Comment la blockchain pourrait changer l’investissement immobilier

bouleversement-immobilier-FRE

Ces derniers mois, un nombre croissant de pays ont commencé à mettre en place des cadres fonctionnels et juridiques pour réglementer les tokens enregistrés sur la blockchain. Ce mouvement a conduit à une exploration accrue de ces technologies dans de nombreux secteurs d’investissement.

De plus, l’utilisation de la technologie « distributed ledger » (DLT) est un puissant perturbateur au niveau transactionnel, où une désintermédiation importante se produit – surtout avec l’un des placements alternatifs les plus populaires : l’immobilier.

Une grande partie de la réglementation récente porte sur la volatilité et les risques liés à la fois aux émissions initiales de tokens (les ICO) et aux émissions de security tokens (STO).

Par exemple, les récents mouvements réglementaires comprennent :

-En juillet 2018, Malte a adopté le premier cadre législatif au monde pour la blockchain et la DLT dans le but de réglementer les ICOs et les STOs.

-En décembre 2018, le Conseil de l’Union européenne a publié la déclaration du G-20 intitulée « Construire un consensus pour un développement équitable et durable », qui résume les discussions de la 13e réunion du G-20 à Buenos Aires, en Argentine.

-Suite à la déclaration du G-20, sept pays de l’Union européenne – les « Sept de la Méditerranée » – ont signé une déclaration dans laquelle ils acceptent de coopérer sur les technologies de la blockchain et de la DLT. Malte a pris l’initiative de lancer la déclaration, les autres signataires étant l’Italie, l’Espagne, la France, le Portugal, Chypre et la Grèce. L’accord engage les pays signataires à promouvoir la technologie et à travailler ensemble dans cette sphère.

-La Suisse a également fourni un cadre spécifique pour les cryptos, tout comme l’île de Man.

-La Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a continué de traiter les ICO comme des valeurs mobilières jusqu’en septembre 2018. A partir de cette date, des éclaircissements ont été demandé au président de la commission dans une lettre officielle, après une réunion à Washington à laquelle ont participé des représentants de Wall Street, des sociétés de capital-risque, de crypto-courtage et de la Chambre de commerce américaine. Une lettre a été préparée par le groupe et signée par plus d’une douzaine de membres du Congrès pour le président de la SEC, inspirant en fin de compte quatre projets de lois favorables aux cryptos au début de 2019.

-La Corée du Sud et le Brésil ont interdit les investissements dans les ICO en 2018.

Comme de nombreux groupes cherchent à peaufiner et à normaliser les définitions des différents types de tokens, une grande partie de ce règlement reconnaît que les STOs pourraient être la solution aux problèmes de sécurité et de fraude entourant les ICOs.

De plus, le taux d’achèvement des STOs était de 95 % l’an dernier. En fin de compte, ce succès et cette validation ont mené à une large acceptation de cette méthode dans plusieurs secteurs, y compris celui de l’immobilier.

Immobilier fractionné

Le plus grand changement sera probablement le déblocage des liquidités des petits investisseurs avec l’immobilier fractionné démocratisant l’accès (Fractional Real Estate – FRE).

Étant donné que cette catégorie de placement n’était auparavant accessible qu’aux investisseurs fortunés, aux groupes de placement immobilier (REITs), aux fonds d’opportunité, aux véhicules de placement gérés par de grandes banques ou aux investisseurs institutionnels, la tokenization d’actifs de qualité en FRE réduit considérablement les barrières à l’entrée.

Données

Le paysage de l’investissement et des transactions immobilières est également en train de changer avec l’utilisation de DLT pour créer des blockchain publiques, étatiques et fédérales pour tous les types de bases de données immobilières. Grâce à ça, l’accessibilité est améliorée, les retouches sont réduites tout comme les procédures transactionnelles et les délais de traitement.

Acceptation réglementaire universelle

Bien qu’il reste encore un long chemin à parcourir en matière d’acceptation réglementaire universelle – par exemple, la Chine, l’Inde et plusieurs autres pays ont interdit catégoriquement les STOs ces dernières années – les cryptos et la DLT modifient les processus d’investissement sur les principaux marchés immobiliers dans le monde.

L’expansion de l’utilisation de la DLT dans la vérification des titres, l’évaluation, le paiement et le règlement d’assurance, la surveillance de la construction, la vérification des matériaux, ainsi que l’augmentation des possibilités de FRE STO devraient connaître une forte croissance en 2019.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

bank-of-america-cryptos-wallet

Bank of America cherche à breveter un portefeuille de cryptos

Bank of America cherche à breveter un système de sécurité « partitionné » pour les portefeuilles de monnaie numérique ce qui donnerait à différents utilisateurs différents niveaux d'accès aux fonds stockés.
Israël-regulations-finctech

L’organisme de réglementation israélien accélère le traitement de 2 000 demandes de licence Fintech !

L'organisme israélien de réglementation Fintech est en train de réorganiser son régime d'octroi de licences pour encourager la concurrence dans ce domaine.
levéedefond-CRM-blockchain

Le concurrent de Salesforce « Cere » lève 3,5 millions de dollars auprès de Binance Labs et d’autres partenaires

Le Cere Network, un logiciel de gestions des relations avec la clientèle (CRM) basé sur la blockchain vient de clôturer un tour de table « seed round » de 3,5 millions de dollars.
darkweb-trafic-cryptos

Un trafiquant de drogue du dark web perd des millions de dollars de gains cryptos illicites

Un homme a été condamné à San Diego, en Californie, pour de la vente de drogue contre des cryptos sur le dark web.