Face au Vaccin, les Cryptos sont tirées entre l’Or et les Actions

Medicine in vials and syringe

Face à l’annonce d’un possible vaccin, les marchés ont réagi de manière historique. Alors que les actions sont généralement montées, les matières premières comme l’or ont chuté. Dans sa logique fondamentale parfaite, des cryptos comme le Bitcoin (BTC) sont restées à mis chemin entre actions et métaux précieux. Le maintien d’un risque économique fort dans les mois à venir pourrait accentuer les risques de réajustements sur les marchés.

Pub

Les cryptos affirment leur indépendance

Un contexte sans précédent historique

cours bitcoin et or

Cette situation de réajustements financiers (et bientôt économiques) extrêmes implique des mouvements de marchés déterminants. Ces dernières semaines ont probablement ouvert la tendance jusqu’à la fin d’année. Jusqu’ici, la jeunesse des cryptos dans le paysage financier les expose à une situation sans précédent. On se concentrera ici essentiellement sur le Bitcoin pour décrypter les derniers mouvements de marchés.  

Pour l’instant, la tendance hebdomadaire sur le Bitcoin par exemple reste forte. Le risque serait essentiellement sur la tendance journalière horizon février. Le fait que le Bitcoin semble ralentir son ascension en ce moment est par exemple encouragé par la présence de la résistance de juillet 2019 sur le MACD. Encore une fois, le risque qui prime sur le prix du Bitcoin n’est pas une détente des tensions économique, ni une perspective de croissance meilleure, mais un effet de liquidités comme ce fut le cas début 2020.

Depuis début novembre, le marché actions s’est nettement surévalué en un temps minime. L’annonce du vaccin a provoqué un effet d’aubaine pour des horizons de 2 à 5 ans. Il n’en est pas moins que la menace économique est bien réelle pour les prochains mois, ce que les marchés refusent de voir faute de news économiques. Ces derniers mouvements augmentent le risque d’instabilité financière à moyen terme en raison des distorsions entre anticipations de court et long terme.

Les prochains mois seront décisifs

Le graphique ci-dessous reprend la saisonnalité du Bitcoin entre 2016 et 2019. Bien que l’étude soit effective sur une période courte, cela donne un bon aperçu des périodes les plus profitables au Bitcoin. Le Bitcoin profite généralement du printemps et un peu moins de l’automne. À l’inverse, les mois de janvier, septembre ou mars sont plutôt des mois de correction sur le Bitcoin.

variations mensuelles du bitcoin

Novembre est souvent un mois à double extrême : forte hausse ou assez forte baisse. Ce qui n’est pas tout à fait le cas de décembre : forte hausse ou faible baisse. Les cours pourraient ainsi s’inscrire dans une phase de consolidation – à fondement haussier – dans les prochains mois.

Entre l’or et les actions

Dans leur définition économique, il semblerait que les cryptos soient à mi-chemin entre actions et métaux précieux. Les cryptos sont trop sécuritaires pour être des actions et trop innovantes pour être des métaux précieux. Elles répondent à un schéma économique millénaire dans l’Histoire des civilisations, à la différence que l’intensité de schéma est en rupture avec l’Histoire elle-même.

L’or résiste mal à la détente du risque économique, ce qui profite souvent aux actions en début de cycle haussier. Entre les deux, les cryptos font preuve d’une constance notable. Jusqu’ici, les cryptos ont bénéficié d’un double effet fondamental :

  1. Une demande sécuritaire contre les devises classiques ;
  2. Une demande d’innovation (de démocratisation comme avec PayPal).

Le fait que la demande sécuritaire se soit stoppée avec l’annonce du vaccin implique un ralentissement haussier structurel sur les cryptos ; sans pour autant changer la tendance.

Le risque reste donc essentiellement celui de voir une diminution de la demande d’innovation en raison par exemple d’une possible correction sur actions à l’hiver. Dans tous les cas, alors que les actions restent souvent encore perdantes sur 2020 et que l’or progresse d’un tier, le Bitcoin a plus que doublé depuis le 1er Janvier. Cette crise a provoqué des tendances économiques fondamentales en faveur large d’industries comme celles des cryptomonnaies.

L’industrie cryptos sacrée par l’économie

L’intronisation d’une nouvelle phase d’innovation

La découverte plus rapide d’un possible vaccin accélère aussi les perspectives de reprises. Il n’en est pas moins que les perspectives de transition technologique sont bien amplifiées.  

Pub

La capitalisation du Bitcoin est d’environ 280Mds$ pour ce début novembre 2020, contre près de 50Mds$ pour l’ETH, plus de 16Mds$ pour Thether et plus de 10Mds$ pour le ripple. Ces 4 premières cryptos représentent à elles seules plus de 350Mds$ début novembre 2020. Pour comparaison, la capitalisation du BTC était d’environ 75Mds$ il y a deux ans exactement avant le plus bas à 59Mds$ en février 2019. Cette capitalisation était de 15Mds$ en décembre 2016.

À titre comparatif, le Bitcoin représentait 0,6% du PIB français fin 2016. C’est près de 13% aujourd’hui. On arrive à ce constat de la Destruction Créatrice de Schumpeter. Les révolutions majeures ont été celles de la vapeur (train, travail mécanique, etc…), du pétrole et de l’électricité (automobile, cinéma, etc…) et enfin l’informatique (internet, équipements et maintenant l’intelligence artificielle et les cryptos). Les cryptos sont un dérivé de la fin du cycle long d’innovation de Schumpeter.

Chaque nouvelle innovation longue profite du déclin de la précédente innovation longue. Quand par exemple le pétrole et l’électricité ont quasi-entièrement substitué la vapeur. Durant cette phase de transition, la technologie naissante se nourrie de la précédente, augmente la productivité moyenne, la croissance, et le niveau de vie. Le fait que des technologies comme l’IA ou les cryptos vont devenir une source de croissance économique graduelle sur les 10 à 20 prochaines années confirme le fait que les cryptos sont actuellement en cours de dépassement du simple stade financier.

Les années 2020 seront déterminantes pour l’ampleur économique que prendront les cryptos. Nous sommes sur des niveaux clés dans l’Histoire de l’innovation économique. Bien que les cryptos soient encore loin d’une capitalisation d’un haut de cycle d’innovation (Apple, Amazon, etc…), ou bien encore loin de la valorisation de plusieurs milliers de milliards de l’or, elles s’affirment doucement dans le paysage économique. Quand une technologie commence à peser plus d’une dizaine de pourcents d’une économie, il y a peu de chances pour que le processus dynamique qui en découle soit stoppé.

Le vaccin ne sauvera pas l’économie !

Dans une approche plus actuelle de la situation économique, le vaccin n’éliminera pas la menace sanitaire avant un semestre. Si à cette menace économique sanitaire nous ajoutons le risque (cumulatif) de l’endettement, du chômage, des faillites, de la chute notable des investissements, etc… Il est évident que la crise, même avec vaccin, n’est et ne sera pas terminée. Nous en avons au moins jusqu’en 2022 pour voir une vraie détente du risque économique.

La transition technologique n’est pas freinée par l’annonce d’un vaccin, bien au contraire. Les agents économiques se sont familiarisés plus rapidement à ces technologies qui ont montré leur efficacité contre les risques purement humains (pandémies, guerres, etc…). L’arrivée d’un possible vaccin aura de réels effets sur le risque économique à partir du second semestre 2021 (si diffusé idéalement).

Un autre aspect à saisir et que la fin du risque sanitaire qui approche dans les prochains mois va provoquer l’intensification des risques du type budgétaires. Le fait que les recettes publiques dépendent hautement de la dette, et que le service de la dette progresse à long terme (et non la charge de la dette !), seront des facteurs intensificateurs au risque institutionnel (et donc monétaire) qui pointe en 2021/2022. Risque monétaire, même implicite, dont bénéficieraient largement les cryptos monnaies.

Les signes structurels à long terme comme le stress financier montre bien que cette crise, qui n’est pas terminée, bénéficient largement aux nouvelles technologies. La présence d’un fort risque systémique dans les prochaines dizaines de mois va également amplifier le potentiel haussier à long terme des cryptos. Toutes les manifestations du risque institutionnel dans l’Histoire d’une civilisation ont été des périodes de réajustements intenses qui dégagent des opportunités de long terme stratégiques.  

Pub

L’annonce d’un possible vaccin a constitué un véritable déblocage psychologique, mais pas économique. Les métaux précieux ont été impacté, à l’inverse des actions. De leur côté, en respect total à leur fondamentaux, les cryptos restent stables. Ce qui pourrait présager la tendance globale des prochaines semaines. Cependant, le fait que l’économie dirige la bourse à moyen terme augmente structurellement le risque de correction une fois le mouvement haussier achevé sur actions.

Au-delà de cette phase à risque, l’annonce d’un possible vaccin tend même à augmenter le risque institutionnel, ce qui devrait être largement bénéfique à l’intérêt sécuritaire des investisseurs ; ajouté à la reprise privée globale. En d’autres termes, le sortir progressif de crise devrait accélérer les tendances observées sur la majorité des cryptos.  

bitcoins on Mexico flag background

L’homme le plus riche du Mexique met 10% de sa fortune en Bitcoin (BTC)

Un feu de joie avec des fiats alimentant le bûcher : seuls les millionnaires et les milliardaires seraient donc conscients de la vraie valeur des fiats ? Les investisseurs institutionnels et les grandes fortunes se ruent de plus en plus vers Bitcoin (BTC).…
Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 22 novembre 2020 – Ménage avant la rentrée des institutionnels

Les marchés se refroidissent un peu avant d’attaquer l’ouverture des marchés pour les institutionnels le lundi. Bitcoin (BTC) a chuté en-dessous des 18 000 USD aujourd’hui, 22 novembre 2020. Les institutionnels sont à l’origine du rallye actuel, une différence notable par…
cryptocurrency. bitcoin coin

Bitcoin (BTC) voit son nombre d’adresses actives exploser

La valeur du Bitcoin (BTC) ne cessant d’augmenter ces derniers jours, elle a engendré d’énormes bouleversements au sein de l’industrie. Pendant que nous assistons à la reprise du marché des cryptomonnaies, les détenteurs de l’actif ont également commencé par se…
virtual money - Bitcoins

Bitcoin (BTC), Covid, Great Reset et CBDC

Oubliez le « monde d’après Covid » dans lequel nous aurions pris conscience de notre folle société d'hyper-consommation. Nous voici servis à la place le « Great Reset »… Le FMI, les Banques Centrales et les hommes de Davos ont…
Bitcoin close-up on keyboard background, the flag of India is shown on bitcoin.

Le volume des transactions Bitcoin (BTC) P2P en Inde est sur le point de dépasser celui de la Chine

Un temps ralentit par la période de faible volatilité du Bitcoin (BTC), les transactions P2P impliquant la cryptomonnaies semblent avoir repris de plus belle en Asie. Cette reprise a d’ailleurs permis à de nouveaux acteurs d’augmenter leur part de marché…