La Banque mondiale vend 33,8 millions de dollars de plus de ses obligations privées Ethereum Blockchain Bonds

emissions-obligations-blockchain-33millions

La Banque mondiale a émis une deuxième série d’obligations blockchain.

Selon la Commonwealth Bank of Australia (CommBank) qui a géré la vente conjointement avec RBC Marchés des Capitaux et Valeurs Mobilières TD, l’institution financière internationale a obtenu 50 millions de dollars australiens (33,8 millions de dollars américains) supplémentaires en vendant des de la dette basée sur la blockchain (obligations-i).

Tant les nouveaux investisseurs que les investisseurs existants y ont participé, a indiqué la CommBank.

Au total, la Banque mondiale a émis 160 millions de dollars australiens (108 millions de dollars américains) de ces obligations, qui fonctionnent sur une version privée de la blockchain de l’éthéréum. C’est « la première obligation créée, attribuée, transférée et gérée tout au long de son cycle de vie grâce à la technologie du distributed ledger (DLT) » selon CommBank.

« Nous sommes heureux de voir le soutien et la collaboration des investisseurs et des partenaires », a déclaré Andrea Dore, responsable du financement à la Banque mondiale, dans un communiqué de presse. « L’innovation et l’expérience de la Banque mondiale sur les marchés des capitaux sont essentielles pour travailler avec nos pays membres afin d’accroître la numérisation pour stimuler la productivité de leurs économies et accélérer les progrès vers la réalisation des objectifs du développement durable. »

La plate-forme de la blockchain a été construite et développée par le Centre d’excellence de la blockchain de la CommBank.

« CBA dispose désormais de preuves tangibles de notre première offre obligataire utilisant la technologie de la blockchain et de la gestion des obligations, de la négociation secondaire et de l’émission d’obligations via la même plate-forme, que la technologie peut offrir un nouveau niveau d’efficacité, de transparence et de capacité de gestion des risques par rapport à l’infrastructure existante du marché” a déclaré Sophie Gilder, responsable de la blockchain et de l’IA chez CommBank, dans son communiqué la semaine dernière. Elle ajouta « Ensuite, nous avons l’intention d’offrir des fonctionnalités supplémentaires pour améliorer l’efficacité du règlement, de la garde et de la conformité réglementaire. »

Il y a un an, la Banque mondiale a annoncé la première émission de 110 millions de dollars australiens (environ 81 millions de dollars américains à l’époque) d’obligations.

En mai de cette année, la Banque mondiale et la CommBank ont commencé à enregistrer les transactions sur le marché secondaire des obligations en utilisant la technologie de la blockchain.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

eToro enrichit son offre de stablecoins

Rand, Lire turque, Dollar de Singapour…5 nouveaux stablecoins sur eToroX

La célèbre plateforme de trading social eToro enrichit son panel de stablecoins. C'est ainsi 5 nouveaux jetons, adossés à leurs monnaies nationale respectives, qui débarquent sur la filiale crypto de l'exchange eToroX, parmi lesquels le Rand sud-africain (ZARX) ou la lire turque (TRYX). D'autre actifs sont également…

E-Dinar : la CBT dément, les russes rétro-pédalent, le doute demeure

Après un phénomène de buzz assez conséquent ce week-end à l'annonce du lancement par la Tunisie d'une première « vraie » cryptomonnaie nationale, la Banque Centrale de Tunis (CBT) a quelque peu refroidi les ardeurs. Aucun projet ne serait en réalité en cours de formalisation…

La cryptomonnaie de Manny Pacquiao est maintenant disponible !

Le fameux boxeur et politicien philippin Manny Pacquiao a annoncé que son token, le PAC, sera disponible à l'achat sur la plateforme d'échange crypto GCOX basé à Singapour grâce à une première offre d'échange le 12 novembre.

La Chine encense le Bitcoin dans ses médias

L'agence de presse officielle chinoise Xinhua News Agency a publié un rapport reconnaissant Bitcoin (BTC) comme "la première application réussie de la technologie blockchain".
Vers un E-Dinar en Tunisie

E-Dinar : la Tunisie, première nation à émettre une devise numérique nationale ? [démenti]

Maj du 12/11/19 : La banque centrale tunisienne a démenti œuvrer avec Universa Blockchain à un E-Dinar. De nombreuses zones d'ombres demeurent dans ce dossier. Affaire à suivre. Alors que tous les yeux sont braqués vers la Chine, la Tunisie serait-elle sur le point de…