Crypto et blockchain, outils d’émancipation et d’inclusion pour les femmes

Dans le cadre de la célébration du 08 mars – Journée Internationale des Femmes – Denelle Dixon, PDG et directrice exécutive de la Stellar Development Foundation (SDF), une organisation à but non-lucratif qui soutient le développement et la croissance du réseau blockchain Stellar, a mis en lumière la capacité de la cryptomonnaie et de la blockchain à accorder aux femmes une meilleure inclusion par un accès plus juste et plus équitable aux services financiers.

Pub

“Lutter contre l’exclusion des femmes du système financier traditionnel”

Pour Denelle Dixon, directrice exécutive de la SDF, « les normes culturelles ou locales, le manque d’éducation financière et le manque d’emploi dans le secteur formel » contribuent à exclure les femmes du système financier traditionnel.

Denelle Dixon, pense que la blockchain permettra une meilleure inclusion des femmes dans le système financier
Plus de Blockchain, pour plus d’égalité homme-femme selon Denelle Dixon

Or, explique-t-elle, « l’accès des femmes aux services financiers fait avancer leur autonomie, améliore leur contribution et celle des entreprises dirigées par elles à la croissance économique et réduit la vulnérabilité de leurs ménages et de leurs entreprises ».

Et parce qu’elle croit que « la blockchain a le pouvoir de rendre le monde plus équitable et plus ouvert… de favoriser une plus grande inclusion financière et… démocratiser [davantage] les services financiers », Dixon estime que cette technologie est une précieuse ressource pour lutter contre le non ou le faible accès des femmes aux services financiers traditionnels.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Blockchain, inclusion et accès des femmes aux services financiers : quels liens ?

La directrice de la SDF affirme que nombre de femmes ont du mal à avoir accès aux services financiers traditionnels parce qu’elles perçoivent souvent leurs revenus dans des secteurs informels, ne sont pas identifiées, ne disposent pas de garanties insuffisantes, font face à des difficultés de mobilité ou n’ont qu’une éducation financière limitée.

En tant que telle, elle affirme que la technologie blockchain peut aider à rendre les services financiers plus accessibles aux femmes et aux communautés, où qu’elles se trouvent, en fournissant un moyen uniforme et universel de numérisation des transactions financières à travers et entre les réseaux financiers mondiaux, tout en incluant certains réseaux financiers informels, car ce sont les réseaux informels que les femmes sous-bancarisées utilisent généralement.

Elle cite ensuite un cas d’application assez frappant de la blockchain dans la lutte pour l’émancipation financière des femmes exclues des systèmes financiers traditionnels.

Pub

Blockchain et émancipation des femmes : cas du programme VSLA de CARE

Pour illustrer ses propos, Denelle Dixon a cité le cas de Hiveonline et du programme Village Savings and Loan Association (VSLA) de CARE.

Les VSLA sont un vaste réseau financier informel déconnecté de l’infrastructure financière mondiale et qui se sert de la blockchain pour mettre en ligne les transactions VLSA.

Village Savings and Loan Association se sert de la blockchain

Le programme crée un enregistrement permanent des activités des participants au réseau et génère un historique financier pouvant être partagé avec les institutions financières pour donner aux populations un accès à de meilleurs services de crédit, d’assurance et d’épargne.

Hiveonline établit ainsi un pont entre le système financier formel et les communautés financières informelles, majoritairement composées de femmes sans ou avec un accès limité aux services financiers traditionnels.

Actuellement, le programme VSLA a bénéficié à 6,7 millions de personnes dans 47 différents pays, la majorité des personnes impactées étant des femmes. Il faut donc croire que la blockchain est un vecteur d’inclusion et une source intarissable de solutions aux problèmes sociaux.

Block.one investit 150 millions dans le réseau social VOICE

Après avoir passé 9 mois sous les ailes de la société Block.one, sa société mère, la plateforme de réseau social Voice va enfin pouvoir voler de ses propres ailes. Block.one y a injecté un investissement en capital de 150 millions de dollars, dont 100 millions…

BINANCE se lance à l’assaut du peer-to-peer en Amérique latine

Accessible à de nombreux utilisateurs en Amérique Latine, l'exchange Binance entend développer ses actions dans la région. Le géant mondial des crypto vient ainsi d'annoncer le lancement du trading peer-to-peer (P2P) pour 5 monnaies fiat en Amérique du Sud. Binance espère accélérer davantage cette forme…

Lutte anti-inflation : 132 millions $ d’EOS ont été détruits

Le réseau EOS a subi un nouveau burn de jetons - le deuxième - le 25 février dernier. Cette fois-ci, 34 millions de jetons EOS – ce qui équivalait au cours du moment à 132 millions de dollars - ont dû être brûlés, dans le…

Bitcoin, cryptoactifs et impôts, Crypto.com vous facilite la vie

Bonne nouvelle pour la cryptosphère ! Enfin, bonne nouvelle... La plateforme va faciliter la vie de ses client, mais également combler le fisc de joie. En effet, Crypto.com, vient d’annoncer un partenariat avec trois fournisseurs de services fiscaux. L’annonce arrive à point nommé dans un…

L’enfant prodige ChainLink passe sous 2 $, malgré son listing sur Poloniex

Chainlink (LINK) a désormais sa place sur Poloniex : et alors ? Ce coup marketing n’a pas réussi à faire repartir son cours vers le haut. Il aura fallu un coup de pouce des mesures gouvernementales, pour que le LINK refranchisse la barre des 2 USD. Chainlink :…