Honda souhaite utiliser la blockchain pour faciliter le partage d’énergie électrique !

Honda-Blockchain

Le géant de l’automobile Honda s’est associé à General motors afin de développer une blockchain permettant de partager de l’énergie entre les différents véhicules électriques. Ce projet a notamment pour but de relier les usagers des véhicules aux travers de “Smart Grids”.

La blockchain a le potentiel de révolutionner le secteur énergétique et Honda l’a bien compris. En effet, le problème majeur pour appuyer le passage au tout électrique est de distribuer l’énergie dans les réseaux de manière flexible. Afin de ne pas être en manque à un endroit et en surproduction à un autre. Honda et GM étudient donc les opportunités ouvertes par la blockchain. Afin d’en faire la clé de voûte d’une distribution d’énergie efficiente.

Dès lors comment cela pourrait-il fonctionner ?

Même si le projet est encore à l’état embryonnaire. L’idée est d’utiliser les véhicules électriques comme des relais d’un réseau composé de “Smart Grids”. Chaque véhicule ayant la capacité de stocker, distribuer et recevoir de l’énergie en fonction du besoin.

Dans le cadre de ce projet de distribution énergétique, la firme nippone étudie notamment les capacités de la blockchain à gérer les données en provenance des véhicules. Au-delà de la facilitation des transactions et de la création d’un réseau énergétique commun et décentralisé. Ce qui intéresse est aussi la sécurité de la technologie pour stocker les données du fabricant automobile. Couplé à des contrats intelligents, les données collectées sur la blockchain permettront d’automatiser les transactions énergétiques entre les véhicules. Le tout en rémunérant les utilisateurs qui stockent de l’énergie.

Un cas d’usage simple pour mieux comprendre.

La batterie de la voiture A est à sec, la voiture B a sa batterie pleine. Son utilisateur est d’accord pour en partager une partie moyennant rémunération. Le transfert de la voiture B à la voiture A se réalise automatiquement. Le propriétaire de la voiture B est rémunéré à un prix fixé par le marché. De tels cas d’usages ont déjà été mis en place pour échanger de l’électricité entre voisins dans les quartiers de brooklyn à New York ou celui de confluence à Lyon !

Afin de mener à bien le projet, Honda a rejoint le consortium international : “Mobility Open Blockchain Initiative” (MOBI). Ce consortium a pour but d’utiliser la blockchain afin de faciliter la mobilité dans le monde. La plateforme de travail a été lancée en Mai et compte déjà quelques grands noms comme Bosch, Hyperledger et IOTA.

Cette actualité montre une fois de plus que si les premiers secteurs à être bouleversés par la blockchain et les cryptomonnaies sont ceux de la banque et de l’assurance. Les secteurs de l’énergie et de la mobilité pourraient tirer eux aussi leur épingle du jeu dans la folle course à la “blockchainisation” globale de l’économie !

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le régulateur allemand sanctionne le broker crypto 21 TEX

Un avertissement a encore été lancé par le régulateur allemand le 11 novembre à l'encontre du courtier bulgare en cryptomonnaie 21 TEX. Le 4 novembre 2019, l'autorité fédérale de surveillance financière (BaFin) avait ordonné la liquidation de ce courtier pour exercice d’activités de dépôt sans…

Le CSO de ConsenSys souhaite lever 50 millions pour son nouveau projet

Sam Cassatt, le directeur de la stratégie (CSO) de ConsenSys, démissionne de son poste au sein du groupe pour lancer un nouveau fonds de capital-risque appelé Aligned capital. Bénéficiant du soutien de Joe Lubin, le fondateur de ConsenSys, M. Cassatt cherche à lever pour ce…
L'anonymat de MimbleWimble compromis pour 60 dollars

Un chercheur compromet l’anonymat de MimbleWimble pour 60 dollars

Considéré par certains comme l'avancée la plus prometteuse dans l’écosystème blockchain depuis Bitcoin lui-même (et tout autant auréolé de mystère et de secret),  le protocole MimbleWimble traverse peut-être ce qui pourrait être sa crise la plus sérieuse. En effet, Ivan Boogatyy a publié il y …
Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…