La banque centrale d’Uganda soulève la question des risques liés aux cryptomonnaies décentralisées

Le gouverneur adjoint de la Banque de l’Ouganda a mis le public en garde à l’égard des protections limitées qui leur sont offertes lorsqu’ils investissent dans des cryptomonnaies non réglementées.

Le quotidien ougandais anglophone New Vision rapporte le 28 juin que le sous-gouverneur de la banque, le Dr Louis Kaskende, a fait part de ses inquiétudes lors d’une assemblée publique dans la ville de Masaka, consacrée à l’éducation du public sur les activités de l’institution et son rôle. 

Malgré le fait que le Bitcoin soit spécifiquement conçu pour être une monnaie politiquement neutre, Kaskende aurait mis en évidence les dangers de l’adoption et du trade de cryptos en indiquant que :

“[…] les entreprises de cryptomonnaie en ligne ne sont pas réglementées à l’heure actuelle et comportent donc un risque important de perte d’épargne, sans recours à la protection ou à l’assurance du gouvernement, comme c’est le cas des institutions financières réglementées comme les banques commerciales”

Le président ougandais, Yoweri Museveni Museveni, sera en charge de la “Africa Blockchain Conference” en juillet 2019. La conférence, consacrée à la préparation du continent à la “Quatrième Révolution industrielle”, couvrira des domaines tels que la fintech, les systèmes de paiement et l’avenir de l’éducation.

En mai dernier, la branche caritative de Binance a signé un protocole d’accord avec une organisation non gouvernementale basée en Ouganda, portant sur l’amélioration de l’éducation locale.

Cette semaine, trois hauts responsables de la Banque d’Ouganda – dont le directeur monétaire – ont été inculpés d’abus de pouvoir et de corruption dans le cadre d’un envoi de devises ougandaises en provenance de France.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

bank-of-america-cryptos-wallet

Bank of America cherche à breveter un portefeuille de cryptos

Bank of America cherche à breveter un système de sécurité « partitionné » pour les portefeuilles de monnaie numérique ce qui donnerait à différents utilisateurs différents niveaux d'accès aux fonds stockés.
Israël-regulations-finctech

L’organisme de réglementation israélien accélère le traitement de 2 000 demandes de licence Fintech !

L'organisme israélien de réglementation Fintech est en train de réorganiser son régime d'octroi de licences pour encourager la concurrence dans ce domaine.
levéedefond-CRM-blockchain

Le concurrent de Salesforce « Cere » lève 3,5 millions de dollars auprès de Binance Labs et d’autres partenaires

Le Cere Network, un logiciel de gestions des relations avec la clientèle (CRM) basé sur la blockchain vient de clôturer un tour de table « seed round » de 3,5 millions de dollars.
darkweb-trafic-cryptos

Un trafiquant de drogue du dark web perd des millions de dollars de gains cryptos illicites

Un homme a été condamné à San Diego, en Californie, pour de la vente de drogue contre des cryptos sur le dark web.