La banque sud-coréenne Shinhan sévit durement contre les utilisateurs de cryptos anonymes

korea-bank-fight-anonymous-crypto-trade

La Shinhan Bank, deuxième groupe financier de Corée du Sud en termes d’actifs redouble d’efforts pour contrôler les comptes liés aux échanges de devises numériques, selon la presse locale. Le but ? Supprimer complètement les transactions de cryptos anonymes dans le pays.

Pub

La décision prise le 1er juillet par l’institution n’est guère plus que la dernière étape dans l’amélioration pertinente des procédures d’échange, une évolution qui se poursuit depuis plus d’un an.

Les cryptos ne sont pas exclues du système bancaire coréen, mais le paysage évolue avec l’évolution des activités et de la conformité.

Les liens entre les banques commerciales et les échanges de crypto-monnaies ont été considérablement modifiés début 2018 lorsque la Financial Services Commission (FSC), un organisme de réglementation, a publié une série de règles. La directive LAB exige que les négociateurs de cryptos en bourses ouvrent des comptes bancaires à leur nom et auprès de la même banque qui effectue les tradings.

En bref, les marchands de crypto ne pouvaient plus être anonymes en Corée du Sud.

Le document énonce également un certain nombre de principes généraux de lutte contre le blanchiment d’argent dans le pays. Les transactions suspectes sont définies. Une liste de contrôle bancaire est obligatoire, avec une partie pour déterminer la source de financement. Il est également interdit aux étrangers d’ouvrir des comptes bancaires pour le commerce de devises numériques.

Il s’en est suivi une série d’avancées et de reculs au fur et à mesure que le secteur se sentait à l’aise avec les règlements et que les organismes de réglementation peaufinaient leurs exigences.

Les règles ont été actualisées en juin 2018, la FSC indiquant que les banques devaient commencer à surveiller en permanence les comptes concernés. Elle s’était préoccupée de la fusion des fonds et voulait s’assurer que les institutions gardaient l’argent des clients et les dépôts pour les opérations de l’entreprise séparés.

Fin 2018, le responsable du FSC a fait savoir au secteur que les régulateurs acceptent les cryptos. Il a déclaré que les banques sont autorisées à accepter des dépôts liés à cette activité, à condition que les principes de connaissance du client (KYC) décrits plus tôt dans l’année soient respectés.

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaies

Analyse de cours de Bitcoin (BTC) du 27 janvier – Les taureaux focus sur 9000$

Le Bitcoin (BTC) était en phase de transition hier aux environs de midi. Il a finalement confirmé sa reprise qui a débuté le 25 janvier 2020 à 16h, en terminant à la hausse à 8 590 USD à sa clôture le 26 janvier 2020, soit…

Binance vient de détruire 38 millions de dollars en tokens BNB

Binance a procédé à sa 10ème destruction trimestrielle, faisant passer de vie à trépas 2 216 888 BNB. L’opération s’est soldée par le retrait définitif d’environ de l'équivalent de 38,8 millions USD en BNB de la circulation. Il s'agit de la 2ème plus grosse opération…

La “protection du consommateur 3.0” grâce à l’authentification via blockchain de Shopify

La blockchain va-t-il sonner le glas du dropshipping ?  Une start-up basée à San Francisco teste actuellement un plugin Shopify utilisant la blockchain, pour permettre aux consommateurs de vérifier l’authenticité d’un produit. Bonne nouvelle pour les consommateurs ! Ce plugin mettra cependant certains e-commerçants dans l’embarras, d’autres…

6 géants en test sur une cryptomonnaie de Banque Centrale, le début des choses sérieuses ?

Dans un article du 12 décembre 2019, Le FMI avait exprimé son soutien au développement des Cryptomonnaies Des Banques Centrales (CDBC). Dans un communiqué de presse du 21 janvier 2020, la Bank of England (BOE) a annoncé que 5 banques centrales et la Banque des…

Bitcoin : Coinbase dort sur 1 million de BTC, quelles implications ?

De nombreux bitcoineurs préfèrent les chauds aux froids, la seconde édition du Proof ok Keys en début d’année n’a pas vraiment changé grand-chose. Les traders et les HODlers de Bitcoin (BTC) continuent en effet à faire confiance aux crypto-exchanges en leur confiant la clef privée…