Koine obtient la licence E-Money de la FCA du Royaume-Uni mais se prépare au Brexit

Koine-e-money-Royaume-uni

Le dépositaire d’actifs numériques Koine Money Ltd. a obtenu une licence de monnaie électronique auprès des organismes de réglementation du Royaume-Uni, mais ils se préparent aux éventualités d’un future Brexit en demandant des autorisations à l’étranger.

Jeudi, la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni a accordé à Koine une licence de monnaie électronique – connue sous le nom de licence EMI – lui permettant d’émettre sa propre monnaie numérique et de fournir d’autres services de paiement aux clients institutionnels

Cependant, la licence EMI ne certifie ni ne sanctionne les services de Koine en tant que « gardien » d’actifs numériques a déclaré la société dans un communiqué. Ces services « sont actuellement en dehors du périmètre réglementaire du Royaume-Uni » a déclaré Koine.

Pour l’instant, la licence EMI s’applique sur tous les marchés européens alors que le Royaume-Uni reste dans l’UE. Cela changerait au moment où le Brexit est effectif en Grande-Bretagne : la date actuelle de la séparation est fixée au 31 janvier 2020.

Une porte-parole de Koine a dit à CoinDesk que le Brexit n’aurait pas d’impact sur leur approche commerciale.

« Nous croyons en l’importance du Royaume-Uni en tant que point central de notre secteur d’activité dans la mesure où nous avons demandé des autorisations supplémentaires dans le pays pour les titres financiers. Cependant, nous conservons notre vision internationale et en déposant une demande de licence au Luxembourg, une place financière importante et indépendante, nous offrons une option en cas d’un scénario de Brexit défavorable ».

Elle a ajouté que Koine envisage également d’obtenir une licence à Abu Dhabi et pour l’ensemble des États-Unis.

Dans une déclaration d’entreprise, le PDG et président de Koine Hugh L. Hughes a déclaré que la licence EMI ouvre la voie au développement d’autres d’actifs numériques :

« Avec l’autorisation IME délivrée par la FCA nous mettons rapidement en place l’infrastructure de marché nécessaire pour soutenir la participation institutionnelle au marché des actifs numériques ».

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Le gendarme financier allemand agit contre karatbar

Le gendarme financier allemand siffle la fin de partie pour KaratGoldCoin

L'étau se resserre autour de Karatbars. Quelques jours après son homologue Sud-Africain, c'est en effet le régulateur financier allemand qui vient d'ordonner à la société de cesser toutes activités en lien avec le token KaratGold, un jeton adossé à de l'or physique (et à ce…
UPS lance une solution de traçabilité blockchain

UPS déploie des solutions blockchain pour les livraisons USA-Japon

Fin 2018, Juan Perez, Ingénieur en Chef et Directeur des Systèmes d’Information au sein d’UPS, déclare qu’il est encore trop tôt pour que la blockchain puisse apporter des avantages significatifs en 2019. C'est pourtant, le 11 novembre 2019 que HerdX et UPS annoncent un partenariat…
L'armée chinoise, payée en cryptomonnaies ?

L’Armée Populaire de Libération va t-elle payer ses soldats en NEO ?

Le journal officiel de l’Armée Populaire de Libération du peuple chinois, le PLA Daily a suggéré, il y a quelques jours que les soldats chinois soient récompensés en cryptomonnaie. L’article de presse qui a mis en exergue ce système de récompense est rendu public alors…
NEO gagne 100% en 2 semaines

Le NEO prend 100% en 10 jours, l’effet «Xi Jinping » ?

Depuis le 25 octobre, le NEO a connu un rebond spectaculaire. Considérée comme l’Ethereum chinois, la cryptomonnaie a connu une hausse de 100% de sa valeur pendant les dernières semaines. Ce rebond intervient alors que le gouvernement chinois a fait de l’adoption de la technologie…

La crypto des BRICS serait utilisée par 3 milliards d’individus

le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud - les cinq nations constituant les BRICS - viennent d'annoncer leur volonté de créer une cryptomonnaie commune pour leurs transactions réciproques. Poussé notamment par la Russie, un futur système de crypto-paiements aura vocation à…