Fujitsu développe une Blockchain ID Tech qui évalue la fiabilité des transactions

identité-numérique-blockchain-fujitsu

Les Laboratoires Fujitsu ont dévoilé ce qu’ils appellent la « technologie d’échange d’identité numérique » visant à accroître la sécurité des transactions en ligne.

La technologie basée sur la blockchain permet aux particuliers et aux entreprises effectuant des transactions en ligne de confirmer l’identité des autres parties impliquées. Plus important encore, selon la société, le système d’identification mesure la « fiabilité » de l’autre partie.

Fujitsu Labs a notamment déclaré :

« Les progrès rapides de la numérisation au cours des dernières années se sont accompagnés d’une augmentation spectaculaire du nombre de transactions en ligne dans lesquelles les utilisateurs ne peuvent pas se voir face à face. Cela rend difficile de juger de la crédibilité de l’autre partie et suscite une inquiétude accrue. Avec les rapports de fraude et les cas de falsification des justificatifs d’identité personnels comme des antécédents professionnels de plus en plus répandus, assurer la circulation de données d’identification fiables et de haute qualité constitue un défi urgent pour les utilisateurs et les entreprises »

La nouvelle technologie d’identification s’attaque précisément à ce problème en évaluant les acteurs d’une transaction, les données des échanges passés ainsi que les anciennes interactions avec d’autres personnes.

En fait, elle détermine une réputation et une cote pour chaque partie et enregistre ces évaluations dans un registre distribué (distributed ledger).

L’entreprise explique à ce propos :

« Un score de fiabilité est attribué à chaque utilisateur en fonction de facteurs de pondération, y compris le nombre d’utilisateurs de confiance qui les évaluent positivement. Même si un utilisateur est de connivence avec une tierce partie pour augmenter indûment son évaluation, le recoupement des informations révèlera la faiblesse de ses relations avec les autres utilisateurs ce qui permettra au système d’identifier les fausses déclarations. »

La technologie permettra des services en ligne plus sécurisés, avec l’avantage supplémentaire de fonctionnalités « conviviales » telles que des graphiques qui permettent de visualiser les relations entre les utilisateurs.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.

Le Bitcoin (BTC) maintenant une forme légale de paiement en Nouvelle-Zélande

Le ministère des finances néo-zélandais a annoncé dans son rapport d'Aout que les cryptomonnaies étaient maintenant une forme légale et taxable de paiements. Ce même rapport donne aussi un cadre légal qui permet aux entreprises de payer leurs employés en cryptomonnaie.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.