La Banque Centrale chinoise s’apprête à lancer les premiers tests du crypto-yuan

La Chine envisage d’effectuer le premier test en conditions réelles de la monnaie numérique de la Banque centrale (CBDC). Le 9 décembre, le journal local Caijing a rapporté que le projet pilote initial de la CBDC sera mis en œuvre dans la ville de Shenzhen avant la fin de l’année 2019.


Des tests pilotes hors du système de la Banque centrale

C’est sous le contrôle de la Banque centrale chinoise (CBDC) que seront réalisés les premiers tests en situation réelle de la future monnaie numérique chinoise. Pour cette expérience inédite, la CBDC devrait d’abord procéder à la sélection de la zone de vérification pilote sur la base de critères rationnels.

Seront également déterminés la portée du service et le scénario de déploiement. Une fois l’introduction et l’application de la forme numérique de la cryptomonnaie validées, la CBDC s’occupera aussi de sa promotion.

Pour ce projet pilote, la Banque centrale chinoise privilégiera la sortie de son système bancaire au profit d’une entrée dans des scénarios de services réels, à savoir l’éducation, le transport et les soins médicaux. Le but est d’atteindre les utilisateurs finaux et de générer des applications courantes. 

D’après les informations rapportées par le journal local Caijing, c’est la ville de Shenzhen qui a été choisie comme première zone de vérification. Le déploiement du projet y sera effectué avant la fin de l’année 2019. Il se pourrait également que d’autres paramètres régionaux soient inclus dans les tests. Si les rapports évoquent notamment la ville de Suzhou, les détails ne sont pas encore définis toutefois.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

La course à la première place

Plusieurs banques font la course pour être parmi celles qui participeront aux tests de cette nouvelle devise numérique. En tête, la Banque populaire de Chine (PBoC), suivie de 4 autres acteurs économiques d’envergure et grandes banques, dont China Telecom. Chacun de ces acteurs pourra gérer selon son propre modèle la monnaie numérique, dans un système de concurrence favorable à une adoption massive.

Grâce à ces tests, la CBDC est en bonne place pour devenir la première banque centrale dans le monde à émettre une monnaie numérique, un résultat de la capitalisation des efforts de la Chine en faveur de l’adoption de la technologie Blockchain. Voilà plusieurs années que cette monnaie est en cours de développement. Avant que la Chine ne se positionne publiquement en faveur de la Blockchain au mois d’octobre, elle était déjà à un stade de développement très avancé.

Pub

Malgré tout, les plans de la CBDC restent encore très critiqués.

IOTA dévoile Chrysalis et renforce son Mainnet

En attendant la sortie d’IOTA 2.0, on se contentera d’un 1.5 : on aura déjà fait la moitié du chemin. IOTA 1.5 fera bientôt son premier pas : l’équipe n’a bien évidemment pas manqué de dévoiler en avant-première sur les réseaux sociaux,…

Vie Privée et Identité Décentralisée – Elrond s’associe à Ontology

Le 10 août, Elrond annonçait dans un article de blog sa collaboration avec Ontology (ONT) pour accéder aux fonctionnalités de gestion de l'identité et des données numériques de cette dernière. Blockchain open-source de hautes performances, Ontology offre une évolutivité de…

Cryptomonnaie et Smart City, l’avenir de l’Afrique sera-il forgé par Akon ? (“Binance Off the Charts”)

On dit souvent de la blockchain qu’il s’agit d’un secteur fermé, où se retrouvent quelques passionnés. Un secteur où chacun se demande, quand viendra la sacro sainte adoption à grande échelle. Si un chanteur mondialement connu commence à se servir…

Le prochain stablecoin sera Bancaire…Et Russe

Avec un total de plus de 14 000 agences réparties dans 83 régions du pays, la Sberbank représente la banque la plus importante de la Russie. Cette couverture lui a d’ailleurs permis de contrôler la liquidité de l’économie russe puisqu’elle prend…

En Israel, une Place Boursière Blockchain sur le point d’émerger

Face à la favorite Blockchain, la crypto demeure la mal-aimée : elles sont pourtant sœurs, on peut difficilement imaginer l’une sans l’autre. La Bourse de Tel Aviv a bien l’intention de tirer profit de la blockchain ; les institutions financières qui sont…