Intelligence avec la Corée du Nord : Un développeur Ethereum interpellé

Le FBI et le bureau du Procureur de New-York viennent d’annoncer avoir procédé à l’interpellation de Virgil Griffith, développeur de la Fondation Ethereum de son état.

L’intéressé se voit reproché d’avoir assisté la Corée du Nord dans sa volonté de blanchir des capitaux afin de contourner les sanctions internationales. Griffith risque 2 ans de prison.

Et contrairement à ce que le titre laisse supposer, il semble n’y avoir que bien peu d’intelligence dans cette triste histoire.

Very Bad Trip Advisor

Virgil Griffith, outre ses fonctions de développeur Ethereum depuis 2016, a des goûts très spécifiques en matière de tourisme. C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de son voyage en Corée du Nord en avril dernier.

Vous et moi (surtout vous), c’est plutôt la Grèce ou la Tunisie mais Virgil n’aime pas faire les trucs de tout le monde, donc la Corée du Nord lui a semblé un choix raisonnable.

Le problème, c’est que Virgil ne s’est pas contenté de venir humer l’atmosphère de liberté et de libre arbitre que fait souffler Pyongyang sur ce riant territoire. Non, il en a également et surtout profité pour participer à la Pyongyang Blockchain and Cryptocurrency Conference, une petite sauterie organisée autour de la crypto, dans un contexte pas du tout sensible, comme on l’imagine.

Virgil est américain, pays de la Liberté. Informé de ses velléités touristiques, le Département d’Etat US s’est donc immédiatement fait un devoir de lui interdire poliment mais fermement d’aller discuter blockchain avec ses copains crypto-communistes, considéré comme les plus agressifs du globe.

L’intéressé a pris acte… et a commencé à faire ses valises pour la Corée du Nord.

On conviendra qu’à défaut d’être malin, le développeur est transparent s’agissant de ses penchants. Sur son profil Linkedin, Virgil Griffith annonce en effet fièrement la couleur (le rouge en l’occurrence).

Quand à son compte Twitter, il est…particulier

« Je m’excuse pour ce tweet. C’est de mauvais goût et je regretterais toujours de l’avoir tweeté.» Tweet de Virgil Griffith épinglé depuis mi-2018, renvoyant à une sombre histoire quelconque

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le moment où la farce tourne au cauchemar

Des personnalités un peu excentriques, on en a 2-3 dans l’industrie crypto. Tout cela aurait ainsi simplement pu rester la divagation sous acide d’un libertarien-cypherpunk en perte de repères.

Oui mais voila, l’affaire vient de prendre un tournant des plus sérieux avec l’interpellation il y a quelques heures de Virgil Griffith à l’aéroport international de Los Angeles (l’intéressé résidant habituellement à Singapour).

Le bureau du Procureur Général adjoint pour la Sécurité Nationale auprès du Procureur de New-York (qui commence à s’y connaitre en matière d’affaires crypto avec la saga Bitfinex-Tether), a publié un communiqué qui reprend les faits reprochés à notre globe-trotter de l’extrême :

« Les autorités ont interpellé (…) un citoyen américain, pour violation de l’International Emergency Economic Powers Act (“IEEPA”) pour s’être rendu en République populaire démocratique de Corée (“RPDC” ou “Corée du Nord”) afin d’y faire un exposé et de fournir des conseils techniques sur la cryptomonnaie et sur l’utilisation de la technologie blockchain, dans la perspective d’échapper aux sanctions [internationales] ».

A noter que parmi les autorités à l’origine de la procédure, outre un représentant pour la Sécurité Nationale, on trouve également John Brown, directeur adjoint de la Division du contre-espionnage du FBI. Inutile de vous faire un dessin, ça ne rigole plus du tout là.

En substance, il est reproché à Griffith, non seulement de s’être rendu en Corée du Nord en dépit de l’interdiction formelle de le faire, mais surtout d’avoir donné des informations et prodigué des conseils aux représentants du régime pour contourner les sanctions financières que la communauté internationale impose au pays depuis des années.

Le document du Procureur, très circonstancié, fourmille de détails. Il évoque notamment la mention de smart contract spécifique, le fait que que le développeur ait tenté d’attirer d’autres chercheurs blockchain à la conférence, ou encore ses discussions techniques avec des représentants officiels (même si cette description pourrait correspondre à n’importe quels échanges entres des membres de l’industrie à l’occasion de toute les réunions de ce type à travers le monde).

Pour ces faits, Virgil Griffith encoure 20 ans de prison. Au-delà de sa situation particulière, et de l’impossibilité de juger de ses motivations et agissements réels, l’industrie crypto vient de nouveau de passer aux yeux du monde pour celle des usages illégaux, de la subversion et de la criminalité, y compris internationale.

100 000 Transactions/sec sur Ethereum AVANT la version 2.0 (Buterin)

Bien que le lancement de l’Ethereum 2.0 soit encore incertain – on a même eu droit à un quiproquo sur sa date de sortie – le club des 32 ETH grossit à vue d’œil. En attendant la sortie de la version 2 d’Ethereum (ETH), il…

La Finance Décentralisée sera-t-elle impactée par Ethereum 2.0 (ETH) ?

1 milliard de dollar dans la DeFi : l’Ethereum (ETH) 2.0 va-t-il doubler rapidement ce montant ? Sur le papier, la mise à jour devrait booster les performances d’ETH en augmentant substantiellement ses capacités en matière de traitement des transactions. Un ETH 2.0 critique Le lancement d’Ethereum…

Ethereum : La redistribution des 2.6 millions USD de frais suspects tourne à la polémique

Le 10 juin dernier commençait une série de transactions anormales de plusieurs millions de dollars vers des pools miniers d’Ether. Parmi ceux-ci figurait le pool de la société Etherchain qui a ainsi reçu la somme de 2,6 millions de dollars de frais de transactions. Comme…

1 Milliard USD dans la Finance Décentralisée – Quel impact sur Ethereum ?

La DeFi et tout ce qui tourne autour, c’est un peu le moteur d’Ethereum (ETH) – on connaît l’avis de Joe la Baleine qui qualifie la DeFi de stratagème marketing. Avec l’arrivée prochaine d’Ethereum 2.0 qui se débat encore dans une marre de difficultés et d’obstacles,…

ETHEREUM 2.0 – Le “Club des 32 ETH” grossit à vue d’œil

Qui osera émettre un tweet acide pour critiquer l’Ethereum 2.0, dont le lancement est reporté aux calendes grecques, histoire de titiller Vitalik Buterin ? Ce dernier ne s’est jamais privé d’attaquer les autres grands noms de la cryptosphère et même Bitcoin (BTC). Le club des stakers…