Dans le Match Banque VS Bitcoin, c’est Bitcoin (BTC) qui mène la Danse !

Bitcoin (BTC) vs Banque

Comme les principales innovations technologiques précédentes, le Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies en générale favorisent malgré eux certaines activités illicites. Dans le cas d’espèces, elles permettent le financement de ces activités avec une relative facilité. La faute reviendrait aux institutions financières qui utilisent un système inadéquat pour tracer ce genre de transactions suspectes. Il s’agit là de la conclusion faite par CipherTrace dans son rapport sur les bonnes pratiques pour la surveillance des transactions en cryptomonnaie au sein des banques. Explications.


Jusqu’à 90 % des transactions suspectes liées aux cryptomonnaies non identifiées

Tel que stipulé par les réglementations de la FinCEN (Financial Crimes Enforcement Network), il est de la responsabilité des institutions bancaires « d’identifier et de signaler les activités suspectes concernant la manière dont les criminels et autres mauvais acteurs exploitent les CVC à des fins de blanchiment d’argent, d’évasion des sanctions et autres financements illicites ». Malgré cela, l’institution assiste à une augmentation importante des déclarations de transactions suspectes impliquant des devises virtuelles convertibles (CVC). Dès lors, CipherTrace remet en cause les systèmes de détection mis en place par les institutions bancaires.

Ceux-ci se basent essentiellement sur des listes d’exchanges de cryptomonnaies et d’autres fournisseurs de services d’actifs virtuels (VASP) pour signaler les associations de transferts de cryptomonnaies. Une approche jugée inadaptée par le rapport de CipherTrace qui en explique d’ailleurs la raison. Cette façon de faire « donne lieu à de nombreux faux positifs et laisse passer d’importants flux de fonds qui ne peuvent pas être découverts par la recherche de concordance de noms ». Ce serait ainsi près de 90 % des transactions réelles liées aux cryptomonnaies qui échapperaient à l’attention des institutions bancaires utilisant cette approche. Le rapport ajoute qu’un système typique basé sur le nom peut « manquer jusqu’à 70% ou plus des échanges de crypto, et jusqu’à 90% du volume réel des transactions ».

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Comment les criminels blanchissent les cryptos par l’intermédiaire des banques ?

Un cas de crypto-blanchiment auquel une banque pourrait être confrontée a été illustré dans le rapport de CipherTrace et implique les narcotrafiquants. Pour réaliser la combine, ceux-ci transfèrent d’abord la cryptomonnaie issue de leur commerce sur le marché noir vers l’adresse d’un échangeur P2P. Ce dernier se servira ensuite de son compte au sein d’une exchange à haut risque pour convertir les cryptomonnaies en dollars américains. À la fin de cette première étape, l’intégralité de la somme est transférée vers les comptes bancaires de l’échangeur P2P sous des noms commerciaux fictifs.

Il en dissimule ensuite la nature et la provenance en renvoyant les fonds convertis en USD sur le compte commercial fictif du narcotrafiquant. Ce retour à la source s’effectue sous la forme d’un chèque de banque ou d’un virement. CipherTrace fait remarquer que de nombreuses banques n’auraient aucune idée que ces fonds proviennent d’une exchange à haut risque en utilisant leur système actuel.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Plusieurs autres exemples de blanchiment des cryptos par l’intermédiaire des institutions bancaires peuvent être consultés dans le rapport de CipherTrace. Ce dernier propose d’ailleurs des outils adaptés pour mieux identifier ces transactions suspectes et partage les indicateurs que devraient suivre les banques. Néanmoins, comme il a déjà été démontrés, se baser sur les cryptomonnaies pour réaliser des activités illicites peut se révéler un choix dangereux 

Bitcoin plus jamais sous 11000

Voici les 6 Principales Raisons Pour Lesquelles le Bitcoin (BTC) a Tellement de Valeur

Les mentalités évoluent concernant le Bitcoin (BTC), et les choses s'accélèrent indéniablement en 2020. Cependant, certains restent encore coincés dans un modèle de pensée datant de la décennie passée. Certains banquiers, politiciens, ou économistes continuent à dénigrer le Bitcoin avec…

Jack Dorsey, le Patron de Twitter et de Square, Incite à Donner en Bitcoin (BTC) Contre les Violences Policières au Nigeria

Le réchauffement climatique, la faim dans le monde, le respect des droits de la personne : Bitcoin (BTC) et les cryptos en général peuvent-ils résoudre ces problèmes ? Jack Dorsey soutient le financement en Bitcoins d’une cause visant à lutter contre les…

Bitcoin (BTC) à 15000$ après les élections américaines, c’est ce que disent les chiffres !

L’année 2020 tend à sa fin et la valeur du Bitcoin (BTC) est loin d’être celle des nombreuses prévisions post haliving. Pour autant, il n’est pas exclu que le prix de l’actif atteigne les 15 000 dollars dans la période qui…
Bitcoin le 16 novembre 2020

Bitcoin (BTC) le 19 octobre 2020 – En Route Pour les 20000$ ?!

Bitcoin (BTC) attaque de nouveau les dernières lignes de défense avant les 12 000 USD. C’est bien parti pour au moins une consolidation réussie au-dessus des 11 700 USD. Et si le trajet vers les 20 000 USD se faisait en une seule…

Pour Fidelity, la Volatilité de Bitcoin (BTC) est un Risque à Prendre pour les Institutions !

Arrêtez d’essayer de nous vendre vos Bitcoins (BTC) là : ils n’ont aucune valeur intrinsèque, c’est trop volatil, ça sent le Ponzi à plein nez. Fidelity vous fera peut-être changer d’avis avec sa récente simulation qui montre l’intérêt d’avoir quelques BTC…