Corée du sud: modification des conditions générales des exchanges

5 exchanges de crypto-devises en Corée du Sud assument la nouvelle responsabilité de remboursement d’utilisateur en cas de hack

Un certain nombre d’exchanges de crypto-monnaies sud-coréens ont été contraints de mettre à jour leurs conditions générales afin d’assumer la responsabilité de piratages informatiques et problèmes de service potentiels.

Selon un rapport de l’agence de presse Yonhap, la commission du commerce équitable, l’organe de surveillance anti-trust de la Corée du Sud, a déclaré lundi que après avoir émis une recommandation corrective cinq exchanges avaient modifié leurs conditions générales.

Bithumb, un exchange qui a été piraté deux fois en une année, fait partie de ces cinq exchanges de crypto-monnaies, indique le rapport. En juin dernier, la plateforme avait perdu environ 31 millions de dollars de crypto-devises et, en mai 2019, un présumé délit d’initié avait entraîné la disparition d’environ 20 millions de dollars d’avoirs en XRP et EOS de la société.

Auparavant, les conditions générales de Bithumb n’incluaient pas le dédommagement des utilisateurs si la négligence caractérisée n’était pas prouvée.

Après 2018, Bithumb s’est engagé à rembourser les utilisateurs qui ont perdu leur cryptos, suite à un hack, malgré ses conditions générales.

En janvier, un tiers seulement des échanges de crypto-monnaies contrôlés ont été soumis à un audit complet de la sécurité du gouvernement.

De septembre à décembre 2018, plusieurs agences gouvernementales ont inspecté 21 exchanges de crypto-devises, examinant 85 aspects de sécurité différents .Seulement 7 crypto-exchanges dont Upbit, Bithumb, Gopax, Korbit, Coinone, Hanbitco et Huobi Korea ont réussi tous les tests.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.