Coinroom: l’escroquerie de l’exchange polonais

L’exchange de crypto-monnaies polonais Coinroom ferme et se volatise avec les fonds de ses clients.

L’exchange de crypto-monnaies polonais Coinroom aurait fermé ses portes et aurait disparu avec les fonds de ses clients, a rapporté le journal local business Money.pl le 31 mai.

Pub

Money.pl a reçu un mail d’un de ses lecteurs, qui a déclaré que Coinroom, une société polonaise fondée en 2016, permettant l’échange de crypto-monnaies aurait cessé ses opérations et disparu du jour au lendemain avec l’argent de ses clients en avril. Certains utilisateurs disent qu’ils avaient jusqu’à 60 000 zlotys (environ 14 000 euros) sur leurs comptes.

Avant de mettre fin à ses activités, Coinroom aurait envoyé à ses clients des courriels contenant des informations sur les résiliations de contrats. Les clients de Coinroom n’avaient qu’un jour pour retirer leur argent, ce qui était conforme au règlement Coinroom signé par les utilisateurs. Cependant, certains clients se sont plaint de n’avoir reçu qu’une partie de leur argent, et d’autres n’auraient rien récupéré.

L’un des clients de l’échange a déclaré à money.pl qu’il avait perdu 2.005 bitcoins (BTC) (environ 13 300 euros) au moment de la fermeture de Coinroom. Un autre utilisateur a déclaré: “Deux jours après l’envoi du courrier électronique, je suis allé au siège de Coinroom. La personne à la réception n’a pas voulu me laisser entrer, elle a affirmé que personne n’était dans les locaux. On m’a juste demandé de laisser mes coordonnées, et depuis personne ne m’a contacté.”

Łukasz Łapczyński, porte-parole du bureau du procureur du district de Varsovie, a révélé que le bureau avait ouvert une procédure à l’encontre de Coinroom pour activités non autorisées fournissant des services de paiements intermédiaires dans l’échange de crypto-monnaies. Le bureau aurait également identifié d’autres victimes possibles.

L’indice d’échange de crypto-monnaie de CoinMarketCap montre que Coinroom a cessé ses activités. Mais encore, La page Twitter de la société aurait été également supprimée.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Maduro, Petro et Casino, le tiercé gagnant ?

Nicolas Maduro joue-t-il avec l’avenir de son pays ? Le Président du Venezuela a annoncé l’ouverture d’un casino international à l'hôtel Humboldt de Caracas, un crypto-casino où tous les paris devront être placés en Petro (PTR). Maduro est en effet prêt à tout pour faire adopter…

Interdiction des exchanges crypto : La Banque Centrale Indienne se défend maladroitement

En 2018, la Banque Centrale Indienne (BCI) a récemment diffusé un avis demandant à toutes les banques du pays de cesser de fournir leurs services aux exchanges cryptographiques et aux entreprises du secteur. Cette décision avait alors entraîné la fermeture de tous les exchanges ou…

Binance qui modifie discrètement le fonctionnement du token BNB, on en parle ?

Jusqu'à récemment, Binance appliquait scrupuleusement le plan prévu selon lequel la société utiliserait chaque trimestre 20% de ses bénéfices pour acheter, sur le marché, des jetons BNB, dans le but de les détruire (les "brûler") jusqu'à ce qu’il ne reste en circulation plus que la…

Hong Kong et Thaïlande testent un système de paiement transfrontalier blockchain, merci Ripple ?

Le continent asiatique est le laboratoire grandeur nature idéal pour la recherche et le développement de solutions financières et technologiques innovantes basées sur la blockchain. Au cours des mois précédents, deux institutions – l'Autorité Monétaire de Hong Kong et la Banque de Thaïlande – ont…

CARDANO (ADA): Un hard fork imminent…pour quels enjeux ?

Le deuxième mois de cette année ouvrira une période d'une très grande importance pour la firme IOHK. Cette entité derrière la blockchain Cardano et la cryptomonnaie ADA, a en effet annoncé la mise en œuvre d'un hard fork courant février 2020. Le cofondateur et CEO…