La Chine risque d’utiliser la blockchain comme une arme stratégique

China-blockchain

La société d’audit Deloitte a dévoilé un rapport dans lequel on peut lire que 73% des entreprises chinoises considèrent la blockchain comme faisant partie de leurs 5 priorités stratégiques. 

Deloitte a ainsi réalisé un sondage global autour de la blockchain auprès de 1386 entreprises situées dans 11 pays, y compris donc, 200 entreprises en Chine.

Ce rapport permet d’en savoir plus sur les différences de traitement de la technologie blockchain en fonction du type d’entreprise et de son pays d’origine. 

Alors que les firmes chinoises sont celles qui répondent le plus positivement à un enjeu stratégique de la blockchain, “seulement” 56% des entreprises américaines disposent du même avis sur la question. 

Le point positif est que la moyenne globale des répondants qui placent la blockchain comme un enjeu stratégique prioritaire augmente de 10% par rapport au même sondage effectué par Deloitte en 2018. La moyenne globale en 2019 s’élève à 53% des entreprises. Encore un signe d’une adoption de la technologie qui devient de plus en plus incontournable sur la scène internationale. 

Paul Sin, partner chez Deloitte au sein du Blockchain lab Asie pacifique, explique que la Chine va déployer la technologie de manière tactique et stratégique plus que n’importe quel autre pays. Il déclare ainsi dans le rapport : 

“La majorité des projets en Chine sont conduits par le top management qui utilise la blockchain comme une arme stratégique plutôt qu’à des fins de productivité”. 

Alors que la Chine a mis en place une politique anti-ICO et anti-cryptomonnaies depuis plusieurs années. Une étude du Financial Times parue en mars 2018 expliquait que la majorité des brevets concernant la technologie blockchain provenait de Chine. 

Ainsi, le pays se positionne en leader sur cette technologie avec le plus grand nombre de développement de projets impliquants la technologie blockchain. La Chine poursuit son ambition de devenir le pays leader mondial en terme de technologies d’ici 2025. 

Derrière l’exemple chinois, on retrouve tout le paradoxe du débat cryptomonnaie vs blockchain. Alors que les cryptomonnaies sont souvent diabolisées et interdites car, généralement synonymes d’une perte de contrôle des pouvoirs centraux, la technologie blockchain, pourtant fortement liée aux cryptomonnaies, est, elle, encensée par les entreprises et les Etats, qui voient en elle, un levier de croissance stratégique et incontournable ! 

Abonnez-vous gratuitement
Rejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin est des crypto-monnaies

bank-of-america-cryptos-wallet

Bank of America cherche à breveter un portefeuille de cryptos

Bank of America cherche à breveter un système de sécurité « partitionné » pour les portefeuilles de monnaie numérique ce qui donnerait à différents utilisateurs différents niveaux d'accès aux fonds stockés.
Israël-regulations-finctech

L’organisme de réglementation israélien accélère le traitement de 2 000 demandes de licence Fintech !

L'organisme israélien de réglementation Fintech est en train de réorganiser son régime d'octroi de licences pour encourager la concurrence dans ce domaine.
levéedefond-CRM-blockchain

Le concurrent de Salesforce « Cere » lève 3,5 millions de dollars auprès de Binance Labs et d’autres partenaires

Le Cere Network, un logiciel de gestions des relations avec la clientèle (CRM) basé sur la blockchain vient de clôturer un tour de table « seed round » de 3,5 millions de dollars.
darkweb-trafic-cryptos

Un trafiquant de drogue du dark web perd des millions de dollars de gains cryptos illicites

Un homme a été condamné à San Diego, en Californie, pour de la vente de drogue contre des cryptos sur le dark web.