Conférence blockchain en Corée du Nord : Mise en garde de l’ONU

Un petit tour en Corée du Nord, ça vous dit ! Qu’est ce que vous risquez ? Kim vous accueillera à bras ouverts mais, vous gagnerez probablement un aller direct à la case prison à votre retour, notamment si vous résidez au pays de l’Oncle Sam. Dans le doute, sachez que la Corée du Nord organisera prochainement une conférence sur les cryptos. Les Nations Unies ont mis en garde les personnes qui voudraient marcher dans les pas de Virgil Griffith.

Pub

Embarquement immédiat pour le pays le plus fermé au monde avec en prime un séjour derrière les barreaux de votre pays de résidence à votre retour.

Du crypto-tourisme avec un arrière goût d’espionnage

La Corée du Nord organisera une conférence sur la blockchain et les cryptos du 18 au 29 février 2020. Elle avait déjà organisé une première conférence du même type au mois d’avril dernier.

Un participant a déclaré à Reuters que plus de 80 organisations y avaient participé dont Virgil Griffith qui a récemment été inculpé officiellement par le juge Kevin Castel, du District Sud de New York, pour conspiration “en vue de violer l’International Emergency Power Act.”

Les Nations Unies ont mis en garde les éventuels « Griffith en puissance »qui voudraient y participer. Cette conférence est considérée par l’ONU comme une manœuvre du régime de Pyongyang pour contourner les sanctions en développant la crypto-industrie dans le pays.

Sans compter que l’intervention d’experts en blockchain et en cryptos pourraient profiter à Lazarus, le groupe de hackers qui serait parrainé par la Corée du Nord. Lazarus a refait parler de lui avec une mise à jour de ses malwares pour voler des cryptomonnaies.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Kim assure vos arrières

Bon, pour le moment rien n’indique qu’il donnera un coup de main à son pote Griffith. Mais Kim a retenu la leçon.

Les passeports des participants ne seront ainsi pas tamponnés, la Corée du Nord leur fournira un visa séparé. Ce crypto-tourisme ressemble plus à une mission incognito d’un espion en territoire ennemi, qu’à un voyage éducatif.

Ne faites pas juste l’erreur comme Griffith, de partager les photos de votre séjour sur les réseaux sociaux, même si la Corée du Nord s’est engagée à ne pas divulguer votre participation.

Les ressortissants de tous les pays sont les bienvenus, à l’exception de ceux du Japon, d’Israël et de la Corée du Sud.

Si vous tenez vraiment à visiter la Corée du Nord, contentez-vous des reportages publiés sur YouTube pour le moment. Une photo avec un Kim souriant vous coûtera cher. Les Nations Unies ont mis en garde les personnes qui souhaiteraient participer à la conférence blockchain et crypto organisée par le régime de Pyongyang. Pendant ce temps-là, soyez-en sûr : Le prochain Griffith prépare déjà ses bagages.

Pub

Binance Cloud : Votre propre exchange crypto en kit

Le 8 février dernier, le fondateur et PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ), faisait allusion à l'introduction de la plateforme Binance Cloud. Officiellement lancée le 17 février, ladite plateforme est une véritable innovation dans l'industrie de la cryptographie. Selon un article de blog de la…

Le crypto-dollar occupe la scène politique et parlementaire US comme jamais

Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, n'a pas été la seule voix à se faire entendre au Sénat américain cette semaine sur le sujet de l'avenir de la monnaie. Lors de son audition ce jeudi 13 février, Judy Shelton, la candidate de Donald Trump au…

L’Inde se rêve plus démocratique grâce à la blockchain

La Commission Électorale (CE) de l’Inde a donc voté pour le développement d’un système de vote utilisant la blockchain. Ce nouveau système devrait théoriquement permettre d’améliorer la pratique de la démocratie dans le pays. L’Inde devancera-t-elle les pays occidentaux, qui se voient en « champion de…

Japon : un yen numérique « sous 2 à 3 ans »

La course vers une version numérique de la monnaie nationale serait également lancée au Pays du Soleil Levant. Si aucune annonce officielle ne détaille pour l'heure des précisions autour de la question, de hauts responsables financiers du pays confirment la forte intention des autorités locales…

Les cryptomonnaies doivent trouver l’équilibre, entre transparence et confidentialité

En tant qu’une des principales sources de données sur les transactions cryptographiques pour des agences fédérales comme l'Internal Revenue Service et le FBI, on doit cet axiome à la société d'audit blockchain Chainalysis. Cette grande entreprise mondiale qui contribue à lutter contre les activités illicites…