Comment la blockchain pourrait permettre de contrôler l’utilisation de nos données personnelles ?

Données personnelles - blockchain

La blockchain est actuellement la technologie qui pourrait amener les utilisateurs à reprendre le contrôle de leurs données personnelles sur Internet. Ces données qui sont actuellement collectées et vendues principalement par les GAFA américains.  

Les données personnelles des clients constituent le nouveau pétrole de notre ère.

C’est déjà ce que montrait la une du magazine The Economist en 2015. En effet, ces données sont inestimables pour les grands groupes qui en analysant celles-ci à travers des algorithmes d’intelligence artificielle peuvent être sûr à 99,5% de vous vendre un de leurs produit ou service. Tout ce système fonctionne actuellement très bien et n’avait pas vraiment été remis en cause depuis une dizaine d’années.

Pour autant, la multiplication des scandales et les nombreuses actualités concernant des piratages de données clients à grande échelle touchant à la fois Google, Facebook et d’autres, amènent  à repenser la sécurisation nécessaire des données personnelles en ligne.

Si la réglementation RGPD apparue au sein de l’UE constitue un premier pas vers la protection de celles-ci. La blockchain permettrait de réellement mettre en place une protection par le biais de DID : “Decentralized Identity”. Le concept des DID consiste à créer une blockchain dans laquelle serait inscrite de manière extrêmement sécurisée l’identité  de chacun. Un DID deviendrait ainsi un réel passeport en ligne.

De la protection des données utilisateurs à l’identification des réfugiés : les cas d’usages sont nombreux !

Avec un DID, un nouveau paradigme s’ouvre, fini les identifications multiples avec différents pseudos et mots de passe. Un seul DID permettrait ainsi de vous identifier sur tous les sites web. La blockchain aura la capacité de tracer l’utilisation de vos données. Ainsi, le rapport de force entre les sites web et les utilisateurs serait renversé. Un DID vous donnant la possibilité de contrôler complètement l’accès à vos données tout en étant rémunéré si vous souhaitez les partager.

Si la technologie blockchain peut donc nous redonner le contrôle de nos données personnelles. L’utilisation de DID peut devenir d’autant plus stratégique si l’on se place à l’échelle des Etats. En effet, à l’échelle internationale, la gestion et le contrôle des identités est un problème majeur. Disposer d’une blockchain sécurisée pour gérer les identités à l’échelle mondiale et nationale serait une avancée énorme. C’est dans ce sens que travaille l’organisation à but non lucratif ID2020 qui s’est fixée pour objectif d’attribuer une identité digitale pour les réfugiés et les migrants à horizon 2020.

Le Haut commissaire des Nations Unis Filippo Grandi déclarait ainsi :

“Nous souhaitons attribuer une identité digitale à tous les réfugiés. Ceci dans le but de faciliter les communications entre les réfugiés et les terres d’asile, ainsi que pour limiter le nombre de personnes apatrides.”

Microsoft semble se placer en leader sur la mise au point d’une technologie de DID. Avec le lancement de son nouveau concept intitulé ION : “Identity Overlay Network”. Ce projet permettra de mettre en oeuvre une blockchain identitaire en se basant sur le réseau Bitcoin. Avec ION, Microsoft annonce mettre un terme au piratage des données personnelles et redonner le contrôle total aux utilisateurs.

Daniel Buchner, Manager au sein du program ION de Microsoft déclarait :

“Notre but est de créer un écosystème d’identités décentralisées comprenant des millions d’organisations et des milliards d’utilisateurs ainsi que d’appareils qui pourront interagir entre eux de manière sécurisée en passant par une technologie standardisée en Open Source.”

Ces déclarations nous permettent d’espérer une augmentation de la transparence et du contrôle que nous pourrons avoir en tant qu’utilisateurs du web dans les années à venir. Aussi, ce sera l’occasion d’en finir avec des processus d’identification extrêmement  longs et non optimisés !

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

bank-of-america-cryptos-wallet

Bank of America cherche à breveter un portefeuille de cryptos

Bank of America cherche à breveter un système de sécurité « partitionné » pour les portefeuilles de monnaie numérique ce qui donnerait à différents utilisateurs différents niveaux d'accès aux fonds stockés.
Israël-regulations-finctech

L’organisme de réglementation israélien accélère le traitement de 2 000 demandes de licence Fintech !

L'organisme israélien de réglementation Fintech est en train de réorganiser son régime d'octroi de licences pour encourager la concurrence dans ce domaine.
levéedefond-CRM-blockchain

Le concurrent de Salesforce « Cere » lève 3,5 millions de dollars auprès de Binance Labs et d’autres partenaires

Le Cere Network, un logiciel de gestions des relations avec la clientèle (CRM) basé sur la blockchain vient de clôturer un tour de table « seed round » de 3,5 millions de dollars.
darkweb-trafic-cryptos

Un trafiquant de drogue du dark web perd des millions de dollars de gains cryptos illicites

Un homme a été condamné à San Diego, en Californie, pour de la vente de drogue contre des cryptos sur le dark web.