Europol se casse les dents sur MONERO jugée intraçable, contrairement à Bitcoin

Associée à TOR, les transactions utilisant MONERO sont intraçables par EUROPOL

Un responsable d’Europol a découvert que les transactions masquées par les utilisateurs de Monero (XMR) ne pouvaient pas être tracées de la source vers la destination. Cette découverte vient contredire les déclarations selon lesquelles les identités des utilisateurs pouvaient être révélées grâce aux transactions XMR.

Des conclusions issues d’une enquête d’Europol

Selon les autorités européennes, il est actuellement impossible de retracer les transactions effectuées sur le réseau Monero (XMR). Le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité d’Europol a révélé, dans une présentation très récente, que ni les mouvements de pièces ni les transactions IP ne pouvaient être révélés, même avec des recherches très poussées.

De nombreux autres détails ont été partagés au cours d’un webinaire de Blockchain Alliance portant sur la performance des pièces anonymes. Jerek Jakubcek, auteur de ces résultats de recherches, a révélé que le développement des pièces anonymes était étroitement suivi par Europol.

Une enquête en cours sur un utilisateur de la cryptomonnaie a permis d’aboutir à certaines conclusions. L’expert d’Europol expliqué :

« Le suspect ayant utilisé une combinaison de Tor et [Monero], nous n’avons pas pu retrouver les fonds. Nous n’avons pas pu retracer les adresses IP. Ce qui signifie que nous avons atteint la fin de la route. Tout ce qui s’est passé sur la blockchain Bitcoin était visible et c’est pourquoi nous avons pu aller assez loin ».

Pub
Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Europol souhaite limiter l’utilisation anonyme de la cryptomonnaie

Si l’intérêt des autorités européennes pour les transactions Monero s’est accru dernièrement, c’est parce qu’elles tentent de restreindre l’usage anonyme de cryptomonnaies dans l’Espace Européen. L’année dernière, Brestmixer, l’un des plus grands services de mixage de Bitcoin (BTC) a été sanctionné par Europol alors même que les mélanges de pièces BTC effectués sur la plateforme permettaient de découvrir l’origine des transactions.

Selon l’enquête menée par les autorités européennes, c’est en combinant une pièce anonyme à l’utilisation du navigateur Tor que les utilisateurs de cryptomonnaie parviennent à masquer leurs traces. Découverte récemment, une brèche aurait pu autrefois exposer les adresses IP des utilisateurs. Toutefois, les solutions pour masquer l’ensemble des données de la plateforme existent de plus en plus.

Il convient malgré tout de préciser que c’est seulement dans le cas des transactions de pair-à-pair que l’anonymat est permis. Or, les échanges de Monero (XMR) sont tels que les transactions entrantes sont toujours masquées lorsqu’elles sont liées à une identité réelle. Une fois que les pièces sont retirées, les données peuvent être obscurcies en même temps que leurs origines. En cela, Monero se distingue de nombre d’autres chaînes de blocs.

En dépit de la complexité des chemins qu’elles offrent, les blockchains de Bitcoin ou Ethereum sont parfaitement transparentes.

Pub

Gemini lance une Place de Marché pour les NFT (Non Fungible Token)

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de NF Tokens (NFT), l'exchange Gemini vient de lancer Nifty Marketplace 2.0 pour acheter, vendre ou stocker des NFT. Suite à ce lancement, fruit de la récente acquisition de Nifty Gateway, Gemini espère conquérir encore plus d'utilisateurs et séduire davantage.…

L’histoire de la Blockchain s’écrira aussi au Nigeria et au Kenya

L’Afrique profitera-t-elle de la quatrième révolution industrielle ou sera-t-elle (encore une fois) laissée pour compte ? Le continent serait un terrain favorable au développement des projets blockchain, avec un Nigéria et un Kenya qui semblent aujourd’hui se démarquer positivement. Une révolution en marche en Afrique Le…

Chair de Poulpe : Kraken part à la conquête du marché crypto en Inde

Kraken étend encore plus ses tentacules après la décision favorable aux cryptos, de la Cour Suprême de l’Inde. Changpeng Zhao lui, n’a pas attendu ce déblocage pour continuer son développement dans le pays. La crypto-industrie indienne va donc normalement retrouver une certaine dynamique, après que…

L’âme d’un chasseur de primes ? Nexus vous offre 7000 dollars par bug

Retour au bon vieux temps du Far West avec ses chasseurs de prime se faisant de l’oseille sur la tête des bandits ayant leur portrait placardé un peu partout dans la ville, sur les fameuses affiches WANTED. C’est vrai, vous n’aurez pas les bottes de…

BINANCE investit 50 millions en Inde dans des start-ups blockchain

En Inde, WazirX et Binance entendent promouvoir l'utilisation et l'adoption des technologies blockchain dans le sous-continent. Ils annoncent ainsi la mise en place conjointe d'un fonds dénommé Blockchain for India doté de 50 millions de dollars. Le duo d'exchanges espère investir dans le financement de…