. Mais au-delà de…
Alors comme ça Bitcoin ce serait compliqué ? On explique pourquoi cet argument ne tient pas

Les (mauvaises) raisons de ne pas acheter du Bitcoin : “Bitcoin c’est compliqué !”

On continue aujourd'hui notre petit tour d'horizon des arguments les plus entendus dans la bouche des "anti-Bitcoin" pour ne pas en acheter. Ainsi, après avoir quelque peu éventé hier l’argument selon lequel "Le Bitcoin, c'est la monnaie des criminels du Dark Web", passons maintenant à…