Introduction au min(t)ing de crypto-monnaies

Cette tribune, vous est proposée en partenariat avec POS Bakerz, une entreprise spécialisée dans le staking de crypto-monnaies, opérant des infrastructures pour les blockchains Proof of Stake (PoS) et offrant des services de délégation pour les détenteurs de Tezos (XTZ), Cosmos Network (ATOM), IRISnet (IRIS) et Terra Money (LUNA).

Salut tout le monde 🖖

Alors que la plupart des personnes commencent à être familier avec le mining de crypto-monnaies Proof of Work (PoW) comme sur Bitcoin, peu de personnes maitrisent encore le sujet du minting, plus connu sous le nom de staking.

Avant de commencer à rentrer dans les détails rappelons brièvement ce qu’est le Proof of Work et quelles sont les différences avec le Proof of Stake (PoS).

Preuve de Travail (Proof-of-Work, PoW) vs Preuve d’Enjeu (Proof-of-Stake, PoS)?

La preuve de travail (PoW) ou la preuve d’enjeu (PoS) sont deux des mécanismes les plus connus lorsqu’il est question de valider des blocs dans une blockchain.

Avec la preuve de travail, pour qu’un acteur (mineur) puisse être éligible pour créer et/ou ajouter un bloc, il doit résoudre un problème mathématique. Par exemple, Bitcoin utilise la preuve de travail Hashcash.

Consommation d'électricité du Bitcoin. Le Bitcoin consomme plus d’électricité que certains pays d'Afrique ou d'Asie.

Pour se faire, dans le PoW, pour que les mineurs, puissent participer au réseau et gagner des récompenses, ils ont besoin d’importante puissance de calcul et doivent utiliser du matériel comme des CPU, GPU, FGPA ou ASICS ce qui coûtent cher en énergie.

Ce mécanisme consensuel est appelé mining.

Mais au fur et à mesure des années, les protocoles se sont améliorés et sont devenu plus eco-friendly. Avec la preuve d’enjeu, ou Proof of Stake (PoS) en anglais, les acteurs n’ont plus besoin d’importante puissance de calcul mais simplement de détenir la crypto-monnaie et de la mettre en staking pour pouvoir gagner les récompenses du réseau. Mais alors comment ça fonctionne exactement.

Le min(t)ing c’est quoi?

Dans le minting, aussi appelé staking, mining 2.0 ou generalised mining, les participants sont sélectionnés en fonction de la taille de leur stake, soit la quantité de crypto qu’ils possèdent.

Trust Wallet compare le minting/staking avec à une sorte de loterie dans laquelle le nombre de cryptos détenues, équivaut à la détention d’un nombre donné de billets de loterie. Si vous détenez par exemple 10% des jetons en circulation, vous avez une chance sur 10 pour être sélectionné comme validateur du prochain bloc.

Même si dans les cryptos PoS tout le monde peut devenir Validateur aussi appelé Baker sur Tezos, vous avez besoin de minimum trois choses :

– Des compétences en informatiques et cybersécurité pour déployer les serveurs (nodes) et les sécuriser correctement

– Des exigences en capital utilisées comme garantie de sécurité par les protocoles. Par exemple sur Tezos vous avez besoin de 10K XTZ (bientôt 8K), sur Waves 1000 Waves, sur Tomochain : 50K TOMO ou encore 1 250 000 pour LOOM …

– Et enfin, vous avez besoin de temps pour monitorer vos serveurs, maintenir les systèmes à jour et corriger les bugs.

Mais pas d’inquiétudes si vous n’avez pas ces compétences ou simplement pas le temps nécessaire pour vous occuper vous-même d’un serveur, avec le minting, vous allez quand même pouvoir bénéficier de l’intérêt générer par les différentes crypto-monnaies PoS en déléguant vos droits de votes et vos revenus gagnés à un tiers de confiance comme POS Bakerz, Staked, Polychain Capital ou autres. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1*ZaJW82jxRZUO3DrHh9-9DQ.png.

Ce tiers de confiance obtient ensuite les récompenses pour la validation des blocs et s’occupe ensuite de redistribuer les récompenses à leurs délégués. Il est très important de noter que les validateurs n’ont à aucun moment accès à vos fonds, un délégué leur redistribue seulement ses droits de votes afin de pouvoir bénéficier de l’inflation donnée par le protocole mais ses fonds restent en sa possession.

Aujourd’hui, de plus en plus de crypto-monnaies adoptent ce modèle car Ethereum avec la mise à jour Casper va bientôt passer en PoS, et de plus en plus d’acteurs connus comme Coinbase, TrustWallet, Huobi ou encore Coinone s’intéressent de très près à cette nouvelle industrie qui sera selon POS Bakerz, l’une des prochaines grande tendance dans l’univers de la crypto-monnaie et de la Finance décentralisée (DeFi).


N’hésitez pas à suivre cette tribune, qui publiera du contenu régulièrement sur le thème des crypto-monnaies Proof of Stake (Cosmos Network, Tezos, Polkadot, Ethereum 2.0 …) mais aussi des informations plus détaillées et des guides pour permettre aux individus de naviguer plus facilement dans l’univers du staking.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

ibm-blockchain

IBM brevète un browser web blockchain

Le géant américain de l'informatique IBM a récemment fait breveter son nouveau projet, un browser web de type Chrome ou Safari, seulement celui-ci serait basé sur la technologie blockchain. D'après le brevet, sa particularité serait d'enregistrer les données des recherches sur la blockchain.
Blockchain-Auto

Siemens teste actuellement une blockchain pour une solution d’auto-partage

La société allemande Siemens qui fabrique notamment des produits électroniques est actuellement en train de tester de nombreux cas d’usages pour utiliser la technologie blockchain, dont l’un d’eux est de l’auto-partage.
india-crypto

La Cour Suprême indienne pourrait juger illégale l’interdiction des cryptomonnaies

Le 14 août, la Cour Suprême indienne entendait les arguments de l'Internet and Mobile Association of India (IMAI) contre la Reserve Bank of India (RBI). L'IMAI aurait plaidé que la RBI a dépassé son domaine de juridiction en proposant une interdiction générale des cryptomonnaies en…
Copyrights-Blockchain

Comment fonctionnent les copyrights sur la blockchain ?

La technologie blockchain ne fait pas actuellement partie d’une réglementation propre en terme de copyright, observons comment cela pourrait évoluer.
barclays-coinbase

Barclays met fin à son partenariat avec Coinbase

La banque mondiale britannique Barclays aurait arrêté de travailler avec Coinbase cette semaine d'après des sources proches de l'échange. Coinbase aurait cependant lancé un nouveau partenariat avec la startup ClearBank mais le cachet de Barclays, fameuse institution bancaire britannique, va certainement manquer à la plus…