Des grandes banques coréennes investissent dans un round à 6,4 millions de dollars pour Coinplug

bank-Korea-investing

Une des premières sociétés autour du bitcoin en Corée du Sud a levé 6,4 millions de dollars auprès d’institutions financières locales de premier plan.

La startup a déclaré dans un communiqué publié jeudi que le financement provenait de KB Investment, une unité de capital-risque du KB Financial Group et l’une des plus grandes institutions bancaires en Corée, de Mirae Asset Venture Investment, une filiale cotée de la banque d’investissement et courtier en valeurs mobilières Mirae Asset Daewoo, ainsi que de la société de private equity et VC Smilegate Investment.

Avec ce nouvel apport de capitaux, Coinplug a déclaré qu’il se concentrerait sur les technologies d’identification décentralisées, un domaine qui a suscité un grand intérêt de la part du gouvernement coréen et des grandes banques du pays.

Fondée en 2013, Coinplug exploite un crypto exchange avec un wallet mobile et des services de cartes prépayées bitcoin disponibles dans les magasins de proximité du pays. Le nouveau financement est qualifié de série B2 et arrive quatre ans après avoir recueilli 5 millions de dollars lors de la série B, également appuyée à l’époque par Mirae Asset Venture Investment et KB Investment.

Selon un rapport de CoinDesk Corée, un investisseur a mentionné la participation de Coinplug aux efforts de Busan pour devenir un acteur majeur de la blockchain comme l’une des raisons de sa participation au financement.

Coinplug travaille avec un large éventail d’institutions financières, dont Shinhan Bank, Hyundai Card, KB Card et KB Kookmin Bank. L’entreprise collabore activement avec un certain nombre d’entités gouvernementales dont l’Agence coréenne des services Internet (KISA) et la Korea Post ainsi qu’avec la Busan City Blockchain De-regulatory Zone.

Coinplug a jusqu’à présent déposé 262 demandes de brevets et reçu 98 brevets approuvés.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…
L'armée chinoise, payée en cryptomonnaies ?

L’Armée Populaire de Libération va t-elle payer ses soldats en NEO ?

Le journal officiel de l’Armée Populaire de Libération du peuple chinois, le PLA Daily a suggéré, il y a quelques jours que les soldats chinois soient récompensés en cryptomonnaie. L’article de presse qui a mis en exergue ce système de récompense est rendu public alors…
NEO gagne 100% en 2 semaines

Le NEO prend 100% en 10 jours, l’effet «Xi Jinping » ?

Depuis le 25 octobre, le NEO a connu un rebond spectaculaire. Considérée comme l’Ethereum chinois, la cryptomonnaie a connu une hausse de 100% de sa valeur pendant les dernières semaines. Ce rebond intervient alors que le gouvernement chinois a fait de l’adoption de la technologie…

La crypto des BRICS serait utilisée par 3 milliards d’individus

le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud - les cinq nations constituant les BRICS - viennent d'annoncer leur volonté de créer une cryptomonnaie commune pour leurs transactions réciproques. Poussé notamment par la Russie, un futur système de crypto-paiements aura vocation à…