Facebook aurait dû utiliser le Bitcoin (BTC) pour son projet ?

Facebook aurait du choisir bitcoin

Le directeur stratégique de la société Blockstream, Samson Mow, a déclaré qu’il pense que Facebook aurait dû utiliser Bitcoin (BTC) au lieu de développer son propre stablecoin dans une série de tweets publiés le 16 juillet.

“Libra ne peut pas être tout pour tout le monde”

Dans ses tweets, Mow est arrivé à la conclusion que “Libra est foutue”. Il a expliqué qu’il avait l’impression que Mark Zuckerberg n’avait aucune idée claire de ce qu’il est en train de construire. Mow ajouta :

“Libra ne peut pas être tout pour tout le monde, et elle ne peut pas être ouverte et fermée en même temps.”

Mow note également que les représentants du projet ont exprimé l’idée que – puisque le projet est open source – le réseau nouvellement développé appartient à la communauté, qui sera en mesure d’accéder au code. L’association s’attend à “abandonner le contrôle à la fois sur le code et sur le réseau tout au long du processus”. Néanmoins, Mow explique que ceci est apparemment en contraste avec d’autres déclarations faites par les représentants de Libra :

“Si cette affirmation est vraiment vraie, une équipe de développement sera en mesure de supprimer les composants KYC / AML d’un portefeuille autre que Calibra, tout en pouvant interagir librement avec le réseau, en dehors des rampes d’accès et de désactivation.”

Une telle possibilité rendrait l’association incapable de tenir une autre promesse faite par les représentants. Plus précisément :

“Les portefeuilles appliqueront des sanctions imposées par notre appareil de sécurité nationale et notre trésorerie.”

Mow souligne que la seule façon pour l’association de tenir de telles promesses est d’avoir un contrôle total. Les représentants de Libra auraient également déclaré qu’ils voulaient s’assurer que les gens soient capables de faire ce qu’ils veulent avec leur stablecoin “tant qu’ils ont un usage légitime du produit”.

Vous auriez dû utiliser Bitcoin (BTC) ?

Mow note que, cela crée le problème de définir ce qu’est l’utilisation légitime. Il a conclu :

“C’est bien que Marcus ait dit : “Nous prendrons le temps de bien faire les choses. Une fois que Libra sera conforme à chaque juridiction, ce sera juste un PayPal plus complexe régi par une association. J’aurais dû utiliser Bitcoin (BTC).”

Pendant ce temps, CNBC rapporte que le groupe suisse qui est censé superviser la protection de la vie privée de Libra dit qu’il n’a pas eu de nouvelles de Facebook du tout.

De plus, hier, selon le sénateur américain Sherrod Brown, membre de rang du Comité sénatorial des banques, Libra est une “recette pour plus de pouvoir des entreprises sur les marchés et les consommateurs”.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

Le 18 millionième Bitcoin redonne espoir au marché !

Le marché de la crypto connait une légère reprise après un autre mouvement à la baisse alors que Bitcoin (BTC) est de retour au dessus de 8.000 dollars.

Craig Wright serait-il l’inventeur de Bitcoin ?

L'australien Craig Wright a affirmé que Satoshi Nakamoto, l'auteur du white paper ayant donné naissance Bitcoin (BTC) l'a plagié. Cette affirmation a fait rire beaucoup mais pourrait-il y avoir un fond de vérité ?

Vous pourrez bientôt échanger du Bitcoin Cash (BCH) sur Binance !

Déjà disponible dans le monde entier, le Bitcoin Cash s'attaque maintenant à de nouveaux marchés et plateformes. La dernière plateforme a ajouté la crypto habituée du top 10 est l'échange décentralisé de Binance, la plateforme la plus populaire au monde en matière d'échange de cryptomonnaie.

Keplerk, la “killer app” tant attendue pour adopter le Bitcoin ?

Chaque année a lieu au sein de la Silicon Valley , la conférence intitulée “Disrupt” qui rassemble tout ce qui se fait de mieux en termes de technologie. On peut aussi y voir les perspectives d’évolution du marché avec les start-ups en vogue. La conférence…

Découverte d’un site de pédopornographie permettant des paiements en bitcoin

Un grand jury fédéral américain a inculpé un citoyen sud-coréen pour avoir dirigé le plus grand site pédopornographique de la toile, où les visiteurs ont dépensé des millions de dollars en bitcoin (BTC) pour payer le contenu illégal.