Grabuge à la Fondation IOTA, un chantage à 25 millions de tokens

Le différend public entre les co-fondateurs de l’IOTA et de sa Fondation, Sergey Ivancheglo et David Sønstebø, semble avoir pris de nouvelles proportions. Il y a quelques jours, Sergey Ivancheglo a demandé à David Sønstebø, son ex-partenaire d’affaire, le paiement d’une somme de 25 millions de MIOTA, soit à peu près 8,4 millions de dollars américains. Dépité, David Sønstebø semble être déterminé à aller à la confrontation.

Pub

Ivanchenglo réclame publiquement 25 millions de MIOTA à Sønstebø

C’est dans un tweet publié il y a quelques jours par Ivanchenglo que la communauté IOTA a appris que le torchon brûlait entre Ivanchenglo et la Fondation IOTA ou plus précisément David Sønstebø. En effet, Ivanchenglo a informé la communauté qu’il est prêt à intenter une action en justice contre Sønstebø, si celui-ci ne lui payait pas la somme de 25 millions de MIOTA, qui représente à peu près 8,4 millions de dollars américains.

Son tweet disait exactement ceci : « J’informe la communauté #IOTA que je ne travaille plus avec David Sønstebø et je contacte mes avocats pour obtenir mes 25 millions de lui. Il refuse de transférer les IOTAS pour me faire agir pour son propre bénéfice et contre le mien. »

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Un malentendu qui naît sur des différends sur IOTA

L’année dernière déjà, Ivanchenglo avait déclaré qu’il ne faisait pas confiance à Dominik Schiener, l’autre co-fondateur de l’IOTA, et avait demandé que celui-ci démissionne. Cependant, c’est plutôt à la démission d’Ivanchenglo qu’on a assisté. Une vraie ambiance de repas de famille.

Le conflit semblait principalement dû à des conflits d’intérêts existants entre IOTA et l’entreprise que dirige actuellement Ivanchenglo, qui a rappelé au passage que le logiciel AI Aigarth et le protocole de calcul Qubic resteront ses projets.

Après avoir quitté la Fondation IOTA, Ivanchenglo avait fondé Paracosm, la société qui développe un écosystème de jeu IOTA Tangle Technology. A l’époque, Sønstebø le soutenait. Mais après le récent tweet d’Ivanchenglo, il avait fait le commentaire suivant sur l’application Discord :

« Ne vous inquiétez pas. J’ai gardé [Ivanchenglo] dans une position de pouvoir, compte tenu de mon respect pour lui. Mais il a brûlé ce pont à jamais et son rôle au sein de l’IOTA est maintenant inexistant. Il y a longtemps, il a clairement affirmé qu’il ne se souciait que de son entreprise personnelle naissante, MMO-VR, et souhaitait que tout l’IOTA se conforme à cela, alors qu’il n’y contribue pas lui-même. »

Quel avenir pour le projet JINN ?

Pour ceux l’ignoreraient, JINN est un microprocesseur de calcul trinaire qui pourrait révolutionner le fonctionnement des machines de l’IOTA. Ce microprocesseur avait été créé par Sergey Ivancheglo, mais le projet était développé par les deux parties en 2014.

La semaine dernière, Sønstebø avait annoncé sur Discord que toutes les questions relatives au projet JINN recevraient une réponse le 03 janvier dernier.

Ce différend entre lui et Ivanchenglo survient à un moment crucial et jusque-là, la communauté est toujours dans le flou quant à l’avenir réservé au JINN.

Pub

BTU Protocol annonce le lancement de son stablecoin, le bDAI

De l'initiative française BTU Protocol, tout le monde connaît dorénavant la proposition de valeur d'un tout nouveau modèle. Son ambition ? Rien de moins qu'ébranler des géants aussi installés que Booking.com ou Trip Advisor. A la centralisation de ces acteurs établis de l'industrie, BTU propose…

BRAVE prend les armes face à Google et brandit le respect du RGPD

Le navigateur Brave – qui fonctionne avec la cryptomonnaie Basic Attention Token (BAT) – s’en est récemment pris à Google, qu’il estime jouir injustement d’un avantage déloyal sur le marché. Il semblerait que la société souhaite mettre fin au monopole du géant des navigateurs, ne…

Crypto et ballon rond : 1 million de ticket de l’UEFA seront distribués via blockchain en 2020

Grande fête internationale du football, l'Euro 2020 verra cette année l'utilisation des nouvelles technologies en matière de billetterie. L'UEFA, instance organisatrice de l'événement, a annoncé que les solutions blockchain feront partie intégrante du système de distribution des tickets d'entrée dans les stades. Plus d'un million…

Coinbase devient membre du 1er cercle de VISA

Coinbase est désormais membre principal Visa. Le leader de l'industrie crypto peut maintenant émettre des cartes de débit sans avoir recours à des tiers. L’annonce a été faite ce mercredi 19 février. Coinbase devient ainsi la toute première société exclusivement crypto à parvenir à un…

Le rapport entre satellite, blockchain et minage (non, pas celui de Bitcoin)

L'Agence Spatiale Européenne (ESA) - une grande organisation intergouvernementale dédiée à l'exploration spatiale - co-finance un projet blockchain avec la startup écossaise Hypervine. Il s’agit d’un projet ambitieux, destiné à améliorer la transparence des données utilisées dans l'industrie du minage, grâce à la combinaison de…