Coinbase lance ses cartes bancaires en Europe

coinbase-image

Coinbase, le célèbre échange américain de crypto-monnaies, vient d’étendre son offre de cartes bancaires à 6 nouveaux pays Européens, permettant ainsi à ses clients de la région de dépenser leurs crypto-monnaies.

Un nouveau service pour les utilisateurs

Selon un article publié ce mercredi 12 juin 2019 par CNBC, les cartes de débit Coinbase Card sont désormais disponibles en Espagne, Allemagne, France, Italie, Irlande et aux Pays-Bas. Ce nouveau service lancé par l’échange permet à ses clients européens de dépenser directement leurs crypto-monnaies – bitcoin, ethereum, litecoin, etc – chez tout vendeur physique ou en ligne qui accepte les paiements Visa.

L’extension de cette offre, initialement lancée au Royaume-Uni au mois d’Avril 2019, est la suite logique du succès rencontrée auprès des utilisateurs britanniques. Zeeshan Feroz, le directeur exécutif de la branche britannique de Coinbase, n’a pas souhaité révéler les chiffres concernant l’adoption de cette nouvelle carte au Royaume-Uni. En revanche, il a ajouté dans une interview accordée à CNBC que le plafond des 1000 cartes gratuites offertes a été aisément dépassé.

Par cette initiative, Coinbase fait concurrence aux cartes comme Wirex ou encore Revolut qui proposent également de convertir ses crypto-monnaies en monnaies fiduciaires afin de les dépenser par la suite. Dans un même souci d’expérience utilisateur, les cartes bancaires Coinbase sont liées à une application mobile disponible sur les smartphones Android et iOS. De la sorte, l’utilisateur peut choisir la crypto-monnaie qu’il souhaite convertir pour chaque dépense.

L’aspect de « conversion  » est essentiel car l’utilisateur de paie pas directement le vendeur avec des crypto-monnaies. Coinbase s’occupe de convertir le montant en monnaie fiduciaire – en l’occurence l’euro pour les 6 nouveaux pays – avant de réaliser le paiement. Pour cette conversion instantanée, l’entreprise prend une commission.

Une ambition d’expansion

Pour le déploiement de ses cartes bancaires en Europe, Coinbase est en partenariat avec PaySafe, une entreprise britannique de paiement. Mais l’entreprise californienne ne souhaite pas s’arrêter là. Feroz a également précisé qu’il espère étendre l’offre vers d’autres marchés, à condition de trouver les bons partenaires bancaires.

« Nous allons regarder tous les marchés stratégiques, y compris les Etats-Unis » a-t-il déclaré.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Investir sur du Bitcoin (BTC) physique en Suisse grâce à la bourse SIX

Le gestionnaire d’actifs WisdomTree a procédé au lancement d’un ETP physiquement adossé au Bitcoin (BTC). D’après un communiqué du 3 décembre, le produit sera proposé par la SIX Swiss Exchange. L’ETP, bientôt négocié à la bourse SIX Swiss Exchange Le fournisseur d’ETF, WisdomTree, dont le…

Le navigateur crypto BRAVE dépasse les 10 millions d’utilisateurs

Brave confirme le très bon démarrage de son navigateur, après le lancement de la version stable 1.0 à la mi-novembre. Selon les responsables de l'application, le nombre d'utilisateurs a connu une forte croissance en décembre, séduisant 1,7 million d'internautes supplémentaires, soit un bon de +…

Des analystes confirment le décollage imminent du Bitcoin (BTC)

La cryptosphère l’attend impatiemment, pourvu qu’il ne la déçoive pas. Le halving de 2020 fera t-il décoller le prix du Bitcoin (BTC) ? Philip Swift le pense, le prochain halving ramènera selon lui le prix du BTC à 5 chiffres. Mike McGlone, analyste de Bloomberg…

Argentine : Un ransomware Bitcoin chiffre 10 ans d’archives gouvernementales

Un responsable ministériel argentin vient d'en faire l'aveu : il y a 2 semaines, un des data centers du gouvernement à fait l'objet d'une attaque par ransomware, aboutissant au chiffrement des données hébergées. C'est pas moins de 90% des serveurs qui ont été atteints par…

250 000 signatures pour libérer le créateur d’une place de marché Bitcoin (BTC) illégale

Peut-il espérer que sa peine soit commuée par Donald Trump ? En tout cas, il a déjà réussi à rassembler plus de 250 000 personnes sur une cause commune : Sa libération. En juillet 2018, une pétition sollicitant la clémence du président américain pour Ross…