Citigroup voit le Bitcoin dépasser les 300 000 $ en 2021

new virtual currency

La marche en avant du Bitcoin (BTC) attire l’attention de Citibank. La troisième banque US, par la voix de l’un de ses directeurs, Thomas Fitzpatrick, suggère que le Bitcoin pourrait surpasser les 300 000 $ d’ici la fin de l’année prochaine…

Pub

Le chef global de CitiFXTechnicals product s’est expliqué dans un rapport intitulé « Bitcoin : l’or du 21ième siècle ». En voici les éléments clefs.

De Bretton Woods au Bitcoin

bitcoin l'or du 21ème siècle
Source : @classicmacro

Le papier commence par comparer le boom actuel du Bitcoin à l’émancipation de l’or à partir des années 1970. Une période charnière qui précipita la hausse de la relique barbare après 50 ans passés entre 20 $ et 35 $.

« Cette période (les années 1970) marqua un changement structurel dans le régime monétaire moderne. La suppression de la relation orthodoxe entre l’or et la monnaie fiat a débouché sur l’indiscipline fiscale, des déficits et l’inflation. »

Les lecteurs assidus de Thecointribune connaissent la petite histoire mais il est toujours intéressant de rappeler ce qui a changé dans les années 1970 : les racines de la hausse de l’or à partir des années 1970 remontent aux accords de Bretton Woods signés en 1944. Ces derniers ont régi le système monétaire international jusqu’en 1973. Ils stipulaient que seul le dollar serait convertible en or et que toutes les autres monnaies auraient un taux de change fixe avec la monnaie américaine. Chaque pays était devait alors faire le nécessaire pour équilibrer sa balance commerciale afin que son taux de change ne bouge pas.

Le dollar devint donc « as good as gold » et remplaça l’or dans les réserves de change des Banques Centrales du monde entier. Mais ce “Dollar Standard” s’écroula quand les nations européennes commencèrent à réclamer de l’or en échange de ces dollars qui se dévaluaient trop vite. Après la perte de la moitié de ses stocks d’or, le président Nixon annonça en 1973 la fin de la convertibilité du dollar en or. Les accords de Bretton Woods volèrent en éclats et firent place à un régime de change flottant.

Ce nouveau système monétaire sera finalement toujours dominé par le dollar… La raison étant que les États-Unis s’arrangèrent pour que le gros des importations des nations européennes se fasse en dollar. Et comme il s’agissait de pétrole, il a simplement fallu obliger l’Arabie Saoudite à vendre son pétrole exclusivement en dollar. Ce fut la naissance du régime de la monnaie fiat telle que nous le connaissons et du pétrodollar… Depuis, l’or est passé de 35 $ à 2000 $ l’once et le dollar a perdu 98 % de son pouvoir d’achat… #inflation

Pub

« Bitcoin is the New Gold »

Pour le banquier de Citigroup, nous avons récemment assisté à un nouveau changement du régime monétaire se caractérisant par la mise à zéro des taux d’intérêt et les rachats de dettes (Quantitative Easing). Il estime que la décision de la FED de laisser l’inflation dépasser les 2 % est le plus important changement de paradigme depuis l’abandon du Gold Standard (Nixon), voire même depuis l’annonce du Quantitative Easing.

« Historiquement, cela a profité à l’or et cela sera probablement toujours vrai. Toutefois, il faut noter que l’or souffre de certaines limitations. Le stockage ; LA difficulté pour traverser les frontières ; Ses équivalents papier (les Futures…) qui pourraient ne pas refléter la véritable hausse de la valeur de l’or », déclare Tom Fitzpatrick avant d’ajouter que « Bitcoin is the new Gold » :

« Bitcoin est un actif dont l’offre est limitée. Il est numérique. Il passe les frontières facilement et offre une certaine opacité (pseudonymous). Ce dernier point est, je pense, utile. La dette devra être payée un jour. Soit directement ou indirectement. « Directement » signifie qu’il faudra tôt ou tard passer à la caisse et l’argent devra être pris quelque part (impôt). Bien que le Bitcoin pourrait être de plus en plus régulé, il est une valeur refuge naturelle pour éviter d’être le dindon de la farce. Un passage à la caisse « Indirect » se fera par la dévaluation de la monnaie en générant une forte croissance nominale (inflation). Ce qui revient à faire défaut de manière soft. Je ne crois pas en un défaut violent, particulièrement dans un monde où détenir la monnaie de réserve internationale est si crucial. »

Pour le dire autrement, le Bitcoin sera une formidable protection contre l’inflation à venir…

CBDC – « Double hedge Sword »

L’auteur du rapport continue avec des remarques très intéressantes à propos des CBDC des banques Centrales :

Les Banques Centrales discutent de plus en plus de la digitalisation des monnaies (fin du cash). Il s’agit d’une épée à double tranchant. Cela permettra d’un côté de créer un mécanisme très efficace pour distribuer de l’argent gratuitement. Mais d’un autre côté, cela rend la confiscation de l’argent plus facile (taux d’intérêt négatifs). Ces deux scénarios seraient positifs pour le Bitcoin. Nous aurions au 21 ième siècle (Bitcoin vs CBDC), soit l’équivalent de ce qu’il s’est passé au 20ième siècle (Gold vs Fiat papier).

Pub

Thomas Fitzpatrick termine avec des prévisions chartistes agressives en suggérant qu’il n’est pas impossible que le Bitcoin vaille 318 000$ en décembre de l’année prochaine.

« Aussi farfelu que cela puisse sembler, cela représenterait une multiplication par seulement 102 depuis le plus bas de 2018. Il s’agirait du rallye le plus faible historiquement. Les derniers bull run ont vu le prix du Bitcoin être multiplié par 555 (de 2011 à 2013). Et par 121 (de 2017 à 2018). »

graphique Weekly bitcoin

Cette anticipation n’a en réalité rien de farfelue. Surtout si l’on part du principe que le Bitcoin est effectivement de l’or augmenté. Nous ajouterons à ce propos que l’on peut payer en satochis mais pas en poussière d’or… Si les 21 millions de Bitcoins valaient autant que tout l’or du monde, un BTC vaudrait alors 550 000 $…

two gold Bitcoins

Les institutionnels ont aidé au rallye du Bitcoin (BTC) avec des volumes en forte augmentation

Alors que le Bitcoin (BTC) connait actuellement une hausse sur le marché ces dernières semaines, les analystes s’intéressent aux facteurs ayant favorisé ou déclenché ce cycle. L’examen de certains paramètres a permis à CryptoCompare de révéler dans un récent rapport…
Bitcoin (BTC) le 30 octobre 2020

Bitcoin (BTC) le 29 novembre 2020 – Piège haussier ou vraie prouesse ?

Bitcoin (BTC) peut-il clôturer le mois de novembre 2020 aux environs des 19 000 USD ? Le BTC n’a pas encore absorbé l’énorme chandelier rouge du 26 novembre 2020 mais, c’est en bonne voie. Un nouvel investisseur institutionnel pourrait bientôt pousser le…
A dolmen in the forest trace of celts in the brittany region

Bretton Woods 2.0, pourquoi serait-ce un désastre ?

La thèse d’un Bitcoin (BTC) agissant comme une banque centrale mondiale, faisant office de référence pour les autres monnaies, ne tiendrait donc finalement pas la route ? On négocie un second Bretton Woods. Le premier avait couronné le dollar ; le second…
Bitcoin on Wood Grain

Ray Dalio admet qu’il manque peut-être quelque chose avec Bitcoin (BTC)

Si seulement on avait une trace de toutes les discussions autour de Bitcoin (BTC) par les personnes impliquées d’une manière ou d’une autre dans sa création, durant l’ère pré-BTC. On saurait au moins avec plus de certitude le destin que…
Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 28 novembre 2020 – Les 30 000 USD !

Et si Bitcoin (BTC) visait maintenant les 30 000 USD ? C’est trop tôt pour une prévision aussi optimiste ? Le BTC a repris le chemin de la hausse aujourd’hui, 28 novembre 2020. Il s’attaque déjà à une première zone de résistance dont…