Coinfund investit dans Rarible (RARI), une Plateforme de Création pour NFT

rarible et coinfund

Plusieurs plateformes offrent la possibilité de mettre en ligne ses oeuvres d’art sur la blockchain mais elles ne sont pas toutes accessibles de la même manière. Alors que Super Rare est très élitiste quant aux artistes qu’elle accepte, Makersplace se veut bien plus ouverte. Ces plateformes ont vu leur volume augmenter en 2019, tant au niveau des utilisateurs que du volume de dollar échangé. Profitant de cet engouement, Rarible s’est lancée au début de l’année 2020 mais en proposant d’autres fonctionnalités afin de se distinguer de la concurrence.

Pub

rarible plateforme ouverte

Une plateforme très ouverte

Contrairement aux autres marketplaces artistiques sur Ethereum, Rarible a joué carte sur table dès son lancement : la plateforme se veut ouverte à tous.

Sans envoi d’oeuvre au préalable aux équipes de développement, il suffit de s’identifier avec son portefeuille Web3 pour commencer à transformer son oeuvre en Non-Fungible Token (NFT).

La création du smart contract qui vous servira de “boutique” est gérée par Rarible mais vous aurez toujours le plein contrôle de vos actifs.

Un aspect intéressant est aussi la diversité des actifs que vous pourrez vendre.

En plus de la possibilité de “minter” vos oeuvres directement sur la plateforme, un scan de tous les NFTs présents dans votre portefeuille sera fait. L’utilité de ce scan : pouvoir vendre n’importe quel actif Non-Fungible sur la plateforme, comme Opensea.

Il vous suffira de payer une transaction pour “activer” les échanges liés à un projet, ensuite une simple signature de votre portefeuille suffira pour tous les échanges qui suivront.

rari utilite

Le token RARI, gouvernance et récompense

Rarible a lancé son propre jeton de gouvernance, le RARI. Il n’existe pour le moment aucune autre plateforme NFT qui propose quelque chose de similaire et cela a forcément attiré l’attention.

Ce jeton a été annoncé pour deux objectifs :

  • motiver les utilisateurs à utiliser la plateforme ;
  • participer aux décisions de gouvernance.

Prenant modèle sur des projets de la Finance Décentralisée (DeFI), c’est au niveau de la distribution que la controverse a commencé.

Avec une réserve de 25 000 000, il y a d’abord eu 8% qui ont été distribué en airdrop à tous les possesseurs de NFT. 2% ont été distribué en airdrop aux utilisateurs de Rarible.

Pub

60% du supply est réservé pour la distribution (à raison de 75 000 RARI chaque Dimanche) aux utilisateurs qui effectuent des échanges sur la plateforme.

Jusque là, tout semble correct. Mais pour que la motivation soit maximale, ces 75 000 RARI sont distribués à 50/50 entre les acheteurs et les vendeurs les plus actifs

Rien ne revient dans la caisse de départ.

Face à cette proposition très alléchante, il n’a pas fallu longtemps pour que les premiers “hacks” de ce système commencent.

Des utilisateurs se sont fait passer le mot et se sont vendus de l’un à l’autre la même oeuvre à des prix exorbitants pour être sûr de recevoir la récompense en fin de semaine.

wash trading

Controverse de “Wash Trading”

Selon Wikipedia, Le “Wash Trading” est une forme de manipulation du marché dans laquelle un investisseur vend et achète simultanément les mêmes instruments financiers pour créer une activité artificielle trompeuse sur le marché 

Cette pratique a déjà été denoncé plusieurs fois par le site NonFungible.com et s’est fendu d’un article de rappel deux semaines après le lancement du jeton RARI. Les arguments sont clairs pour cette plateforme qui a misé son gagne-pain sur l’analyse de données relatives aux NFTs et a depuis delisté le projet de son historique des marchés.

Suite à cet événement, Rarible n’a pas changé le fonctionnement de distribution de son jeton, préférant bannir au fur et à mesure les utilisateurs qui abusaient de ce système.

La communauté, quant à elle, était partagée. En effet, le RARI permet de récompenser les artistes n’ayant pas été acceptés sur les autres plateformes d’échange de crypto-art mais aussi les utilisateurs “lambda”

Pub

Difficile, donc, d’avoir un avis tranché sur cette question éthique. Cependant, cela n’a pas empêché CoinFund d’investir dans Rarible pour continuer le développement de la plateforme ! C’est avant tout l’idée d’un jeton de gouvernance qui leur a plu et dans laquelle ils vont engager de l’énergie… et de l’argent. C’est une étape importante pour Rarible car cela va leur permettre d’évoluer avec un cadre plus institutionnel tout en préservant l’idée de départ : rester le plus décentralisé et ouvert possible.

Ethereum (ETH) le 23 octobre 2020 – La fin des Fake News ?

L’Ether (ETH) a ouvert la journée du 16 octobre 2020 à 377,70 USD. Il se négocie à 405 USD aujourd’hui, 23 octobre 2020, au moment où nous rédigeons cet article. L’ETH a enregistré 2 gros chandeliers verts le 21 et…

Sur Ethereum (ETH), plus d’un Ether sur deux n’a pas bougé depuis 1 an !

Si les statistiques concernant les hodleurs du Bitcoin (BTC) sont souvent mises en avant à l’heure de faire des estimations sur le court de l’actif, c'est rarement le cas avec l’Ethereum (ETH). Glassnode qui a décidé de se pencher sur…

Ethereum (ETH) le 16 octobre 2020 – L’inquiétude des Mineurs

La semaine fut plutôt bonne pour l’Ether (ETH). Son prix est reparti à la hausse, le hashrate du réseau continue également d’augmenter. Les mineurs continuent de creuser alors que la mise en œuvre de  l’EIP-1559, le sujet qui fâche, commence…

Ethereum (ETH) le 10 octobre 2020 – Vitalik face à l’Amer

L’Ether (ETH) a ouvert la journée du 2 octobre 2020 à 352 USD ; il se négocie à 364 USD aujourd’hui, 9 octobre 2020, au moment où nous rédigeons cet article. Le réseau fonctionne à plein régime pour soutenir la croissance…
Vitalik Buterin présente une nouvelle feuille de route pour Ethereum 2.0 (ETH)

Vitalik Buterin révèle la Feuille de Route d’Ethereum 2.0 – L’annonce de Trop ?

Ethereum (ETH) 2.0 finira-t-il par sortir des labos et de l’esprit de ses développeurs et de Vitalik Buterin ? Vous connaissez le proverbe : le mieux est l’ennemi du bien. Encore une mise à jour, un testnet supplémentaire : c’est bien de commencer…