Hawaï, Crypto-Paradis ? 12 Firmes Bitcoin (BTC) et Blockchain autorisées à opérer gratuitement pendant 2 ans

Hawai attire les entreprise cryptomonnaies et devient un paradis pour Bitcoin et Blockchain

Hawaï continue de mettre en place un environnement favorable aux entreprises spécialisées dans Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaie. Il vient en effet d’accorder à 12 sociétés de cryptomonnaie, la permission d’exercer sur son territoire. Celles-ci pourront opérer même sans une licence de transmission d’argent, et ceci sur une durée de 2 ans grâce au nouveau programme Digital Currency Innovation Lab (DCIL). Avec immense potentiel touristique, cette île atypique Hawaï pourrait devenir un « Crypto-Paradis ».


Hawaï, une terre d’avenir pour la cryptomonnaie

Plusieurs sociétés spécialisées dans la cryptomonnaie ont annoncé qu’elles avaient désormais le champ libre pour officier dans l’État d’Hawaï. En effet, c’est grâce au Digital Currency Innovation Lab (DCIL) que ces sociétés ont pu obtenir l’autorisation d’exercer dans l’archipel. Il s’agit d’un programme pilote qui permet aux émetteurs de monnaie numérique de faire des affaires sans obtenir de licence d’émetteur de monnaie d’État. C’est un partenariat entre la Division des Institutions Financières (DFI) d’Hawaï et la Hawaii Technology Development Corporation (HTDC). Il s’étendra du 19 août 2020 au 31 décembre 2022.

Aux derniers rapports, ces 12 sociétés de cryptomonnaies font partie d’une liste de 19 sociétés ayant postulé pour intégrer ledit programme. Elles ont rempli toutes les conditions du programme et ont de facto été admises. Chaque société bénéficiera de deux ans pour effectuer des transactions en monnaie numérique.

En outre, la DFI a émis un message de non-action indiquant qu’aucune mesure ne sera prise à l’encontre des entreprises puisqu’elles ont été admises dans le programme DCIL. Par contre, elle surveillera toutes les transactions de cryptos qui auront lieu à travers le Digital Currency Innovation Lab (DCIL).

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Des conditions d’exercice trop astreignantes ?

Les 12 sociétés admises au programme sont Apex Crypto, Bitflyer USA, Blockfi, Cex.io, Cloud Nalu, Coinme, Erisx, Flexa, Gemini Exchange, Novi Financial, River Financial et Robinhood Crypto.

En raison de la surveillance de la DFI, chaque société sera tenue de fournir des mises à jour, surtout par rapport au nombre et à la valeur des transactions. Elles seront également tenues de fournir des informations par rapport au nombre de plaintes reçues et sur toute ordonnance d’exécution réglementaire.

À l’issue de la période des 2 ans, une autorisation explicite pour poursuivre les activités de transaction sera délivrée. À cet effet, les sociétés qui n’en recevront pas devront mettre un terme à toutes leurs transactions de cryptomonnaie. D’après le site web du programme, les entreprises devront également exécuter le plan de liquidation et la stratégie de sortie, comme convenu dans l’accord de participation.

Pub

Cryptoassets are highly volatile unregulated investment products. No EU investor protection. Your capital is at risk.

Hawaï était connue de par le passé pour ses règles strictes appliquées aux entreprises de cryptomonnaie. Cela faisait fuir la plupart d’entre elles. Ce fut par exemple le cas de Coinbase qui a cessé d’exercer à Hawaï début 2018 à cause de l’exigence de double réserve en devise fiduciaire, de 2017. Aujourd’hui, le climat favorable qui règne sur cette île fait d’elle, le nouvel eldorado des cryptoenthousiastes. Hawaï n’est pas la première administration a tenté de faire du pied à la communauté cryptomonnaies. Voient-elles des opportunités que nous peinons à voir, notamment en France ?

The Indian tricolour flag waving in the wind at the Wagah border near Amritsar in Punjab, India.

Zebpay lance une plateforme NFT en Inde

En dehors des cryptomonnaies et de la DeFi, un autre produit de l’écosystème a réussi à animer l’actualité en cette année 2020. Les Token non-fongibles ou NFT ont en effet pris de l’envergure à mesure qu’ils ont été associés à…
Goal goal goal

La Blockchain pour gérer les transferts en football ?

Devenu une véritable industrie, le football génère aujourd’hui des milliards de dollars de revenus qui sont inégalement répartis. Pour essayer de combler les fossés entre différents clubs, la FIFA a donc initié le mécanisme de solidarité. Celui-ci permet notamment aux…
Internet crime and electronic banking security

Le protocole Origin perd 7 millions de dollars dans un hack

Quand est ce que les acteurs DeFi se décideront enfin à opter pour la meilleure technologie qui protègerait leurs protocoles d’un hack ? Origin Dollar (OUSD) a subi une attaque ayant entrainé une perte de 7 millions de dollars. Le hacker…
bitcoins on Mexico flag background

L’homme le plus riche du Mexique met 10% de sa fortune en Bitcoin (BTC)

Un feu de joie avec des fiats alimentant le bûcher : seuls les millionnaires et les milliardaires seraient donc conscients de la vraie valeur des fiats ? Les investisseurs institutionnels et les grandes fortunes se ruent de plus en plus vers Bitcoin (BTC).…
Bitcoins

Bitcoin (BTC) le 22 novembre 2020 – Ménage avant la rentrée des institutionnels

Les marchés se refroidissent un peu avant d’attaquer l’ouverture des marchés pour les institutionnels le lundi. Bitcoin (BTC) a chuté en-dessous des 18 000 USD aujourd’hui, 22 novembre 2020. Les institutionnels sont à l’origine du rallye actuel, une différence notable par…