L’annonce faite cette semaine par MicroStrategy de l’adoption du Bitcoin comme le principal actif de sa stratégie de réserve de trésorerie restera gravée dans l’histoire. Ce mouvement intelligent n’est que le premier d’une longue série. De plus en plus d’entreprises suivront la voie empruntée par MicroStrategy dans le futur. Ce qui est d’autant plus intéressant est que MicroStrategy était un hater du Bitcoin depuis de nombreuses années. Cela confirme qu’en 2020, le pragmatisme s’impose en ce qui concerne le Bitcoin.


Le temps de l’évidence

Le Bitcoin est une véritable révolution. En 2020, cela semble devenir une évidence pour un nombre croissant de personnes. Si j’avais écrit cela en 2013, beaucoup de personnes m’auraient ri au nez. C’est une certitude. Il n’y a rien d’extraordinaire à cela, et surtout, aucune raison de s’en offusquer.

En réalité, toutes les révolutions suivent quatre étapes bien définies qui se retrouvent parfaitement décrites dans cette citation souvent attribuée au Mahatma Gandhi :

“D’abord, ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, puis vous gagnez.”

Il s’agit ici d’une citation apocryphe, car elle est attribuée à tort au Mahatma Gandhi. En réalité, son origine est beaucoup plus incertaine. Néanmoins, l’idée derrière cette citation demeure puissante et nous donne les quatre étapes suivies par une révolution telle que le Bitcoin :

  1. Une majorité de personnes ignore cette révolution.
  2. Ils se moquent ensuite de cette révolution.
  3. Une majorité de personnes combat cette révolution.
  4. La révolution finit par s’imposer tôt ou tard.

Le Bitcoin a été créé en 2008 par Satoshi Nakamoto. Dans le white paper originel du Bitcoin, Satoshi Nakamoto décrit son invention comme “Un système de paiement électronique pair-à-pair”.

Bitcoin a d’abord été ignoré, puis les gens se sont moqués de Bitcoin

Tout au long de l’année 2009, Satoshi Nakamoto a travaillé avec des cypherpunks du monde entier à parfaire son invention unique dans l’histoire de l’humanité. A l’époque, tout le monde ignorait le Bitcoin.

Et puis, petit à petit, le Bitcoin est sorti de cet anonymat pour atteindre des early adopters. Le Bitcoin a commencé à être coté par rapport au dollar Américain en fin d’année 2010.

C’était le signe d’une demande grandissante pour acheter du Bitcoin avec du dollar Américain. A l’époque, le prix du Bitcoin était bien inférieur à $1. Imaginer le Bitcoin atteindre un jour les $10 était déjà quelque chose de très ambitieux.

Les personnes à la tête du système monétaire et financier actuel qui ont pu entendre parler du Bitcoin au début des années 2010 ont pour la plupart eu la même réaction : le Bitcoin n’est qu’une technologie de plus utilisée par quelques geeks pensant révolutionner le système actuel.

En aucun cas, le Bitcoin ne pouvait être considéré comme une menace à l’époque.

Suite au premier Halving du Bitcoin qui a eu lieu le 28 Novembre 2012, l’année 2013 a vu le prix du Bitcoin s’envoler littéralement pour atteindre les $1,000 en fin d’année. Le Bitcoin ne pouvait plus laisser indifférent, ni même être sujet de moquerie.

Bitcoin fut alors considéré comme une menace

Le Bitcoin devenait alors un sujet réel. C’était déjà une première victoire pour le Bitcoin. Le fait d’être considéré par les puissants du système monétaire et financier étaient le signe que le Bitcoin venait de passer dans une autre dimension.

Face à cette montée en puissance du Bitcoin, la réaction fut donc de lutter. Sentant que quelque chose pouvait se passer avec le Bitcoin dans le futur, les politiciens, les banquiers, les économistes, ou les patrons de grandes sociétés ont pour la plupart opté pour une attitude d’opposition farouche.

Les arnaques qui sont apparues dans le monde du Bitcoin à cette époque, ainsi que les hacks, ont été utilisés comme prétexte pour dénigrer le Bitcoin auprès du grand public.

Beaucoup se sont mis à parler de scam, ou de schéma de Ponzi concernant le Bitcoin. La réalité a ensuite montré que tout ceci n’était que attaques gratuites sans aucun fondement. Néanmoins, le mal était déjà fait aux yeux du grand public.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Nombreux sont ceux qui sont devenus de farouches opposants au Bitcoin

Parmi les critiques farouches du Bitcoin à l’époque, on pouvait retrouver un certain Michael J. Saylor, le CEO de MicroStrategy. En fin d’année 2013, Michael J. Saylor avait alors prédit la mort prochaine du Bitcoin dans un tweet :

A l’époque, le tweet de Michael J. Saylor n’avait rien d’extraordinaire, car il s’inscrivait dans un climat délétère envers le Bitcoin de la part des dirigeants de grandes entreprises.

Ce type d’attaque envers le Bitcoin a perduré ensuite pendant plusieurs années.

Lorsque le prix du Bitcoin atteint son record historique de $20K en fin d’année 2017, les opposants au Bitcoin se sont même déchaînés. Conscient de l’ampleur que le mouvement Bitcoin était en train de prendre, les banquiers ou encore les politiciens criaient à la fraude ou à l’arnaque.

Tous semblaient unanimes sur le fait que le Bitcoin allait mourir tôt ou tard, et que cela se terminerait très mal pour les personnes possédant du Bitcoin.

L’année 2018, qui fut le théâtre d’un fort marché baissier, sembla donner raison à ces personnes. Les Bitcoiners avaient bien compris que cette correction était normale après la fin d’année euphorique du Bitcoin en 2017. Ceux qui avaient une véritable confiance dans le Bitcoin ne se sont donc pas inquiétés.

Ils ont profité de l’année 2018 pour renforcer leurs positions sur le Bitcoin en continuant à en acheter quoi qu’il arrive.

Bitcoin évolue, mais de nombreux adversaires utilisent les mêmes attaques dépassées

Le retour à la hausse du Bitcoin lors du second trimestre de l’année 2019 a donné raison à ces HODLers de dernier recours. Pourtant, les puissants du système actuel ont continué à dénigrer le Bitcoin avec vigueur. Néanmoins, leurs attaques sont plus souvent considérées comme des clichés qu’autre chose désormais.

Le Bitcoin a évolué depuis onze ans, mais les opposants au Bitcoin continuent de l’attaquer avec les mêmes arguments dépassés. La bulle des arguments anti-Bitcoin est sur le point d’éclater pour moi.

L’année 2020 incroyable que nous venons de vivre jusqu’à présent marque un tournant total pour le Bitcoin.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

De plus en plus d’opposants historiques du Bitcoin passent dans la quatrième phase dont je vous ai parlé précédemment. Comprenant que le Bitcoin est ici pour rester, ces opposants décident d’embrasser la révolution Bitcoin plutôt que de se retrouver eux-mêmes dépassés.

L’année 2020 est un tournant pour le Bitcoin

Cela a commencé avec le macro investor Paul Tudor Jones en mai 2020. Ce dernier a ainsi expliqué qu’il privilégiait désormais le Bitcoin à l’or pour se couvrir face à la grande inflation monétaire que nous subissons. L’état d’esprit à Wall Street était déjà en train de changer.

Grayscale investments qui propose un fond dédié aux cryptomonnaies a ensuite confirmé cette tendance. Ses clients, qui sont principalement des investisseurs institutionnels, demandent à Grayscale investments d’acheter massivement du Bitcoin pour eux.

A l’heure où j’écris ces lignes, Grayscale investments détient pour ses clients pour plus de 1,100 milliards de dollars en Bitcoin.

Le Bitcoin ne peut plus être ignoré, ni moqué. Le Bitcoin est une affaire très sérieuse désormais. Une affaire si sérieuse que le régulateur Américain de la banque, l’Office of the Comtroller of the Currency (OCC), vient de donner l’autorisation aux banques Américaines d’acheter puis de détenir du Bitcoin pour leurs clients.

JPMorgan qui avait déjà changé totalement sa position vis-à-vis du Bitcoin devrait s’engouffrer dans cette brèche dans les mois à venir. La banque dirigée par Jamie Dimon a déjà commencé à proposer ses services bancaires aux plateformes d’échanges en crypto monnaies Coinbase et Gemini.

Le géant du paiement en ligne PayPal a lui aussi décidé d’adopter une nouvelle approche avec le Bitcoin. La société a toujours été un opposant au Bitcoin jusqu’à cette année 2020. Désormais, PayPal a avoué travailler à une solution visant à proposer l’achat / vente de Bitcoin à ses 325 millions d’utilisateurs directement depuis sa plateforme.

Quelque chose est en train de changer en 2020, et l’adoption du Bitcoin s’accélère de manière très forte sous nos yeux.

MicroStrategy est la première grande société à faire du Bitcoin sa réserve de trésorerie

Néanmoins, jusqu’alors, toutes ces annonces ne consistaient qu’à proposer des services autour du Bitcoin. Aucune entreprise n’avait encore réellement décider de sauter le pas en embrassant elle-même directement la révolution Bitcoin, comme MicroStrategy vient de le faire.

Cela a changé le 11 Août 2020.

En ce jour somme toute anodin, MicroStrategy a annoncé officiellement adopter Bitcoin comme son principal actif de réserve de trésorerie. Pour rappel, MicroStrategy est la plus grande société indépendante de business intelligence cotée en bourse.

La société MicroStrategy est cotée au Nasdaq.

Cette annonce de MicroStrategy est donc un véritable game-changer pour le Bitcoin. C’est la première fois qu’une entreprise de cette envergure décide de faire du Bitcoin sa réserve de trésorerie.

L’entreprise vient d’annoncer officiellement qu’elle a acheté 21,454 BTC pour un prix d’achat global de 250 millions de dollars, qui comprend également les frais de transaction.

Le plus amusant est donc de repenser au tweet de Michael J. Saylor datant du 19 Décembre 2013. A l’époque, Michael J. Saylor, qui était déjà le CEO de MicroStrategy, annonçait la mort prochaine du Bitcoin. Ce tweet fait partie des 381 annonces de la mort du Bitcoin depuis sa création.

Et aujourd’hui, on peut mettre en perspective ce tweet de 2013 avec ce tweet que vient de faire Michael J. Saylor :

La révolution monétaire qu’est Bitcoin avance à une vitesse incroyable

En un peu moins de sept ans, énormément de choses se sont passées pour le Bitcoin. La révolution monétaire que représente le Bitcoin avance à une vitesse assez incroyable.

Dans son annonce officielle, MicroStrategy explique son changement radical de stratégie envers le Bitcoin par sa volonté de maximiser la valeur à long terme pour ses actionnaires :

“Notre investissement dans Bitcoin fait partie de notre nouvelle stratégie d’allocation de capital, qui cherche à maximiser la valeur à long terme pour nos actionnaires.”

Le reste de la déclaration officielle de Michael J. Saylor est un plaidoyer pour Bitcoin comme vous pouvez en juger par vous-même :

“Cet investissement reflète notre conviction que Bitcoin, en tant que crypto monnaie la plus largement adoptée dans le monde, est une réserve de valeur fiable et un actif d’investissement attrayant avec un potentiel d’appréciation à long terme plus important que la détention de liquidités. Depuis sa création il y a plus de dix ans, Bitcoin est devenu un ajout important au système financier mondial, avec des caractéristiques utiles à la fois pour les particuliers et les institutions. MicroStrategy a reconnu que Bitcoin est un actif d’investissement légitime qui peut être supérieur aux liquidités et a donc fait de Bitcoin le principal actif de sa stratégie de réserve de trésorerie.”

Cette initiative extrêmement intelligente de MicroStrategy est une première pour une société cotée en bourse aux États-Unis.

Cela prouve, s’il en était besoin, que la plus grande proposition de valeur de Bitcoin à l’heure actuelle est d’être une réserve de valeur pour se couvrir contre la grande inflation monétaire que nous subissons.

Conclusion

Avec ce mouvement stratégique inédit, MicroStrategy montre la voie qui sera suivie par de plus en plus de grandes entreprises dans le futur. A mesure que le prix du Bitcoin va augmenter dans les années à venir, MicroStrategy sera récompensé grandement de son audace.

Le succès de MicroStrategy avec le Bitcoin motivera d’autres entreprises d’envergure à en faire de même.

Cela donnera également des idées au grand public, et qui sait, si des banques centrales ne choisiront pas à terme d’adopter le Bitcoin à part entière dans leur stratégie d’allocation de leurs réserves au côté de l’or.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

S’il est certain que nous n’en sommes encore qu’au début de la révolution Bitcoin, les choses sont en train de s’accélérer grandement en cette année 2020. Je suis même prêt à parier qu’elle sera rappelée comme le tipping point pour le Bitcoin d’ici quelques années.