Facebook répond aux accusations contre Libra

libra-us

David Marcus, le responsable de Calibra a répondu aux accusations de certaines autorités gouvernementales quant à la sécurité d’un système comme Libra. Calibra est une entreprise Facebook qui est en charge de la création du portefeuille digital qu’utiliserons les consommateurs de Libra.


Il s’est attaqué en particulier à Bruno Le Maire, le ministre des finances français qui a fameusement dit que dans l’état actuel des choses Libra ne pourrait pas fonctionner en Europe et était une menace à la souveraineté monétaire des pays.

Il a déclaré sur Twitter que Libra serait extrêmement sécurisée et que pour chaque unité de Libra qui existerait, il y aurait une même unité de monnaie fiat en réserve pour assurer sa valeur. Si cette déclaration est vraie, il est alors certain que Libra offrirait une sécurité d’investissement très solide. De cette manière, continue-t-il, Libra ne créera pas de nouvelle valeur de nulle part, puisque pour chaque unité qu’elle créera une autre sera gardée en assurance.

La fonction de création de nouveau capital devrait dés lors rester dans les mains des gouvernements. Le responsable de Calibra a ajouté qu’avant tout, Libra cherchait à être un réseau de paiement international pratique et facile qui pourrait simplement aider les consommateurs.

Il a d’ailleurs ensuite remercié les législateurs de l’attention qu’ils apportent à Libra en disant que cela leur permettrait d’assurer la solidité de leur engagement de backer chaque Libra, cela faisant en sacrifiant certainement un certain profit mais surtout en maintenant la solidité du réseau en train d’être construit par le géant californien.

Ainsi, 26 banques centrales ont annoncé participer à un meeting en Suisse afin de questionner les motivations et les méthodes de Libra. La Banque Centrale Européenne, la Réserve Fédérale Américaine et la Banque d’Angleterre ont déjà annoncé leur participation.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Finalement, Marcus a fini par assurer que Libra continuerait à travailler de près avec les législateurs afin d’assurer la légalité du réseau.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies
Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020

Bitcoin (BTC) le 23 septembre 2020 – Cette Ligne Interdit Bitcoin de Chuter sous les 7000$ !

Petit chandelier vert quotidien suivi d’un autre de même taille mais, de couleur rouge : Bitcoin (BTC) reste comme figé suite à sa chute du 21 septembre 2020. Le BTC pourrait encore plonger en-dessous des 10 000 USD mais, son prix minimum…
YAM-finance-retour-v3

La Vengeance du Tubercule DeFi ! YAM revient et il n’est pas Content mais Audité !

Les carottes sont-elles cuites d’avance pour YAM 3.0 ? Entre engagement caritatif et chasse aux bugs, YAM Finance veut montrer à travers sa version 3, que le projet est là pour durer. L’audit de la V3 aboutit sur une conclusion rassurante ;…
La SEC des Philippines sévit contre des arnaques Bitcoin au Cloud Mining

La SEC des Philippines sévit contre des Ponzi Crypto sur fond de Cloud Mining Bitcoin (BTC)

Bitcoin (BTC) et Ponzi, deux termes associés dans des affaires d'escroqueries depuis que la cryptomonnaie est devenue célèbre. Cette fois-ci, l’affaire se déroule en Philippine où l’équivalent de la SEC locale a adressé un avertissement à Mining City et aux…
2000 milliards argent sale, pas Bitcoin (BTC) cette fois

2 000 milliards d’argent sale… Bitcoin (BTC) ? Non, Deutsche Bank et JP Morgan !

Une fois n'est pas coutume. Les grandes banques internationales sont une nouvelle fois au cœur d'un scandale de blanchiment d'argent. BuzzFeed a pu se procurer des documents levant le voile sur 2000 milliards d'argent sale. Où sont les banquiers qui…
La Sand Dollar, crypto des Bahamas

Le Crypto-Dollar des Sables sortira dans quelques semaines au Bahamas

On n’a pas attendu les cryptomonnaies pour avoir une monnaie virtuelle : les cartes bancaires faisaient déjà le job. Lorsque les Banques Centrales veulent remplacer la monnaie fiat physique par un « truc » virtuel, sans que celui-ci ne repose sur une blockchain…