Craig Wright serait-il l’inventeur de Bitcoin ?

L’australien Craig Wright a affirmé que Satoshi Nakamoto, l’auteur du white paper ayant donné naissance Bitcoin (BTC) l’a plagié. Cette affirmation a fait rire beaucoup mais pourrait-il y avoir un fond de vérité ?

S’exprimant lors d’une conférence à Londres “Investment in Blockchain and AI Forum 2019”, qui s’est déroulé du 14 au 16 octobre, M. Wright a affirmé qu’il était sur le point de révéler la preuve de l’origine du code Bitcoin. Cela devrait sortir, selon Wright, sous la forme d’une thèse qu’il a écrite en 2008.

Wright a dit que Nakamoto a plagié des sections entières de la thèse dans le white paper Bitcoin. Après avoir réalisé qu’il parlait de Satoshi à la troisième personne, Wright a ajouté : “Soit je suis Satoshi, soit Satoshi m’a plagié. Vous pouvez faire le choix, ça n’a pas d’importance parce qu’il a pris des paragraphes entiers de mon travail.”

Il convient de noter que Wright n’a cessé de prétendre que Satoshi Nakamoto est le pseudonyme du partenariat entre lui et son associé décédé Dave Kleiman, et que le duo serait entièrement responsable de l’invention de Bitcoin. Après la mort de Kleiman, Wright a commencé à soutenir qu’il est en fait Satoshi Nakamoto.

Comme indiqué précédemment, Wright est devenu l’une des figures les plus controversées de la communauté crypto, principalement en raison de son auto-proclamation qu’il est le créateur original de Bitcoin. M. Wright a déposé 114 brevets sur des chaînes de blocs depuis 2017. Il a aussi ajouté qu’il détenait deux doctorats de l’université Charles Sturt.

Finalement, Forbes a communiqué avec l’université et a découvert qu’elle n’avait pas accordé de doctorat à M. Wright, bien qu’elle lui ait décerné trois maîtrises en administration des réseaux et des systèmes, en gestion et en sécurité des systèmes informatiques.

Depuis début 2018, Wright est défendant dans une action en justice intentée au nom de la succession de Kleiman, alléguant qu’après le décès de Kleiman en 2013, Wright s’est illégalement approprié plus d’un million de BTC que les partenaires commerciaux avaient extraits conjointement dans les premières années de la cryptocurrency, ainsi que certaines propriétés intellectuelles connexes.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Le chinois AliBaba et Lolli s’associent pour offrir aux américains des « Bitcoins Gratuits »

« L'Amazon chinois » Alibaba a noué un partenariat avec l’application de shopping US Lolli. Dans le cadre de cet accord, chaque achat via le portail de Lolli générera 5% de remboursement en bitcoin (BTC) reversé sur le wallet des utilisateurs américains. L'annonce a été…
Bitcoin va surpasser le SP500

Pour les pros de la Finance, Bitcoin va surclasser l’indicateur star SP500 à l’horizon 2020

Un large sondage a été mis en place par la célèbre société d'audit crypto Chainalysis auprès d'un panel de professionnels de l’investissement et de la Finance. L'horizon de ce sondage ? Leur perception des potentialités des cryptomonnaies et de Bitcoin Ainsi, selon ce public spécialisé…
Payer Airbnb en Bitcoin c'est possible

Payer Airbnb en Bitcoin, c’est désormais possible

L'application de paiement Bitcoin Fold vient d'annoncer qu'elle intégrerait désormais le géant des locations entre-particulier Airbnb sur sa passerelle de paiement. Il devient ainsi possible de payer sa location en Bitcoin (BTC), à l'aide de l'architecture Lightning Network. Satoshi sur le gateau, un cash back (reversement)…

Un tribunal néerlandais ordonne le retrait des fausses publicités de Bitcoins sur Facebook

Selon Reuters, un tribunal néerlandais a décidé que Facebook devait supprimer les publicités d'investissement frauduleuses liées au Bitcoin (BTC) suite au procès intenté contre l'entreprise par John de Mol, le milliardaire créateur de Big Brother.

La Chine encense le Bitcoin dans ses médias

L'agence de presse officielle chinoise Xinhua News Agency a publié un rapport reconnaissant Bitcoin (BTC) comme "la première application réussie de la technologie blockchain".