Comment la blockchain pourrait permettre de contrôler l’utilisation de nos données personnelles ?

Données personnelles - blockchain

La blockchain est actuellement la technologie qui pourrait amener les utilisateurs à reprendre le contrôle de leurs données personnelles sur Internet. Ces données qui sont actuellement collectées et vendues principalement par les GAFA américains.  

Les données personnelles des clients constituent le nouveau pétrole de notre ère.

C’est déjà ce que montrait la une du magazine The Economist en 2015. En effet, ces données sont inestimables pour les grands groupes qui en analysant celles-ci à travers des algorithmes d’intelligence artificielle peuvent être sûr à 99,5% de vous vendre un de leurs produit ou service. Tout ce système fonctionne actuellement très bien et n’avait pas vraiment été remis en cause depuis une dizaine d’années.

Pour autant, la multiplication des scandales et les nombreuses actualités concernant des piratages de données clients à grande échelle touchant à la fois Google, Facebook et d’autres, amènent  à repenser la sécurisation nécessaire des données personnelles en ligne.

Si la réglementation RGPD apparue au sein de l’UE constitue un premier pas vers la protection de celles-ci. La blockchain permettrait de réellement mettre en place une protection par le biais de DID : “Decentralized Identity”. Le concept des DID consiste à créer une blockchain dans laquelle serait inscrite de manière extrêmement sécurisée l’identité  de chacun. Un DID deviendrait ainsi un réel passeport en ligne.

De la protection des données utilisateurs à l’identification des réfugiés : les cas d’usages sont nombreux !

Avec un DID, un nouveau paradigme s’ouvre, fini les identifications multiples avec différents pseudos et mots de passe. Un seul DID permettrait ainsi de vous identifier sur tous les sites web. La blockchain aura la capacité de tracer l’utilisation de vos données. Ainsi, le rapport de force entre les sites web et les utilisateurs serait renversé. Un DID vous donnant la possibilité de contrôler complètement l’accès à vos données tout en étant rémunéré si vous souhaitez les partager.

Si la technologie blockchain peut donc nous redonner le contrôle de nos données personnelles. L’utilisation de DID peut devenir d’autant plus stratégique si l’on se place à l’échelle des Etats. En effet, à l’échelle internationale, la gestion et le contrôle des identités est un problème majeur. Disposer d’une blockchain sécurisée pour gérer les identités à l’échelle mondiale et nationale serait une avancée énorme. C’est dans ce sens que travaille l’organisation à but non lucratif ID2020 qui s’est fixée pour objectif d’attribuer une identité digitale pour les réfugiés et les migrants à horizon 2020.

Le Haut commissaire des Nations Unis Filippo Grandi déclarait ainsi :

“Nous souhaitons attribuer une identité digitale à tous les réfugiés. Ceci dans le but de faciliter les communications entre les réfugiés et les terres d’asile, ainsi que pour limiter le nombre de personnes apatrides.”

Microsoft semble se placer en leader sur la mise au point d’une technologie de DID. Avec le lancement de son nouveau concept intitulé ION : “Identity Overlay Network”. Ce projet permettra de mettre en oeuvre une blockchain identitaire en se basant sur le réseau Bitcoin. Avec ION, Microsoft annonce mettre un terme au piratage des données personnelles et redonner le contrôle total aux utilisateurs.

Daniel Buchner, Manager au sein du program ION de Microsoft déclarait :

“Notre but est de créer un écosystème d’identités décentralisées comprenant des millions d’organisations et des milliards d’utilisateurs ainsi que d’appareils qui pourront interagir entre eux de manière sécurisée en passant par une technologie standardisée en Open Source.”

Ces déclarations nous permettent d’espérer une augmentation de la transparence et du contrôle que nous pourrons avoir en tant qu’utilisateurs du web dans les années à venir. Aussi, ce sera l’occasion d’en finir avec des processus d’identification extrêmement  longs et non optimisés !

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Akon choisit une blockchain “interstellaire” pour lancer sa cryptomonnaie

C’est officiel. La cryptomonnaie baptisée « Akoin » du rappeur Akon va être lancée sur la blockchain du réseau Stellar cette année. Beaucoup ont été pris de court, car la plupart pronostiquaient sur d’autres blockchains qui semblaient plus aptes à porter la cryptomonnaie du rappeur…

Block.one investit 150 millions dans le réseau social VOICE

Après avoir passé 9 mois sous les ailes de la société Block.one, sa société mère, la plateforme de réseau social Voice va enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Block.one y a injecté un investissement en capital de 150 millions de dollars, dont 100 millions…

BINANCE se lance à l’assaut du peer-to-peer en Amérique latine

Accessible à de nombreux utilisateurs en Amérique Latine, l'exchange Binance entend développer ses actions dans la région. Le géant mondial des crypto vient ainsi d'annoncer le lancement du trading peer-to-peer (P2P) pour 5 monnaies fiat en Amérique du Sud. Binance espère accélérer davantage cette forme…

Lutte anti-inflation : 132 millions $ d’EOS ont été détruits

Le réseau EOS a subi un nouveau burn de jetons - le deuxième - le 25 février dernier. Cette fois-ci, 34 millions de jetons EOS – ce qui équivalait au cours du moment à 132 millions de dollars - ont dû être brûlés, dans le…

Bitcoin, cryptoactifs et impôts, Crypto.com vous facilite la vie

Bonne nouvelle pour la cryptosphère ! Enfin, bonne nouvelle... La plateforme va faciliter la vie de ses client, mais également combler le fisc de joie. En effet, Crypto.com, vient d’annoncer un partenariat avec trois fournisseurs de services fiscaux. L’annonce arrive à point nommé dans un…