De nouvelles règles vont s’appliquer au secteur de la crypto-sphère

Le GAFI va publier de nouvelles règles pour le monde de la crypto impactant les échanges, les fonds et les dépositaires

Le 21 juin, le Groupe d’action financière (GAFI) publiera une note expliquant comment les pays participants devront exercer une surveillance sur le secteur des actifs numériques, a déclaré la porte-parole du GAFI Alexandra Wijmenga-Daniel. La nouvelle a été rapportée par Bloomberg le 12 juin.

Pour Bloomberg, les nouvelles règles s’appliqueront à un large éventail d’entreprises s’occupant de crypto-monnaies et de jetons, notamment les crypto-exchanges, les dépositaires et les fonds de couverture.

Le GAFI est une organisation intergouvernementale créée à l’initiative du G7 pour promouvoir la mise en œuvre de mesures juridiques, réglementaires et opérationnelles de lutte contre le blanchiment d’argent.

Le GAFI a élaboré une série de recommandations reconnues comme étant la norme internationale en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités illicites. Comme le note Bloomberg, ces recommandations sont utilisées par environ 200 pays dans le monde, y compris les États-Unis.

Bloomberg indique que les règles du GAFI devraient obliger des entreprises allant de grandes plateformes boursières, telle que Coinbase, à des gestionnaires d’actifs, tel que Fidelity Investments, à collecter des données sur tous les clients initiant des transactions à partir de 1 000 euros.

Il leur sera également demandé de fournir des données sur les destinataires des fonds et de les partager avec leur propre fournisseur de services, ainsi que des données sur chaque transaction, affirme Bloomberg.

Les règles à venir seront notamment soumises à l’interprétation de différents régulateurs nationaux.

Certains participants du secteur auraient fait part de leurs préoccupations quant à la nécessité de restructurer fondamentalement la technologie de la blockchain, afin de satisfaire les nouvelles exigences en matière de réglementation, tandis que d’autres s’inquiètent des conséquences néfastes des coûts de mise en conformité sur l’industrie.

Dans un commentaire, Jeff Horowitz, responsable de la conformité chez Coinbase, a déclaré que “l’application de la réglementation bancaire à ce secteur pourrait amener davantage de personnes à effectuer des transactions de particulier à particulier, qui échapperaient aux contrôleurs. Le GAFI doit vraiment tenir compte des nombreuses conséquences imprévues de ces nouvelles règles une fois appliquées aux VASPs.” (fournisseurs de services d’actifs virtuels).

Jesse Spiro, de la société de renseignements Chainalysis, qui s’occupe de la blockchain, aurait quant à lui affirmé que les futures directives du GAFI étaient nécessaires pour le secteur.

Comme indiqué récemment, le Financial Crimes Enforcement Network des États-Unis a récemment publié de nouvelles directives à l’intention de toute entité dont les activités relèvent de la loi sur la confidentialité des banques du pays.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

bank-of-america-cryptos-wallet

Bank of America cherche à breveter un portefeuille de cryptos

Bank of America cherche à breveter un système de sécurité « partitionné » pour les portefeuilles de monnaie numérique ce qui donnerait à différents utilisateurs différents niveaux d'accès aux fonds stockés.
Israël-regulations-finctech

L’organisme de réglementation israélien accélère le traitement de 2 000 demandes de licence Fintech !

L'organisme israélien de réglementation Fintech est en train de réorganiser son régime d'octroi de licences pour encourager la concurrence dans ce domaine.
levéedefond-CRM-blockchain

Le concurrent de Salesforce « Cere » lève 3,5 millions de dollars auprès de Binance Labs et d’autres partenaires

Le Cere Network, un logiciel de gestions des relations avec la clientèle (CRM) basé sur la blockchain vient de clôturer un tour de table « seed round » de 3,5 millions de dollars.
darkweb-trafic-cryptos

Un trafiquant de drogue du dark web perd des millions de dollars de gains cryptos illicites

Un homme a été condamné à San Diego, en Californie, pour de la vente de drogue contre des cryptos sur le dark web.