Comment la blockchain peut-elle révolutionner le monde de l’Assurance ?

Blockchain

Lorsque l’on évoque les secteurs qui peuvent être révolutionnés par la technologie blockchain, on pense bien sûr en premier lieu au secteur bancaire avec l’exemple retentissant de la cryptomonnaie Bitcoin. Ce que l’on sait moins en revanche c’est que le deuxième secteur qui fait l’objet d’une disruption technologique avec la blockchain est celui de l’assurance. En effet, le secteur très complexe de l’assurance, qui nécessite la coordination de plusieurs acteurs, ainsi que la gestion de données multiples est un cas d’usage parfait pour la blockchain. Observons ensemble l’ampleur de cette révolution assurantielle ! 

Une révolution blockchain identifiée par les acteurs. 

Les études sont formelles, la blockchain se fait une place importante dans le monde de l’assurance, et elle va continuer de progresser dans ce milieu, selon une étude de MarketsandMarkets, le potentiel de croissance de la technologie blockchain chez les assureurs est de 84%. Le marché de la blockchain dans l’assurance pourrait alors valoir 1,4 milliards de dollars d’ici 2023. 

D’autres études effectuées par KPMG et Insurtech ont révélé que la technologie blockchain était déjà mise en oeuvre par les sociétés d’assurance. Notamment pour réduire les coûts de leurs process, apporter plus de transparence entre les différents acteurs et augmenter la sécurité des données. Des cas d’usage concrets sur lesquels la blockchain est déjà mise en oeuvre sont par exemple les cas de retards de vols et les demandes liées aux bagages perdus. D’autres cas d’usage qui peuvent bientôt faire l’objet d’une assurance “blockchainisée” sont les envois de colis et plus indirectement le secteur médical. 

La blockchain présente des avantages multiples pour le secteur de l’assurance : 

L’automatisation des processus 

Vérifier l’authenticité des demandes de recours à l’assurance représente une grande partie du travail des assureurs, ceux qui utilisent encore des bases de données hors ligne ou même des papiers administratifs perdent beaucoup de temps et d’argent dans ce processus. La combinaison de la technologie blockchain avec des contrats intelligents permet d’automatiser ces processus. 

Un exemple de succès de l’implantation de la technologie blockchain dans le secteur de l’assurance se trouve aux Etats-Unis où une société d’assurance américaine a développé une blockchain afin d’automatiser les processus liés aux demandes de prêt de véhicules. 

Un autre exemple est le développement d’une Blockchain par IBM afin de permettre aux assurances d’automatiser leurs processus administratifs réglementaires avec les différentes administrations publiques. 

Prévention des fraudes 

Les arnaques à l’assurance représentent des pertes considérables pour les assureurs, une étude a estimé les seules pertes des sociétés d’assurance américaines à 60 milliards de dollars chaque année ! 

La blockchain permet d’améliorer l’interopérabilité des bases de données nécessaires aux processus de vérification et d’authentification des demandes. Quand les papiers administratifs où les procédures actuelles peuvent laisser la place à des erreurs ou un manque de traçabilité, la blockchain vient apporter une solution en concentrant les données des différents acteurs, de manière sécurisée, transparente, le tout étant traçable par les acteurs concernés. 

La startup Blockclaim développe actuellement une solution alliant technologie blockchain et IA afin d’automatiser les demandes de recours à l’assurance. Cela permet de considérablement réduire les coûts liés à la gestion des dossiers, la détection de la fraude est également plus efficace grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle. 

Ainsi, la blockchain offre de nombreuses promesses pour réduire les coûts des sociétés d’assurance, cela devrait aussi avoir un impact positif pour les consommateurs qui bénéficieront de remboursements et recours à l’assurance de manière automatisée grâce aux contrats intelligents. Et preuve que tout va déjà vite entre blockchain et assurance : il est possible d’inclure des crypto-actifs dans son contrat d’assurance vie ! 

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…