La croissance exponentielle du secteur de la DéFi ces dernières années et ces derniers mois nous a amené à connaître des projets phares du marché que sont MakerDAO et Compound, tout deux ayant dépassé le milliard de dollars investis dans leurs protocoles respectifs. Aujourd’hui nous allons nous intéresser de plus près au projet qui arrive sur la troisième marche du podium de la DéFi derrière ces deux mastodontes : Synthetix (SNX). Ce projet se différencie par une approche axé trading décentralisé. Avec Synthetix on ne réalise pas un simple investissement ou un vulgaire crédit on le fait pour investir dans des produits financiers ou plutôt des “Synth”. Ces derniers peuvent représenter tous types d’actifs, monnaies Fiat, cryptos mais aussi des actifs immobiliers. Plongeons ensemble plus en détails dans ce projet phare de la DéFi qui pourrait bien révolutionner le trading dans les années à venir.


Au départ,était Havven, un projet de stable coin devenu Synthethix, un des plus gros projet DéFi

C’était il y a près de 4 ans, en 2016 que le projet Synthetix voit le jour sous un autre nom, celui de Havven. Fondé par Kain Warwick, un australien plutôt touche à tout qui a multiplié les expériences entrepreneuriales depuis qu’il a obtenu son diplôme d’ingénieur en génétique.

Avant Synthetix le bonhomme avait quand même fondé trois autres sociétés et rédigé un livre sur le potentiel de l’intelligence artificielle. Au delà de cela, Kain a obtenu une licence pro de tennis et est un fan de musique. Le gars est plutôt brillant est c’est donc en 2016 qu’il se lance dans l’aventure Havven, qui deviendra plus tard Synthetix, peut être pour faire référence à son penchant pour la musique.

Au départ, le projet Havven était un “simple” projet DéFi qui permettait d’obtenir des stablecoins qui s’appelaient le nUSD, un stable coin basé sur le cours du dollar que vous pouviez échanger de la même manière que le stablecoin DAI par exemple. Les équipes du projet Havven ont ainsi fait le constat qu’il était nécessaire d’apporter une valeur ajoutée plus importante sur le marché.

C’est ainsi qu’à la fin de l’année 2018 le projet a opéré un rebranding complet afin de devenir le projet Synthetix. Il ne s’agira plus de token HAV mais de tokens SNX. Il ne s’agira plus d’un simple stablecoin nUSD mais d’une myriade de possibilité financière avec une offre accès sur le trading de “Synths” des produits financiers prenant la forme de sUSD, sBTC. Comme nous l’expliquions en introduction, les Synths qui sont obtenues contre des tokens SNX peuvent représenter n’importe quel actif sur le marché.

Au cours de ces 4 premières années, les équipes de Havven devenu Synthethix auront réussi à lever près de 30 millions de dollars via des levées de fonds classiques mais aussi et surtout deux ICO consécutives permettant d’amasser bon nombre d’Ether pour une valeur cumulée de 28 millions de dollars. Parmis les investisseurs du projet Synthetix on retrouve des particuliers qui ont participé à l’ICO mais aussi des fonds d’investissement privés comme Framework Ventures qui a participé à la dernière levée de fonds en date du projet qui a eu lieu en Octobre 2019.

De plus, bien que n’ayant fait l’objet d’aucunes annonces officielles de leur part, on retrouve une fois de plus le nom de a16z, – le nom de code du fonds d’investissement Andreessen Horowitz – qui détient des parts importantes dans les projets de MakerDAO et Compound. Ce fonds d’investissement c’est fait une spécialité de ne pas passer à côté d’un projet DéFi d’envergure et c’est ainsi que le portefeuille a16z détient près de 375 000 tokens SNX.

Alors qu’on ne comptait pas plus de 2000 utilisateurs réguliers de l’exchange décentralisé Synthetix au début de l’année 2020, on en compte actuellement pas loin de 10 000, un beau x5 qui démontre l’intérêt grandissant des traders pour ce nouveau modèle de trading. Dès lors, essayons de mieux comprendre de quoi il s’agit exactement et comment cela fonctionne concrètement.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le token SNX et les “synth” pour réinventer le trading à la sauce décentralisée

Le token SNX est au coeur du projet Synthetix et ils représentent un fort intérêt pour ceux qui en possède. En effet, on commencera par évoquer l’augmentation incroyable de la valeur du SNX au cours des deux dernières années. Le cours du token est passé de 0,02 dollars à 4,3 dollars le SNX aujourd’hui, une augmentation qui représente un x215, de quoi rappeler quelques souvenir aux hodlers de cryptomonnaies ayant vécu la frénésie 2016-17.

Mais au-delà de l’augmentation exponentielle du cours du SNX, l’intérêt pour ses détenteurs ne s’arrête pas la. En effet en détenant des SNX vous prenez part au projet Synthetix qui est rappelons le un projet de finance décentralisée dont le but ultime est de s’affranchir d’une gouvernance centralisée.

Ainsi vos SNX vous permettent de recevoir une partie des frais de transaction générés par les échanges effectués sur la plateforme. Ces frais de transaction représentent un faible pourcentage de chaque transaction. Mis bout à bout ils représentent au final un petit pactole que les détenteurs de SNX se partagent. Aujourd’hui par exemple les frais de transactions amassés sur l’exchange Synthetix représentent 136 000 dollars et le tout est visible et transparent grâce au Synthetix Dashboard accessible à tous.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Par ailleurs, l’intérêt de détenir un jeton SNX est en réalité de pouvoir en obtenir encore plus grâce à la politique de création de jetons SNX. En effet, le programme de création de nouveaux jetons SNX arbitré par les membres du projet est le suivant : le nombre total de SNX en circulation va passer de 100 millions à 250 millions de jetons SNX d’ici Août 2023. Le taux d’inflation des jetons SNX est fixé à 1,25% par semaine dans les 5 années à venir. Après cela, soit à partir de Septembre 2023 l’inflation sera de 2,5% mais celle-ci ne sera plus hebdomadaire mais annuelle.

Vous l’aurez compris ce système a réfléchi by design afin d’inciter un maximum les nouveaux investisseurs à se doter de jetons SNX et à les utiliser dans le cadre du protocole Synthetix afin d’être éligible aux pot commun des frais de transaction.

Le SNX est donc un jeton qui a de la ressource et du potentiel, le summum de son utilité est qu’il est aujourd’hui l’unique collatéral permettant d’obtenir les fameux “Synth” qui représentent sous la forme de tokens sUSD, sBTC, sTSLA, sAPPL ou sActifimmobiller, les produits que l’on peut trader sur l’exchange synthetix.

Avec le projet Synthetix on retrouve ainsi le même principe d’émission de tokens contre un collatéral que dans les autres projets MakerDAO et Compound à l’exception que les Synths offrent plus de possibilité pour les traders avec des Synths inverse par exemple qui permettent de miser sur la dévaluation du cours d’un actif. Il existe ainsi un Synth de type Inverse Bitcoin qui permet de miser sur la dévaluation du cours du Bitcoin. Afin d’obtenir des Synths le taux de collatéralisation est de 750%. Pour faire simple vous devez déposer 750% de la valeur du synth que vous souhaitez obtenir en SNX dans le protocole.

Prenons ici l’exemple de deux traders sur Synthetix, il est important de prendre un exemple avec plusieurs traders pour bien comprendre le fonctionnement.

Rudy et Philippe démarrent ainsi avec 50 000 dollars chacun de sUSD (le Synth annexé sur le dollar). La dette totale du réseau de ces deux traders représentent un total de 100 000 dollars. Avec ces 50 000 dollars en sUSD Rudy achète pour 50 000 dollars de sBTC (le Synth annexé sur le cours du Bitcoin). Philippe lui conserve ses 50 000 dollars de sUSD. Le cours du Bitcoin augmente maintenant de 25%, alors que le cours du dollars reste stable. La dette totale des traders représente maintenant non plus 50 + 50 mais 50 + 75 (50 + 25%  d’augmentation du cours) soit un total de dette de 125 000 dollars. Les deux traders sont toujours responsable de 50% chacun de la dette total soit 62 500 dollars en valeur. Ainsi, d’un côté Rudy réalise une plus value de 75 000 – 62 500 soit 12 500 dollars en valeur grâce à l’augmentation du cours du sBTC, de l’autre Philippe fait une moins value de 12 500 dollars soit 62 500 (la valeur de la dette) – la valeur de ses sUSDT.

Bien entendu l’exchange Synthetix n’est pas uniquement composé de deux traders, il faut donc transposer cet exemple à l’échelle des milliers de traders actuellement qui sont donc incité à “miser” sur les actifs les plus performants pour réaliser des plus values intéressantes. Pour récupérer vos jetons SNX placés dans le protocole vous devez par la suite rembourser la valeur de vos Synth initialement empruntés. On retrouve ici le concept d’emprunt garantis par un collatéral au centre des protocoles DéFi. Les synths remboursés sont ainsi détruits de la même manière qu’ils avaient été créé au départ.

Le futur du trading sera-t-il décentralisé ?

Le trading décentralisé, comme toute opération de trading n’est pas sans risque, et les équipes de SYnthetix en sont conscient. Il existe notamment un risque que la valeur des jetons SNX baisse et que celle-ci ne soit pas suffisante pour garantir la valeur des actifs échangés sur la plateforme sous forme de Synths.

La question de la gouvernance, toujours au coeur des débats quand on parle de finance décentralisée et représente aussi un gros challenge pour Synthetix qui comme MakerDAO et Compound a fait le choix de centraliser les prises de décision au sein de l’équipe projet avant de passer à une véritable gouvernance décentralisée. Aujourd’hui les décisions sont néanmoins transparentes et les réunions de l’équipe projet sont disponibles à l’écoute sur Youtube.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Au-delà de ces risques qu’il ne faut pas négliger le potentiel du projet Synthetix est énorme. Il pourrait ainsi démocratiser l’accès au trading de produits dérivés et ainsi démocratiser encore un peu plus le trading dans le monde. En effet aujourd’hui ce type de trading est surtout accessible aux investisseurs institutionnels mais bien plus rarement aux particuliers et dans tous les cas, pas avec ce niveau de transparence sur les actifs. Par ailleurs, le fait de pouvoir être rétribué via les frais de transactions ainsi que de pouvoir bénéficier de nouveaux jetons SNX en tradant sur la plateforme représente une véritable incitation à rejoindre le projet qui a tout pour éveiller la curiosité du trader qui sommeille en vous. Une curiosité que vous pourrez aussi rassasier en continuant votre lecture sur la tribune du trading de cryptodidacte disponible sur Thecointribune.